vendredi 23 septembre 2016

DanMachi - La légende des Familias, Tome 1 de Fujino Omori

Ofelbe Éditions, 30 juin 2016 - Grand Format 302 pages



Nombreux sont les dieux venus s'installer dans la Cité-Labyrinthe d'Orario, bénissant les mortels qui s'aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune... ou de filles ? ! C'est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l'impopulaire déesse Hestia. Sauvé de justesse par la belle Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair, Bell s'engage à suivre ses traces et à devenir un aventurier digne de se mesurer à elle. Bien décidé à relever ce nouveau défi, Bell plonge dans le mystérieux Donjon avec une énergie nouvelle qui ne manquera pas d'attirer l'attention de certains dieux.

**Merci à Guillaume et aux Éditions Ofelbe pour ce roman**

Nous sommes dans un univers fantasy où les dieux et déesses sont descendus sur terre pour pallier l'ennui. Plus précisément dans la ville d'Orario qui  renferme un énorme labyrinthe communément appelé  le"Donjon". 
D'horribles créatures (des démons) règnent dans ce Donjon et pour les combattre, les dieux ont créé des Familias (une Familia par dieu). Plus le dieu est puissant et riche, et plus la Familia est grande et forte. 
Les Familias sont composés d'humains ou autres, tous volontaires... des guerriers et des guerrières vigoureux et valeureux, doués pour le combat. 

Bell Cranel, notre héros et narrateur de ce récit,  est un jeune orphelin de 14 ans. 
En pleine adolescence, ce garçon a les hormones en ébullition et ne rêve que d'une chose : conquérir le cœur d'une belle demoiselle en détresse en devenant son preux chevalier. Pour cela, il pense que la meilleure façon d'accéder à son but est d'entrer dans une Familia et de combattre les monstres du Donjon. Avec un peu de chance, il pourra, là-bas, sauver une belle en détresse qui tombera follement amoureuse de lui...
Mais Bell est un jeune homme sans compétences particulières. Ce n'est ni guerrier ni un combattant, juste un doux rêveur aux yeux rubis. 
Par chance, il trouve une Familia qui l'accepte ! Cette Familia est composée de : Hestia, une jeune déesse insouciante qui manque d'expérience face à ses pairs mais rêve de faire ses preuves, et de Bell, son seul et unique membre, qui lui a juré fidélité. 

Voilà donc comment notre jeune héros se lance dans une quête bien trop grande pour lui, dans un espoir fou de gloire, de fortune et surtout d'amour. 
Malheureusement pour lui, il va très vite s'apercevoir que la seule personne qui va se retrouver en détresse dans le Donjon, c'est lui !! Et comble de l'horreur, ce n'est pas lui qui sauve la princesse en détresse, mais elle qui le sauve d'une mort certaine. Cette jeune fille, dont Bell tombe direct amoureux même si son amour-propre a pris un sacré coup par ce sauvetage, se nomme Aiz Wallenstein et c'est l'une des plus puissantes guerrières de la Familia Loki.
Notre jeune héros veut attirer son attention et redorer son image pour lui plaire, quitte à prendre des risques inconsidérés...

Ce livre a été un baume au cœur pour moi. La raison ? Le héros de ce récit. En quelques lignes seulement ce héros imparfait a su capturer mon cœur. 
Bell a un côté vraiment choubidou, complètement craquant. Il pourrait très facilement être le fils caché de Nicky Larson*, toujours à lorgner les poitrines et perdre ses moyens dès qu'il est en face d'une belle fille. 
Et ce qui est terriblement craquant justement, c'est qu'il ne se rend absolument pas compte de l'effet qu'il fait aux filles, qu'elles soient humaines ou déesses. Tellement peu sûr de lui et pataud avec elles, qu'il  ne voit pas l'intérêt lubrique qu'elles lui portent. C'est à la fois drôle et touchant. 

Concernant l'intrigue, là encore, j'ai beaucoup aimé. Ce volet plante le décor pour une suite qui s'annonce sensationnelle (enfin je l'espère)

En bref ? Un premier tome entraînant, qui ne manque pas de piquant, d'aventure et de palpitations. Le tout mené par un héros des plus attendrissants. 
* Nicky Larson est le héros d'un animé complètement obsédé par les femmes.