dimanche 1 juillet 2018

Wild men saison 1 de Jay Crownover

Hugo Roman, 01 mars 2018 - Grand Format 360 pages
Disponible en eBook

Léo se remet difficilement d'un échec sentimental qui la conduit à se replier sur elle-même et s'éloigner des autres. Inquiète, sa meilleure amie Emerys arrive à la convaincre de partir avec elle en randonnée équestre dans le Wyoming, loin de tout. C'est là-bas qu'elles font la connaissance des frères Warner. Léo est tout de suite troublé par Cyrus, ombrageux et mystérieux, qui semble aussi peu sociable qu'elle. D'abord réticente à ce voyage, Léo se laisse gagner par l'aventure et le charme de ce " presque cow-boy ". 
Mais cette excursion d'une semaine prend rapidement un tour inattendu. Les huit randonneurs ne sont pas aussi isolés qu'ils le pensaient, les membres du groupe ne sont tous ceux qu'ils prétendaient être et la randonnée devient alors menaçante... 
À travers cette aventure au grand air, Léo apprendra à croire à nouveau en elle-même et à faire face à ses peurs. Dont certaines seront plus réelles que d'autres. Et ce voyage pourrait bien tout changer dans sa vie. 


Je ne sais pas trop par où commencer cette chronique, car j'ai un peu l'impression d'être le vilain mouton noir. Tous les avis que j'ai lus sur ce roman sont bons. Tous, sans exception ! Il en fallait bien un mauvais, me direz-vous : ce sera donc le mien. 

Puisqu'autant annoncer la couleur de suite : je n'ai absolument pas été emballée par cette histoire. 
À vrai dire, je n'ai même pas reconnu la plume de l'auteure. Non que ce soit mal écrit, mais tout m'a semblé décousu et fouillis. (À moins que ce soit mon état d'esprit en lisant qui était en mode off - ce qui est possible aussi, j'avoue.)

On nous présente Leo (la narratrice unique du roman) comme une jeune femme au cœur brisé. Elle est devenue cynique, renfermée, suite à une déception amoureuse. Pour se changer les idées, sa meilleure amie la force à faire un séjour dans le Wyoming. Rien de tel que d'être en compagnie de beaux  cow-boys pour oublier son chagrin d'amour et se remettre en selle (au sens propre comme au figuré). Lors de leur escape sauvage, Leo va faire la connaissance de Cyrus Warner, l'un des cowboys qui dirigent l'expédition. Entre eux, l'ambiance est immédiatement électrique. Tant est si bien, qu'après avoir échangé à peine quelques mots (des vacheries), ils vont se retrouver à faire des cochoncetés sous la douche. À n'y rien comprendre !
Où est passée la jeune femme blessée, en manque de confiance en elle ? Et le mec distant et froid ? Ce n'est même plus brûler des étapes ici, mais carrément sauter des wagons entiers. 
J'ai trouvé cela beaucoup trop rapide (certes, ce sont des vacances, donc le temps est compté, mais quand même !), de plus, ça ne colle pas avec le caractère des héros. 

Après, j'ai dû relire plusieurs fois certains passages pour les comprendre. Notamment lors des scènes de sexe où j'ai eu du mal à suivre le cheminement des actions de nos héros. Et puis, les métaphores (si on peut appeler cela comme ça) ne sont pas avenantes. "Je vais te remplir jusqu'à ce que tu débordes, et je veux que tu sentes toutes les gouttes à l'intérieur de toi."... désolée, mais ça ne m'émoustille pas du tout "Donne-moi tout ce que tu as et brise-nous en deux." Carrément ? 

Ensuite et de façon plus générale : la romance ne m'a pas plu. Je n'ai pas ressenti d'attirance, d'alchimie pour Cy et Leo. Je suis restée insensible à leur charme. Du coup, je me suis ennuyée dans cette lecture. 
Au final, j'ai préféré m'arrêter avant même de connaître la fin (pourtant il ne me restait plus que six chapitres à lire). Je n'ai aucune curiosité quant à la découvrir. D'ailleurs, je ne lirai pas les saisons suivantes, car les autres personnages (Sutton et Lane) m'ont également laissée de marbre. 

En bref ? Je suis passée totalement à côté de cette lecture. Le charme des cow-boys n'a pas opéré. La suite sera donc sans moi.