jeudi 24 mai 2018

Clash T3, Passion dévorante de Jay Crownover

&H Collection, 4 avril 2018 - Grand Format 320 pages
Disponible en eBook

Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.
La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute  sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis… 

 Ce nouvel opus de Clash est consacré à Dixie, la serveuse du bar tenu par Asa et Rome, et à Church, le videur. Ce sont donc des personnages que nous avons eu l'occasion de rencontrer à plusieurs reprises. Notamment Dixie qui était déjà présente, il me semble, dans la série Marked Men. 

Toutefois, j'étais loin d'imaginer le caractère solaire qu'elle possédait. Dixie est une héroïne sortie des contes de fées. Une princesse aux boucles d'or et la gentillesse inégalée. Optimiste, altruiste, douce, serviable, elle est la bonté même. Indécrottable romantique, elle croit au grand amour. À celui qui t'ébranle d'un regard. Et ce grand amour, elle a trouvé dans les yeux de Church. Il a suffi d'une phrase, somme toute banale, pour qu'elle tombe amoureuse. Malheureusement, ce n'est pas réciproque. Church, grincheux, taciturne, bougon n'est pas en quête d'amour. Au contraire, il fuit toute relation sérieuse. Alors même si la douce Dixie ne le laisse pas indifférent, c'est niet. Toutefois, il n'hésite pas à profiter de son béguin pour lui demander un service. Service qui, il ne le sait pas encore, risque bien de briser son self-control... 

J'ai trouvé cette romance sympathique, sans être extraordinaire non plus. Quelques longueurs m'ont fait décrocher à plusieurs reprises, notamment lors des introspections (trop nombreuses) de nos héros. 
L'intrigue est bien menée, quoique un peu facile également, mais cela ne m'a pas dérangée outre mesure.  
Dixie est un personnage lumineux auquel on s'attache facilement. Quant à Church, c'est un gros dur au cœur tendre. Un vrai gros nounours ! 

En bref ? Ce n'est pas mon tome préféré, néanmoins j'ai passé un agréable moment en compagnie de nos héros. J'ai hâte maintenant de lire le tome de Poppy et Wheeler ! Il promet d'être intense !


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :
http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2016/02/marked-men-de-jay-crownover.html


Les vampires de Chicago T14 Les morsures sont éternelles de Chloe Neill

Milady éditions, 25 avril 2018, 377 pages, disponible au format papier et numérique






Découvrez quatre nouvelles inédites dans l’univers des Vampires de Chicago  !
Quand l’une de ses vieilles amies l’appelle à l’aide, Lindsey vole à son secours – quitte à devoir pour cela traîner avec elle Luc, son trop séduisant partenaire…
Rien ne résiste à Jeff, hackeur de haut vol, sauf la belle et dangereuse métamorphe Fallon Keene. Jusqu’à ce qu’elle réclame son aide afin de retrouver un objet précieux dérobé à la meute…
Les vacances tant attendues de Merit et Ethan tournent rapidement au drame lorsque leur lieu de séjour s’avère être le lieu d’une querelle séculaire entre vampires et métamorphes. Et si le dernier meurtre en date n’est pas résolu rapidement, ce n’est pas un bain de minuit qui les attend, mais un bain de sang  !
Et si les vampires ne craignent généralement pas les autres morts-vivants,  le spectre qui hante les cimetières de Chicago et profane les tombes pourrait se révéler plus dangereux qu'ils ne le croient…


Alors que j'avais refermé  le T13 de la série des Vampires à Chicago - la larme à l'oeil - car je pensais que c'était le dernier, je ne me suis plus sentie de joie en découvrant qu'il y avait un tome 14.


C'est donc avec un plaisir toujours aussi vif que je me suis (re)plongée dans cet univers.

Les morsures sont éternelles est un roman composé de 4 récits inédits mettant en scène différents couples de la série dont, bien entendu, mon couple chouchou : Ethan et Merit.

Je vais donc vous parler de chaque histoire en essayant de ne pas trop en dire !

