mercredi 18 janvier 2017

Monkey Business trio T2, Gettting rough de C.L Parker

Le livre de poche, 9 novembre 2016 - Semi poche 416 pages
Disponible en eBook

L'agent sportif Shaw Matthews et sa très sexy concurrente, Cassidy Whalen, ont pris l'habitude de s'affronter aussi bien en salle de conférences que dans un lit. Shaw vient d'obtenir une grosse promotion, mais seulement parce que Cassidy l'a refusée : alors que la jeune femme a donné le meilleur d'elle-même pour réaliser ses rêves de carrière, une crise familiale l'oblige à quitter San Diego pour rerouver sa petite ville du Maine. Cette victoire manque toutefois d'éclat pour Shaw. Et s'il désire beaucoup de choses concernant Cassidy, il ne veut surtout pas de sa pitié et n'entend pas la laisser partir si facilement. C'est qu'il n'est pas le seul : le séduisant Casey Michaels, l'amour d'enfance de Cassidy, qu'elle avait délaissé, à la ferme intention de la reconquérir. La rivalité entre les deux hommes s'intensifie, et les avances de Shaw se font de plus en plus brûlantes. Cassidy doit faire un choix. Et, cette fois, l'enjeu n'est pas des moindres.

Dans le tome précédent, nous faisions la connaissance (par une narration à deux voix) de Cassidy Whalen et Shaw Matthews. Deux personnages au caractère bien trempé et à la répartie cinglante. Après avoir été en concurrence et avoir mené un combat de coqs pour remporter la promotion qui était à la clé, c'est Matthews le grand vainqueur. Enfin non, en réalité, il a perdu. Mais Cassidy, face à une urgence familiale l'obligeant à rentrer immédiatement chez elle dans le Maine, lui a cédé sa place... et Matthews se retrouve donc être le nouvel associé de Striker Sports Entertainement. 
Quand Matthews apprend la nouvelle, il ne saute  pas de joie, non. Cassidy est partie... emportant ses couilles avec elle (selon ses dires, hein !). Son départ est une telle claque, qu'il ne peut la laisser s'enfuir (et s’accaparer ses... attributs, il va s'en dire 😂). 

Ni une ni deux, il saute dans le premier avion, direction le Maine, bien décidé à lui montrer qui est le chef.
Malheureusement pour lui, sur place, il va avoir une surprise de taille. Elle se nomme Casey et doit bien faire le bon mètre 90, tout en muscles et virilité. Et c'est l'ex (?) petit ami de Cassidy. Le fameux Casey dont le nom est gravé sur la fesse de celle qu'il déteste ? aime bien ? aime bien détester ? Il ne sait plus, mais une chose est sûre, ça l'agace !
Matthews se retrouve une nouvelle fois en concurrence, mais cette fois-ci c'est le cœur de Cassidy qui est en jeu... 

Ce second tome est super sympa. Je n'ai pas vu les pages défiler et j'ai pris un immense plaisir à la lecture (bien plus que pour le premier volet d'ailleurs). Cela aurait même pu être un petit coup de cœur, s'il n'y avait pas deux choses dérangeantes...
La première : la vulgarité des scènes de sexe. 
Ce tome est hyper mimi, rempli d'amour, d'émotions et de passages très cutes, mais !! Que de vulgarité dans les scènes de sexe ! N'existe-t-il pas d'autres termes pour remplacer le mot "bite" ? C'est à se poser la question... Cela gâche considérablement cette très jolie histoire. On peut être cru et faire des scènes explicites sans pour autant tomber dans la vulgaire. Là, c'est loupé. 
Et la deuxième : le vouvoiement entre nos héros. 
À partir de quand peut-on juger que nous sommes suffisamment intime avec quelqu'un pour le tutoyer ? Personnellement, je pense qu'avoir la bite de l'autre dans la bouche (comme dirait Cassidy) est un bon indicateur du niveau d'intimité... Nos héros ayant dépassé ce stade depuis bien longtemps, qu'attentent-ils ? Parce que si c'est un effet de genre, je trouve cela juste agaçant. 

Ces deux points mis à part, c'était top ! L'histoire, les dialogues, les joutes verbales, les personnages secondaires... tout le reste m'a plu 😊et j'attends le tome 3 de pied ferme ! 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente :