samedi 22 février 2014

Oméga T.1 Marquée de J.A.Curtol

Editions Sharon Kena, juillet 2013,  Broché 136 pages (disponible aussi en ebook)

Résumé Elle est insignifiante, mais elle le fascine. Il est le mal tapi dans l'ombre et pourtant elle lui fait confiance. Lorsque Julien découvre Klarye, il décide qu'elle sera sa proie, mais pas seulement, il l'approchera également comme un homme. Mais dans ce double jeu, le passé et les sentiments vont se mêler et Klarye passera de proie à protégée sans qu'il ne le veuille vraiment… L'amour peut-il vraiment naître d'un double jeu malsain ?


Tout d'abord,un grand merci aux Editions Sharon Kena pour cette excellente idée d'une critique en nombre.

J'avoue que j'avais tenté, il y a quelques temps de lire ce livre et j'avais rapidement abandonné. Mais l'occasion m'était offerte de me replonger dans le livre et je me suis dit : Pourquoi pas? Et bien, je n'ai pas été beaucoup plus convaincue que la première fois mais je me suis accrochée et l'ai fini assez rapidement.

Que dire...

La première partie est décevante, plate, sans beaucoup d'actions. Julien est un vampire cruel, sadique qui n'a rien à envier à son créateur Daniel, alors qu'il clame haut et fort qu'il ne veut lui ressembler à aucun prix. Klarye est une jeune fille quelque peu insipide¨et un peu, même très, naïve. En effet, par le passé, elle a été agressée et violée et malgré tout, elle fait confiance à un inconnu (Julien) et elle se fait de nouveau agresser (elle cherche un peu les ennuis!).

 Le conflit entre Julien et Daniel est réglé en deux temps,trois mouvements : ils se battent dans l'appartement de Klarye et puis dans les pages qui suivent, ça y est, Daniel est mort avec,visiblement une facilité déconcertante, alors que cela faisait des siècles que Julien essayait et là, "pouf!" tout d'un coup, il y parvient.

La seconde partie m'a un peu réconciliée avec le roman:un frère maléfique, une histoire d'amour qui se construit et de l'action, enfin! Mais malgré tout, certains détails m'ont quand même dérangée: Klarye qui ne voulait pas revoir Julien est obligée de se rendre chez lui et là sur 15 minutes de temps, elle fait l'amour avec lui, lui offre son sang et boit même le sang de son amant. Et je ne sais pas si je suis la seule à avoir noter qu'il y a deux scènes qui m'ont fait penser fugitivement à Twilight : la scène où elle referme le volet l'empéchant de mourir au soleil (comme Edward qui s'expose au soleil pour se faire tuer par les Voltari) et celle où julien pense que la transformation s'est échouée et qu'il a perdu sa bien-aimée.

Dans l'ensemble, ce n'est pas une lecture qui restera dans les annales,c'est un bref moment de lecture distrayante mais sans plus.