Morsures et bottes de cuir

Le couple formé par Lindsey, garde de la Maison Cadogan et Luc, capitaine de la Garde de cette dernière, sont au centre de ce premier récit.
Ils ont donc une liaison mais là où Luc voudrait voir évoluer leur relation vers quelque chose de plus sérieux, Lindsey se montre plus réservée.
Lorsqu'un événement de son passé ressurgit et met en danger la seule famille qui lui reste, Lindsey n'hésite pas à partir à New-York au devant du danger, seule, rejetant l'aide de Luc.
Mais l'avenir va lui prouver que, parfois, la solitude n'a pas que de bons côtés.

Tout est bien qui mord bien 

Fallon est une métamorphe, destinée à prendre la place de son frère ainé, Gabirel, comme meneuse de la Meute si quelque chose devait lui arriver.
Jeff Christopher est aussi un métamorphe, hackeur de grand talent et qui travaille pour le grand-père de Merit.
Les deux jeunes gens sont attirés l'un par l'autre mais leur relation - du point de vue de Fallon - n'a aucun avenir et pour cause ...
Il existe une tradition chez les métamorphes qui empêche deux d'entre eux de s'unir si leur forme animale est différente et vu que Fallon est une louve et Jeff un tigre, c'est plutôt mal barré !
De plus, malgré la formation de quelques couples entre deux formes différentes, Fallon, en tant que meneuse potentielle, ne peut contourner cette règle !
Ce qui provoque quelques étincelles entre eux !
Mais les deux jeunes gens vont devoir travailler ensemble pour tenter de retrouver un objet précieux dérobé à la meute et qui risque bien de mettre celle-ci en grand danger ! 

Vacances mordantes

Merit et Ethan goûtent, enfin, à des vacances bien méritées mais à peine arrivés sur place, ils se retrouvent, bien malgré eux, plongés au coeur d'une lutte ancestrale entre vampires et métamorphes.
Une querelle exacerbée par le meurtre d'un métamorphe marié à une vampire.
Aidés par Gabriel, le Meneur de la Meute des Grandes Plaines, le Maitre de la maison Cadogan et sa sentinelle vont tenter de désamorcer une situation qui va se révéler très rapidement explosive !  

La morsure fantôme

Qui aurait crû que les vampires, ces redoutables prédateurs, pouvaient avoir peur d'un fantôme ?
Et pourtant, c'est bien le cas !
Mais, à leur décharge, il faut bien reconnaitre qu'un revenant capable de mettre KO un vampire, lui causant une sévère commotion cérébrale, n'est pas un spectre ordinaire !
Avec le soutien de Mallory, sa meilleur amie sorcière et de Catcher, son mari, également sorcier, Merit et Ethan vont mener l'enquête pour découvrir, tout d'abord, par qui et pourquoi ce fantôme a été convoqué et ensuite, le plus important, comment se débarrasser de cet encombrant et dangereux invité ! 

Encore une fois, j'ai adoré ce tome qui m'a permis de retrouver une de mes séries préférées et des personnages auxquels, bien que fictifs, je me suis attachée au fil des lectures.

En bref, un roman surprise qui ravira les amateurs des Vampires de Chicago dans de nouvelles aventures et qui sait, peut-être l'auteur nous réservera-t-elle d'autres surprises !
 


http://www.milady.fr/livres/view/les-morsures-sont-eternelles

https://amzn.to/2s6lXBt



mercredi 23 mai 2018

Blood Of Silence, Tome 7 : Creed & Hurricane d'Amheliie & Maryrhage

Auto-édition, 10 mai 2018 - Grand Format 606 pages
Disponible en eBook



La mort a gagné la dernière bataille. Une tragédie vient de frapper le MC des Blood of Silence. La Faucheuse leur a pris un frère et a plongé les bikers dans le doute et la colère. Tandis que l'heure de la vengeance a sonné, les Blood doivent ruser pour assembler deal et alliances en évitant une Guerre de rue qui risquerait de leur prendre plus que ce qu'ils ont déjà perdu. Quand les fantômes du passé reviennent les hanter en dévoilant quelques secrets, le présent semble se voiler d'une obscurité inquiétante alors que tout est remis en question. La lutte sera des plus intenses pour que justice soit faite, en évitant de briser des vies et des cœurs. Il n'y a pas qu'en amour que le combat sera rude.



 
Je l'attendais tellement que quand ce tome est arrivé, je n'ai pourtant pas pu me résoudre à l'ouvrir de suite. Une curiosité mais surtout une grande appréhension me tiraillait tellement, et pourquoi me direz vous ? Parce que j'allais savoir qui était « parti » et que je ne pouvais pas m'y résoudre.

