mercredi 9 août 2017

Le feu secret - Livre II : La cité secrète de Carina ROZENFELD & , C.J. DAUGHERTY

Collection R, 20 octobre 2016 - Grand Format 432 pages
Disponible en eBook

Les ténèbres s'épaississent. 
Derrière les murs fortifiés du Saint Wilfred's College d'Oxford, entourés d'alchimistes qui ont pour mission de les protéger à tout prix, Taylor et Sacha sont à l'abri des forces obscures. Mais pour un temps seulement...
Car l'horloge tourne. Dans sept jours, Sacha fêtera ses dix-huit ans, et la malédiction ancestrale qui jusqu'alors le rendait immortel va le tuer et déchaîner sur le monde des cohortes démoniaques.
Il n'existe qu'un moyen d'empêcher cela : Taylor et Sacha doivent se rendre au coeur de la Cité médiévale de Carcassonne, là où la malédiction a été proférée, et y affronter les démons.
Le voyage sera extrêmement périlleux, des créatures monstrueuses les attendent de pied ferme.
Mais à mesure que les forces obscures descendent sur Oxford, le choix devient simple : affronter leurs pires cauchemars, ou perdre ce qu'ils ont de plus cher...
Suite et fin de la première série Young Adult franco-anglaise écrite à quatre mains, par C.J. Daugherty, auteur de la série best-seller Night School, et Carina Rozenfeld, romancière de l'Imaginaire récompensée par de nombreux prix.

J'ai laissé traîner longtemps ce roman dans ma pal avant de me lancer dans sa lecture. Je n'étais pas pressée de le lire, tout simplement, car je ne me souviens quasiment plus rien du tome 1. 
Bien évidemment, comme vous vous en doutez, le fait d'attendre n'a pas arrangé les choses... 

Après avoir relu ma chronique du précédent volet, je me suis donc lancée, méfiante, dans ce dernier opus, puisqu'il s'agit d'un diptyque. 
J'adore la plume de Carina - j'avais eu un gros coup de cœur pour  "La symphonie des Abysses". 
J'adore la plume de C.J, qui m'avait totalement transportée avec "Night School", l'une de mes séries chouchoutes. 
L'association de leur plume est harmonieuse et très agréable à lire, malheureusement, pour une raison que je ne m'explique pas encore, je n'ai pas réussi à rentrer dans le récit. 
J'aurais voulu vibrer, trembler et avoir le palpitant qui s'affole comme nombre de lecteurs avec cette série, mais ce n'est pas le cas. 
J'ai trouvé que tout allait trop vite et les explications venaient également trop rapidement. Toutefois, ça se laisse lire et on ne s'ennuie pas un instant. L'histoire va à cent à l'heure et le rythme soutenu est trépidant. 
Je vois bien toutes les qualités de ce récit... mais des fois, ça ne suffit pas. 
De plus, j'ai été un peu chagrinée au niveau de la romance. Je trouve vraiment qu'elle est bâclée. Elle est trop en retrait, alors que j'aurais aimé en avoir plus. 

En bref ? Comme pour le premier volet, je ne pense pas que je vais m'en souvenir longtemps. Il y a des histoires qui marquent, et d'autres, comme celle-ci, qui certes sont bien, mais pas inoubliables...

Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente