jeudi 12 juillet 2018

Survivor de Tom Hoyle

Dreamland éditions, 20 juin 2018, 272 pages, disponible au format papier et numérique






Une randonnée de deux semaines en Australie sans les parents et avec une dizaine d’autres ados  ? C’est le rêve pour George, 16 ans, qui adore l’aventure. Mais au bout de quelques jours, un garçon est retrouvé mort. Un décès tragique qui aurait pu passer pour un accident s’il n’avait pas été suivi d’un deuxième, puis d’un troisième  !

Perdus dans un milieu hostile, sans moyens de communication, les adolescents réalisent que le tueur est forcément parmi eux… George décide alors de prendre les choses en main pour protéger le groupe et débusquer le coupable.

Mais au fur et à mesure que les victimes se succèdent, les chances de rester en vie diminuent. Et surtout, à qui faire confiance quand tout le monde autour de vous est suspect  ?

 

George est un ado qui a tout pour lui : beau garçon, bon camarade, intelligent, sportif et courageux.
C'est d'ailleurs suite à un acte héroïque qu'il se retrouve au coeur de cette randonnée australienne qui ressemble un peu à  Koh-Lanta .

Mais il semblerait que dès son arrivée à l'aéroport, l'un des membres du groupe le prend en grippe.
Lequel ? Nous ne le découvrirons qu'à la fin, ce qui permet de maintenir le suspense jusqu'au bout !
Pourquoi ? Pour une question de jalousie et de faux prétextes issus d'un esprit malade.
Cette haine va peu à peu atteindre un tel niveau que l'Autre - c'est ainsi que je le nommerai pour garder secrète son identité - va concocter un plan machiavélique pour parvenir à éliminer celui qu'il déteste jusqu'au paroxysme final !

Mais STOP !!!


Je n'en dirai pas plus !!!

Ce roman qui nous entraine au coeur de l'angoisse, de l'horreur et de la folie est, pour ma part, impossible à résumer sans dévoiler des éléments indispensables.
Éléments qui, s'ils sont révélés, détruiraient totalement l'intrigue.
Je ne vais donc pas m'étendre sur le contenu, le quatrième de couverture nous en révélant suffisamment et continuer avec mon ressenti qui devra également être mesuré pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture !

George, vous l'aurez compris, est le gentil de l'histoire.
Nous le suivons, à travers son témoignage qui se déroule après les faits qui se sont déroulés, dans un voyage dont rien ne laissait présager la fin macabre !
Parallèlement à son récit, nous découvrons celui de l'Autre, qui explique à George - à un moment clef du récit - le pourquoi de son attitude, la façon dont il a mené son plan à bien et beaucoup d'autres choses.
Au fil des pages, la tension augmente, l'angoisse s'installe peu à peu pour finir par se transformer en une horreur absolue, au mal à l'état pur issu d'un cerveau complètement dérangé.
Mais cependant, j'ai une impression qui me perturbe et  que je vous livre tel quelle sans la justifier pour ne pas spoiler l'histoire :

Et si l'innocent ne l'était pas tout à fait ?

Car c'est le sentiment que m'a laissé la fin, cette petite question qui vous trotte dans la tête, qui vous donne le sentiment que tout est du domaine du possible tout en refusant d'y croire.

Pourtant ... Et si ??? 

En bref, une lecture angoissante à souhait, qui vous tient en haleine jusqu'au bout et qui vous laisse matière à réfléchir.
D'ailleurs, je m'interroge encore !


http://www.editions-dreamland.com/index.php?page=livre&ID_livres=49&ID_auteurs=25

https://amzn.to/2uvuuiT