Comme vous toutes, j'ai spéculé de mon côté sur différents schémas et rien ne convenait parce que je ne voulais pas de cette fatalité ! Et pourtant...

Je m'y suis plongée et là mon cœur s'est arrêté. C'était écrit noir sur blanc et l'on ne pouvait pas revenir en arrière. J'ai été tellement choquée de cette finalité que j'ai du arrêter ma lecture sur les premiers chapitres. Mon cœur souffrait tellement et mes larmes ne tarissaient pas. Voilà mon premier constat, une grande douleur à laquelle je m'étais préparée pourtant et un énorme choc qui m'a laissé dans un état, je vous laisse imaginer pour celles qui l'ont lu.

Puis, ensuite, je me suis reprise difficilement, parce qu'il fallait continuer, il fallait que je sache qu'ils allaient tous s'en sortir, que « ce départ » n'allait pas signer la fin de tout. Et malgré cette douloureuse vérité, les auteures ont encore une fois réussi à me plonger dans cette sublime saga, avec tous ces personnages chers à mon cœur. Parce que à chaque fois que je le lis un tome de cette saga j'ai l'impression de faire partie de cette belle famille unie, avec ses hauts et ses bas.

Oui, c'est un tome qui commence dans la douleur de la perte de quelqu'un, mais c'est aussi la découverte d'un secret tellement bien gardé, d'une relation amoureuse en péril, d'événements sombres et obscurs, des réponses à des questions que nous nous sommes posées sur les précédents tomes et tellement plus encore.
Cette histoire a été d'une telle intensité que j'ai du à plusieurs reprises faire des pauses tellement j'étais submergée par l'émotion quelle qu'elle soit. Parce que j'ai autant pleuré de douleurs, de rage, de désespoir, que de joie et de bonheur.

Sincèrement, pour moi ce tome est le meilleur et le plus abouti de tous au jour d'aujourd'hui ( et pourtant je peux vous dire que je les ai tous kiffé d'une force) mais celui la est au dessus de tous pour moi. A cause de ce deuil, pour tout cet amour que j'ai ressenti tout le long de ma lecture, pour cette famille qui a vécu des hauts et des bas tout du long qui m'aura autant plongé dans la joie que dans la pire tristesse qui soit. Tout ça conjugué a fait que cette saga restera à jamais inoubliable et gravée dans ma mémoire.

Oui, cela a été douloureux à lire, oui, mon cœur a souvent été brisé, oui j'ai versé un océan de larmes, mais pour rien au monde je n'aurai raté cette pépite ! Une magnifique pépite qui se termine de façon à laisser la place à la nouvelle génération. Une génération qui j'en suis sure aura son lot de surprises !


Je tiens à terminer en remerciant Amhéliie et Maryrhage, pour cette sublime saga. Merci pour ce tourbillon d'émotions. A chaque fois vous faites mouche pour mon plus grand plaisir (je ne parle pas que de sexe bien sur;)) même si je ne compte plus les camions de kleenex que j'ai utilisé ! Je n'ai qu'une hâte c'est de rencontrer la nouvelle génération maintenant ☺




https://amzn.to/2s4JFPt


Je veux ! Et toi ? [23/05/18]



Ils sont disponibles aujourd'hui : 



Âmes sensibles, s’abstenir !
Tess Snow a tout pour être heureuse : une brillant avenir professionnel et un petit ami fou amoureux d’elle.
Pour l’anniversaire de leur rencontre, Brax lui offre un voyage surprise au Mexique. Plages de sable blanc, cocktails exotiques, soirées torrides : tous les ingrédients sont réunis pour des vacances de rêve. Mais très vite, c’est la descente aux enfers : Tess se fait kidnapper. Captive terrifiée, elle se mue en farouche insoumise. Mais son courage ne lui épargnera pas l’horreur.
Brax la retrouvera-t-il avant qu’elle ne soit brisée ? Ou le nouveau maître de Tess changera-t-il sa vie à jamais ?

