lundi 12 juin 2017

Everything everything de Nicola Yoon

Bayard, 7 juin 2017 - Grand Format 370 pages 
Disponible en eBook


Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre. 

Cela fait un moment que je veux lire ce roman, dont les critiques ne tarissent pas d'éloges. Malgré tout, j'avais quelques réserves. Enfin, non, j'avais peur plutôt. Peur que cette histoire soit trop triste et que je ne puisse la supporter. 
Mais une certaine personne dont je tairai le nom - Fatima Teixeira - pour qui ce roman est une révélation, m'a ordonnée de le lire de suite. Et j'ai obéi ☺ 
Et je ne le regrette absolument pas ! 

"J'étais heureuse avant de le rencontrer. Mais à présent je suis vivante, ce qui est totalement différent."
Madeline Whittier n'est pas une adolescente comme les autres. En 18 ans d'existence, elle n'est jamais sortie de chez elle. Car Madeline est atteinte d'une maladie extrêmement rare mais non moins célèbre, le DICS, plus connu sous le terme de "maladie de l'enfant bulle". 
Elle a été diagnostiquée tout bébé, peu de temps après le décès de son frère aîné et de son père dans un tragique accident de voiture, et n'a donc aucun souvenir du monde extérieur. C'est sa mère, médecin de métier, qui s'occupe  et veille sur elle. Celle-ci se dévoue corps et âme pour sa fille, afin qu'elle puisse avoir une vie la plus agréable possible malgré son enfermement forcé. 
Madeline a donc toute une installation spécifique chez elle, afin que l'air soit filtré et qu'aucun germe ne puisse rentrer. 
Seules sa mère et son infirmière, Carla (qui la suit depuis des années), sont autorisées à pénétrer dans la maison (ou presque). 

Quand des nouveaux voisins emménagent dans la maison d'à côté, c'est pour Madeline tout un événement.  Par la fenêtre de sa chambre, elle les observe : elle voit d'abord la mère, puis le père, la sœur, et enfin elle le voit, lui, tout de noir vêtu. Il l'intrigue et la fascine immédiatement. Mais jamais elle n'aurait imaginé qu'en un regard son monde allait être bouleversé... 
Ne pouvant sortir de sa bulle, Madeline et Olly (c'est son nom) vont tout d'abord s'échanger des emails, jusqu'à ce que l'un et l'autre veulent plus, bien plus...

Dans cette histoire, il y a beaucoup de drames : la maladie de Madeline, le décès de son père et de son frère, et même du côté d'Olly, la vie est loin d'être rose puisque son père est alcoolique et violent. 
On se dit que les mouchoirs vont obligatoirement être de sortie. 
On se dit que cela va être triste, larmoyant et déprimant. 
Or, pas du tout ! 

Ce roman est un concentré d'amour ! De joie et de bonne humeur. 
C'est une ode à la vie.  
Une ode à l'amour. 
Une ode au bonheur. 
Du coup, il n'y a rien de triste. Au contraire même, c'est souvent très drôle ! Le ton est léger, l'héroïne possède beaucoup d'humour et j'avoue avoir ri aux éclats plusieurs fois. 
Bien sûr, mon cœur s'est serré, mais pas comme je l'imaginais. D'ailleurs, ce récit n'a strictement rien à voir avec ce que j'imaginais. C'est doux, tendre et beau. Une vraie bulle de bonheur que je conseille à tous. 

En bref ? Nicola Yoon a réussi un incroyable tour de force avec ce roman ! Si  les bases de cette histoire sont dramatiques, c'est en réalité un shoot d'amour et de tendresse qui nous attend.