dimanche 16 mars 2014

Vilaines filles de Megan Abbott

Editions JC Lattès- octobre 2013, Broché 350 pages
 (disponible aussi en format eBook)
                                   

 
Addy et Beth sont fortes, dures à cuire, inséparables et invincibles. Membres de l'équipe de pom-pom girls du lycée, « parce qu'il faut bien quelque chose pour occuper le vide de l'adolescence ». Elles sont parfaites : leurs jambes galbées, leur ventre plat, leurs queues-de-cheval de la même longueur, leur maquillage irréprochable.
Une nouvelle coach arrive au lycée et les choses commencent à changer. Grande, belle, intimidante, elle est parfaite elle aussi et place beaucoup d'espoir dans l'équipe. Toujours élégante, autoritaire, la coach mène la danse et les filles tombent vite sous sa coupe. Elles sont prêtes à tout pour obtenir ses faveurs : devenir sans cesse plus rapides, plus fortes, plus résistantes et plus minces, quitte à se faire vomir. Leur monde insipide et sans profondeur se resserre.
Mais un jour, la coach franchit la ligne de trop...


Je remercie de nouveau les Editions JCLattès pour l'envoi de ce roman. En effet, au premier abord, je n'étais pas très enthousiaste à l'idée de lire ce roman : les rivalités entre cheerleaders, les coups bas, les jalousies, très peu pour moi mais je me suis surprise à apprécier ma lecture et à me retrouver plongée dans cet univers impitoyable.
En fait, le monde des Pom-pom girls n'est pas, ici, le seul thème abordé et je trouve que parfois, il part un peu dans tous les sens. Nous découvrons donc le monde quelque peu terrifiant de ces filles pour qui, être la meilleure, est vital. Et tout est bon pour y arriver : privation, manipulation, travail acharné. Mais dans ce petit monde bien rôdé et sous la coupe de Beth, la capitaine de l'équipe, un grain de sable va venir perturbé cette machine : la nouvelle coach Colette. Une rivale pour Beth et un modèle pour Addy, meilleure amie et lieutenant de Beth.
A partir de ce moment, tout s'emballe, l'animosité, on devrait même parler de haine, de Beth pour la coach va tourner à l'obsession et toute cette jalousie et cette rivalité va entraîner des événements et des conséquences dramatiques. 
Malgré l'univers dans lequel se déroule l'intrigue, ce roman est loin d'être pour les jeunes lecteurs. La fin de ma lecture m'a laissée un sentiment de malaise et d'incompréhension: comment peut-on arriver à être aussi malveillante par jalousie et rancune?
Enfin, je crois peut-être encore un peu trop à un monde où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil mais là, je vous avoue que j'ai été refroidie.
Amateurs de suspense, laissez vous tenter par ces "Vilaines filles" qui sont vraiment très, très vilaines.



Un service presse avec notre Partenaire