 


Résister, sans jamais se soumettre  !
152 a été enlevée par les Arziani, une famille mafieuse de Géorgie, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Elle a été dressée pour devenir une mona –  une esclave sexuelle destinée à servir le maître des Fosses de Sang. Belle et douce, elle rend fou de désir le maître qui, pour s’amuser, la donne à son plus grand et plus effrayant champion des combats à mort… mais elle comprend très vite qu’un physique menaçant peut cacher un grand cœur. Toutefois, l’amour peut-il naître dans les profondeurs d’un tel enfer  ?




Ellie est horrifiée de découvrir que le laboratoire dans lequel elle travaille mène à bien des expériences sur des sujets humains, leur injectant de l’ADN animal pour créer une nouvelle espèce. Lorsqu’elle se prend d’affection pour l’un de ces cobayes, elle risque tout pour le sauver – même s’il doit pour cela la haïr. Car Rage n’a jamais connu l’amour ou la pitié, et il ne pardonne pas la trahison. Une fois libre, il jure de la tuer, mais lorsqu’il la tient entre ses griffes, ce n’est plus la haine, mais le désir qui envahit son âme…





De retour à Tornwalker, Cassiopée doit se faire une raison : elle n’est plus la bienvenue chez les Myrmes, sa présence n’étant tolérée que grâce à l’appui de Gabriel. Second coup dur, ce dernier part en mission du jour au lendemain, et nul ne sait où il se trouve ni quand il sera de retour.
Arrive alors Léo, un jeune homme mystérieux et blessé. Ce dernier révèle rapidement son identité : ancien Myrme devenu Narque, il vient transmettre un message de Manassé à sa fille. Selon lui, elle ne serait plus en sécurité au village!
En proie au doute le plus complet, Cassiopée apprend bientôt la disparition de Gabriel. Sans véritablement savoir à qui se fier, elle partira à la recherche de la vérité...





New York Élite
Par Une Cyber Espionne
22 Avril
MESDAMES ET MESSIEURS ! J’ai une annonce à faire. Vous savez, ce type dont j’ai parlé il y a quelques mois ? Le très, très, très séduisant joueur de rugby irlandais qui joue pour la RLI ? Le joli cœur avec de gros problèmes de sang-froid, le corps d’un gladiateur, et le visage d’une star de cinéma ? Le sportif aux choix vestimentaires douteux, lesquels m’avaient poussée à supputer qu’il était le bâtard d’un Leprechaun et d’un Hobbit ? Ronan Fitzpatrick ? Ça y est, vous le replacez ?
Eh bien, j’ai une confession à vous faire...
L’INTROVERTIE
Annie Catrel, petit génie des réseaux sociaux, est la star de l’agence de relations publiques Davidson & Croft le jour. De nuit ? Elle est la Bloggueuse; Célébrité anonyme qui peut influencer l’opinion publique en deux coups de publications Instagram. Elle est la Cyber Espionne, la créatrice anonyme de New York Élite, et la coqueluche de la Toile. Annie domine le monde virtuel, mais la réalité ? Euh, pas vraiment.
LE SPORTIF
Ronan Fitzpatrick est le talonneur le plus talentueux que le rugby irlandais a connu, et il déteste les médias, papier ou digitaux. La presse lui a fait une réputation de tête brûlée qui lui colle à la peau. Suspendu de son équipe, Ronan vient chercher la paix et l’anonymat à Manhattan... Mais c’est sans compter sur l’œil de lynx de la Cyber Espionne. Il faut dire qu’on ignore difficilement un physique comme celui de Ronan.
LE PLAN
Quand Ronan arrive, réticent, à Davidson & Croft pour améliorer son image médiatique, il ne s’attend pas à rencontrer la timide et superbe Annie, et encore moins à l’attirance violente qu’il éprouve pour elle. Lorsqu’on leur propose de travailler ensemble, Ronan saute sur l’occasion. Jusqu’où Annie ira-t-elle pour sauvegarder son anonymat ? Et comment réagira le sportif quand il découvrira qui est vraiment l’introvertie ?




