samedi 19 novembre 2016

Re/Member de Welzard

Lumen Éditions, 15 septembre 2016 - Grand Format 535 pages

Au lycée d'Ôma, une terrible légende circule parmi les élèves : la Rouge-Sang, une fillette de onze ans couverte du sang de ses victimes, hanterait les couloirs après la fin des cours. Celui qui aurait le malheur de croiser la revenante devrait, pour lui échapper, quitter l'établissement sans se retourner... 
Lorsqu'une lycéenne demande à Asuka de retrouver son corps, la jeune fille pense d'abord à une plaisanterie. Jusqu'à ce que minuit sonne et qu'elle se retrouve transportée, en compagnie de cinq de ses camarades, dans les corridors déserts de l'école. Pourchassés par la créature, les six amis se font littéralement massacrer... avant de se réveiller le matin suivant comme si rien ne s'était produit ! Prisonniers d'une boucle temporelle cauchemardesque, Asuka et ses compagnons comprennent vite que pour briser la malédiction, ils vont devoir retrouver les morceaux du cadavre d'une victime de la Rouge-Sang, cachés dans tout le lycée... 
Une chasse au trésor macabre est lancée : bienvenue dans le cauchemar sans fin de la Rouge-Sang... Faites-vous peur avec le nouveau thriller phénomène venu du Japon !

Nous suivons l'histoire d'Asuka Morisaki, élève au lycée d'Ôma au Japon. 
Dans cette école, comme dans beaucoup d'autres, il existe une légende urbaine liée à celle-ci. Pour le lycée d'Ôma, il s'agit de la Sang-Rouge. Une petite fille, couverte du sang de ses victimes qui déambule après les cours dans les couloirs du lycée. Quiconque l'aperçoit ne doit en aucun cas se retourner, au risque de finir démembré
Ce qui devait n'être qu'une légende urbaine destinée à alimenter les ragots et faire peur aux élèves, va devenir réalité pour un petit groupe d'élèves, dont Asuka. 
Quand son amie, Haruka, lui demande de retrouver et de rassembler les parties son corps, la vie d'Asuka va virer au cauchemar. 
Elle, ainsi que cinq de ses camarades de classe, vont se retrouver, bien malgré eux, piégés dans un jeu macabre... Ce "jeu" prendra fin uniquement une fois le corps entièrement rassemblé. 
Pour cela, ils vont devoir, la nuit venue, arpenter le lycée à la recherche des membres d'Asuka, avec pour meneuse de jeu, la Sang-Rouge, prête à éviscérer chacun d'eux s'ils ont le malheur de se trouver sur son chemin...
Autre particularité du jeu, le temps tourne en boucle et est bloqué à la date du 11 novembre (date où le "jeu" a débuté) et Asuka et ses amis sont condamnés à revivre la même journée continuellement en cas d'échec...

Ce récit démarre fort et nous plongeons de suite dans cette ambiance glauque. 
J'ai commencé ce récit le soir... lu une trentaine de pages... flippé à mort... refermé le livre fissa... et repris ma lecture le lendemain, en plein jour ! Moi peureuse ? Oui, complètement 😱😱
L'atmosphère est à la fois saisissante et oppressante. Cette histoire nous prend très vite aux tripes. Imaginez une petite fille, toute mignonne, si elle n'était pas couverte de sang et démoniaque, qui vous guette, et une fois trouvé chantonne une chanson macabre annonçant votre mort. Ce qu'elle aime ? Démembrer, arracher, déchiqueter, étriper... se parer de rouge. 
Nos héros sont face à une force de la nature... un être surnaturel, puissant et terriblement cruel. Chaque nuit se termine de la même façon : nos héros meurent... puis vient le jour et nos héros "ressuscitent", la journée du 11 novembre se répétant à l'infini. Ils savent qu'ils sont bloqués dans une boucle temporelle et se souviennent de tous les événements passés dans la nuit... (la douleur  de leur "mort" y comprise). 
Face à l'adversité les caractères se dévoilent. Lâcheté, courage, mesquinerie, camaraderie... Des liens, puissants, vont se créer entre certains personnages. D'autres montrent leur vrai visage et déçoivent. 
Bref, cette histoire avait tout pour plaire, surtout que le style d'écriture de Welzard est très entraînant et facile à lire. 
Seulement, passé une centaine de pages, je n'ai pu m'empêcher de trouver tout cela redondant. C'est un peu toujours la même chose. Ils cherchent des parties du corps dans l'enceinte du lycée, meurent, se réveillent le lendemain et la même journée redémarre... Haruka vient les voir et leur demande de retrouver son corps... ils se retrouvent piégés, alors qu'ils dorment, dans le "jeu" de la Sang-Rouge, cherchent les parties du corps, avec plus ou moins de succès, puis meurent, refont la journée du 11... etc.. etc... 
Cela devient très vite lassant et l'attrait du départ finit par s'estomper au fil des pages. Le récit s'essouffle et l'on finit par s'ennuyer. 

Puis vient la fin du récit. Et là, coup de bluff de l'auteure !! Avec un dénouement totalement inattendu qui m'a vraiment plu et j'ai donc fini Re/Member sur une note positive et j'en suis ravie.