vendredi 23 mars 2018

Les derniers battements du coeur de Kelley York & Rowan Altwood

Éditions Pocket Jeunesse, Broché 336 pages, 15 février 2018
Disponible en eBook



Selon une légende japonaise, créer 100 origamis peut soigner n'importe quelle maladie.
Evelyn serait prête à en faire des millions si cela pouvait guérir Luc...
Selon une légende japonaise, plier mille origamis peut soigner n'importe quelle maladie.
Si cela pouvait guérir Luc, Evelyn serait prête à en faire des millions... 
Quand Luc avait seize ans, une inconnue lui a sauvé la vie : on lui a transplanté son coeur. Trois ans après, son corps rejette la greffe. Lassé des hôpitaux et des traitements, Luc se résigne à faire ses adieux. Pour cela, il s'organise un roadtrip jusqu'en Oregon, où l'euthanasie est légale. Mais sa meilleure amie, Evelyn, se joint au voyage et réveille en lui des sentiments enfouis. Sa présence suffira-t-elle à lui redonner l'envie de se battre ?



Quand on choisit de lire un livre de Kelley York, on sait d'avance qu'il ne nous mettra pas le cœur en joie. Ce que l'on peut prévoir, c'est que Kelley va nous remuer les tripes d'une tout autre façon. Alors, je me suis mentalement préparée, prévoyant tous les côtés négatifs et n'espérant rien, juste histoire de protéger mon cœur.

C'est justement cet organe, le cœur, qui a le premier rôle dans ce roman.

Celui de Luc, dix-huit ans, est malade. Enfin, quand je dis celui de Luc, ce n'est pas tout à fait exact puisqu' on lui a transplanté le cœur d'un d'autre, il y a trois ans de ça.
Mais son corps n'en veut plus, il le rejette. Il lui faut une nouvelle greffe et vite car il lui reste peu de temps. Le souci c'est que Luc n'en peut plus ! Il ne veut plus retraverser ces longs mois de traitements, d'hôpitaux, de souffrance et tout ça pour peut-être rien...  encore une fois...

Evelyn, à un mois de ses dix-huit ans, revient vivre à Fresno en Californie. Il y a trois ans, elle a suivi sa mère, amoureuse de Robert, dans un bled merdique de l'Arizona. 
Elle avait dû dire au revoir à Luc, avec qui elle s'était liée d'amitié (ou amour ?) au lycée. Étrangement, elle avait continué à lui envoyer des mails auxquels il ne répondait plus. Elle en souffre, mais ne peut s'empêcher de lui faire savoir qu'elle est de retour en lui laissant un origami sur le palier de sa porte. (Vous comprendrez les origamis si vous avez lu le résumé de l'éditeur)

Luc, vient la voir, il ne peut s'en empêcher, mais les choses ne sont plus comme avant. Luc se sait mourant et préfère s'éloigner d'Evelyn pour ne pas la faire souffrir. Mais quand cette dernière revient lui dire que sa mère s'est réconciliée avec Robert et qu'elle ne veut SURTOUT pas retourner vivre chez lui, ils partent ensemble pour un roadtrip, direction l’Oregon. 

Mais ce qu'Evelyn ne sait pas, c'est ce que Luc a prévu d'y faire.


Comment vous dire à que point ce livre m'a bouleversé ? 
Comme je vous le disais plus haut, il faut se blinder pour le lire jusqu'à la fin. On oscille entre espoir et désespoir, sans pouvoir imaginer comment cela va se terminer. 
Incontestablement Kelley York (secondée ici par Rowan Altwood) est maître dans l'art de hacher menu nos émotions. Ces deux dames ont créé des personnages hors du commun. 
Une belle histoire d'amour, de celles qui nous laissent des regrets et des... Et si...
Alors oui, lire du Kelley York, c'est lire des histoires dont on ne sort jamais indemnes, mais le pire est que j'attends toujours avec impatience ses livres. 




http://amzn.to/2InBVP8
https://www.facebook.com/PocketJeunesse.pkj/?hc_ref=ARSLc8cy8_VLCw9xAliMvdDBcdd4rJ4LpPpWhzIWiVvqdgaQ8OQlPYmaIZzLu83pShg&fref=nf