samedi 10 février 2018

Girlhood de Cat Clarke

Collection R, 5 octobre 2017 - Grand Format 356 pages
Disponible en eBook



L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille...


Harper, notre héroïne (et narratrice) sort d'un traumatisme éprouvant : la perte de sa sœur. De sa jumelle, plus précisément. 
C'est en pension, loin de ses parents, qu'elle va "revivre" peu à peu. Là-bas, trois jeunes filles vont devenir le centre de son univers : Lily, Ama et surtout Rowan, sa camarade de chambre. Elles forment une petite bande inséparable et soudée. 
À l'arrivée de Kirsty Connors, une petite nouvelle, elles décident, comme la coutume "l'oblige", de la bizuter. Le principe : l'enfermer en pleine nuit dans le Trou, un endroit noir et exigu, avec seulement une boîte de quarante allumettes. Au matin, Kirsty sera libérée. Elles ont toutes traversé cette épreuve, il est donc logique que la nouvelle subisse la même chose qu'elles. Seulement, elles ont quand même quelques remords. Ainsi, discrètement, Harper lui glisse une lampe torche.
Après cela, Kirsty va prendre, petit à petit, une place de plus en plus importante dans la vie de Harper...

Cette histoire peut faire penser au départ à une banale histoire d'amitié. Mais quand on connaît un peu les récits de Cat Clarke, on sait qu'il n'y a jamais rien de "banal" dans ces écrits. 
Encore une fois, l'auteure nous emporte dans un récit hautement addictif ! 

Au fil des pages, cette belle amitié de filles va devenir plus complexe et ambiguë. Il se passe quelque chose de louche. De très louche. Seulement, on n'arrive pas à mettre le doigt dessus et à savoir de quoi il en retourne. Alors, on commence doucement à se méfier, à douter. La frustration nous gagne. Ainsi que l'angoisse, qui à chaque page tournée, devient de plus en plus oppressante. L'envie d'aller zieuter la fin du livre nous démange ! J'ai dû me faire violence pour ne pas aller regarder vite faite ce qu'il en était. 

Je n'en dirai pas plus, de peur de trop en dévoiler et de vous gâcher le plaisir. Juste lisez-le, vous comprendrez. 

En bref ? Une intrigue psychologique menée de main de maître. Du grand Cat Clarke !