Approchez et faites la connaissance de Jay Fields, illusionniste, mentaliste et manipulateur.
Je réfléchis en trois dimensions quand vous pensez en lignes droites.
Je vous montre une table et vous croyez voir une chaise.
Fumée, miroirs, tours de passe-passe... Je détourne votre attention. Je fais mes tours et vous abuse.
Mais surtout, je vous en mets plein les yeux.
On pense que j’ai tué un homme mais je n’ai rien fait.
Cela fait partie de mon plan.
La vengeance. Voilà ce que je désire. Pour moi, et pour elle.
Pour nous six.
Elle ne se souvient pas de moi, mais pourtant, elle est la clé de tout. Ma récompense au bout du chemin – enfin... si je parviens à me retenir de l’approcher.
Allez, choisissez une carte. Entrez et assistez au spectacle. Regardez mes mains, scrutez-les avec attention et oubliez ce qui se passe à côté... pendant que je détruis votre univers depuis la scène, juste ici, sous les projecteurs.

mardi 22 mai 2018

Du début à la faim de Laëtitia Reynders

Gil éditions, 25 novembre 2017, 100 pages, disponible au format papier






Mais qui es tu toi qui me dévores et me contrains à me faire violence?
Au nom de quoi suis-je en train de perdre vie, joie et kilos?
Guérit-on de l'anorexie?
Je n'étais pas prête à dévoiler cette période secrète de mon parcours. Maintenant, le temps est venu.
Vous découvrirez dans mon témoignage, une approche toute personnelle, différente, ponctuée d'anecdotes ou situations étonnantes.
Ecrit, comme un journal intime, je vous révèle une partie de moi.
Ce livre n'a pas d'autres prétentions que d'être un message d'espoir.Et s'il parvenait à aider un seul d'entre-vous, j'en serais très heureuse.
Et si nous faisions ce petit bout de chemin ensemble?

Sous la forme d'un journal intime - son journal intime - Laëtitia nous raconte la spirale infernale dans laquelle elle s'est retrouvée enfermée alors qu'elle voulait - au départ - tout simplement perdre ces quelque kilos qu'elle considérait comme superflus.
 
La perte de poids devient une véritable obsession, une lutte de chaque instant, la recherche de tous les moyens qui vont lui permettre de continuer à perdre ce poids qui la mine.

Elle souffre tout à la fois d'anorexie et de boulimie et les seuls aliments - si on peut appeler cela ainsi - sont ses fameux milkshakes protéinés.
Et puis, peu à peu, son corps commence à se révolter, à lâcher prise, à lui faire comprendre que quelque chose ne va plus jusqu'au seuil critique des 38 kilos.

Elle entretient une relation amour - haine avec la nourriture : elle l'adore à l'excès au cours de ses crises de boulimie et la hait à en vomir.
Et tout cela sous le regard, impuissant de ses proches et de celui qui allait devenir, par la suite, son mari.
Aujourd'hui, tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir.

Vraiment un souvenir ? 

Pas tout à fait car son corps lui fait payer, encore aujourd'hui, les privations qu'il a subies, sous-forme d'allergies diverses et multiples qui peuplent dorénavant son quotidien.

Dans ce roman, Laëtitia nous dévoile sans faux-semblants mais avec beaucoup de pudeur, une partie sombre de sa vie. Elle ne nous cache rien, se dévoile complètement.
Une époque de sa vie qu'elle a décidé de partager pour venir en aide à ceux et celles qui, comme elle, ont souffert ou souffrent encore de cette maladie.
 Elle nous rapporte ses sentiments de dégoûts, de culpabilité face à cette maladie qu'elle n'arrive pas à combattre. 
Cette maladie qu'elle considère comme sa "meilleure amie"

Il y a une phrase qui m'a particulièrement interpellée car tout part de là - ou tout du moins en grande partie - : le culte de la minceur et devenu le culte de la maigreur.

Le mari de Laëticia nous livre également le récit de ces mois passés avec sa future épouse. 
Je n'ai pu m'empêcher d'être touchée par cet homme, par son impuissance à lutter, à aider sa compagne et pourtant, il a essayé bien des fois, souvent par des moyens détournés de lui venir en aide. En vain ..
Il a finalement compris que ce dont elle avait besoin était quelqu'un à qui parler, à qui se confier, qui ne la juge pas, ne la contraint pas à manger à tout prix.

En bref, un récit bouleversant qui nous permet de mieux appréhender les problèmes liés à l'anorexie et à la boulimie, le témoignage d'une femme forte, très forte, de son combat, de sa victoire - bien qu'elle en paie encore le prix actuellement. Un message d'espoir et d'amour. 



 

http://gileditions.blogspot.be/2017/12/le-nouveau-livre-de-laetitia-reynders.html