samedi 17 février 2018

Un palais de Colère et de Brume |Tome 2 | de Sarah J. Maas

La Martinière J. Fiction, 8 février 2018 - Grand Format 720 pages
Disponible en eBook



Feyre a survécu aux défis d'Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu'elle ne maîtrise pas.
Mais son cœur est resté celui d'une humaine, et elle ne peut effacer ce qu'elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps...
Elle ne peut non plus oublier qu'elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d'abord réticente, elle va découvrir qu'il est loin d'être le Fae cruel et manipulateur qu'elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d'immortelle. Et douter de ce qu'elle ressent pour Tamlin...
Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l'horizon. Car les desseins du roi d'Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

Parler d'un tome deux sans spoiler le précédent est quasiment impossible. Raison pour laquelle, je serai brève. De toute façon, avec un récit de cette qualité, il n'y a pas besoin de s'étendre : cette lecture était parfaite, en tout point. 

À la différence du tome 1, les actions sont moins présentes, elles laissent place ici aux sentiments. Et c'est tout aussi intense. voire plus ! 
L'auteure prend un soin particulier à étoffer ses personnages. On y voit ici une nette évolution. La transformation de Feyre est impressionnante et en même temps naturelle. Car, justement, rien n'est précipité. J'ai adoré ce qu'elle est devenue (même si parfois, elle m'a fait pester de rage face à Rhysand). 
Rsysand, justement, est (pour moi) le must de ce récit. La trame, l'intrigue, les personnages secondaires, l'héroïne, les interactions, etc... tout est top ! Mais Rsysand est au-dessus de tout. J'avais déjà eu un coup de cœur pour lui dans le premier volet, alors qu'il ne tenait qu'un second rôle et était très peu présent. Ici, son personnage est central 😍. Nous découvrons alors, comme je me l'étais imaginé, un héros solaire, malgré son titre Seigneur de la Cour de la Nuit. Il sublime les ténèbres et réchauffe notre cœur - et bien d'autres parties de notre anatomie... soit dit en passant. 
Car, autre agréable surprise, cet opus recèle beaucoup de sensualité. C'est du Young Adult... pas si Young que cela, puisqu'ils y a quelques magnifiques scènes de sexe - rien de cru, mais suffisamment détaillé pour nous faire soupirer de plaisir. La cerise sur le gâteau, en somme. 

C'était déjà un coup de cœur orgasmique pour Un palais de d'Épines et de Ronces, et ça l'est de nouveau pour Un palais de Colère et de Brume. Je dirai même qu'il est encore mieux ! Plus intense, plus intimiste... il nous prend aux tripes, soient par les quelques rebondissements saisissants qui longent le récit, soient par les émotions vives, ardentes et troublantes qu'il nous procure. 

En bref ? Génial. Absolument GÉNIAL !