jeudi 26 juin 2014

Les couleurs du plaisir T1, Libérée de Kathryn Taylor


Couverture de Les couleurs du plaisir
Éditions Marabout, Red Velvet- 11 septembre 2013, Relié 336 pages
(disponible aussi en format eBook)




Grace, une jeune américaine s'éprend follement de son patron, lequel refuse tout investissement sentimental. Grace est une séductrice et une sensuelle qui s'ignore, mais aussi candide et.. vierge. Jonathan est un control freak à la sensualité animale, il initie la jeune femme à la sexualité qui la fera fréquenter un club échangiste haut de gamme où il a ses habitudes. Mais la perspective de partager son amant ou de se donner à d'autres hommes est loin de plaire à Grace...


**Un grand merci aux Éditions Marabout pour l'envoi de ce roman **


C'est encore dans une brume post-orgasmique que je tape cette chronique...


Elle veut l'Amour, il veut le sexe.

Grace Lawson est une jeune femme de 22 ans, américaine et tout juste débarquée en Angleterre pour effectuer un stage de 3 mois dans la grande et célèbre société Huntington Ventures
Ce qui défini Grace ? La crédulité, la naïveté, et le fait de parler plus vite qu'elle ne réfléchit
Cela va donc la placer très vite dans une situation pour le moins embarrassante lors de sa première rencontre avec Jonathan Huntington, le grand patron de la société où elle doit faire son stage. Rencontre qui se fait dès sa descente d'avion... Jonathan étant venu pour chercher  un homme d'affaire japonais, Mr Yuuto Nagako, (un personnage très troublant) et elle pensant qu'il s'était déplacé en personne pour l'accueillir (quand je disais qu'elle était naïve !!).

Malgré ce "faux pas" Grace tombe direct sous le charme de ce beau ténébreux. 
La réciproque est-elle vrai ?

Jonathan est certes un patron génial mais côté vie sentimentale, il tient une sacrée réputation.  En tant que fils du comte de Lockwood c'est aussi l'un des partis les plus prisés d'Angleterre, voire de toute l'Europe. Personne ne l'a jamais vu avec une conquête sérieuse, il fréquente un club très sélect, que certains de ses employés soupçonnent d'être un club érotique. Il ne côtoie et n'entretient jamais de relations d'ordre privés avec son personnel. C'est le mec inaccessible, sombre et mystérieux

Grace, elle, c'est la caricature de la naïve (je l'ai déjà dit ? oui bah je le redis), elle n'a pour ainsi dire aucune expérience que ce soit sentimentalement parlant ou même sexuellement parlant. Elle est toujours vierge, oui, mais attention pas farouche ou nunuche pour autant. Elle voit en Jonathan son "prince charmant", le genre d'homme idéal, même si sa collègue et nouvellement amie Annie, la met en garde et lui dit d'éviter au maximum de se frotter et de se faire des illusions sur son beau patron.... Rien n'y fait. 
Elle déterminée et Jonathan est loin (très loin) d'être insensible à cette flamboyante rousse aux airs innocents.... 

Grace est un  petit agneau, mais qui,  à force de taquiner la bête, risque bien de voir le loup et de se faire manger toute crue...


Alors je n'en dirais pas plus, car pour moi (et ce sera mon  seul bémol sur ce livre) le résumé en dit déjà beaucoup (mais vraiment beaucoup) trop ! Même si je peux comprendre qu'on doive "avertir" le lecteur de la voie que va prendre le récit... euh, quand arrivé au 3/4 du roman et que Grace n'a toujours pas mis les pieds dans ce fameux club... et que moi j'attends, j'attends, j'attends... c'est juste grrr !! Le roman comporte 26 chapitres et elle ne voit la couleur de ce club qu'au chapitre 25 !! (oui oui !).  Je vous déconseille donc sincèrement de lire le résumé parce qu'il dit tout simplement la conclusion de ce tome, il y a pour moi un gros spoiler dedans !! C'est dommage, frustrant et trompeur :/

C'est une histoire que l'on pourrait dire de déjà vu mais qui chez moi à fait son grand effet ! 
Dès le début j'ai été prise dans le récit, entraînée par les frasques de Grace, totalement subjuguée par le personnage de Jonathan. 
Les scènes de sexe sont peu nombreuses mais waaaaw waaw waaw ce n'est pas la petite inondation que j'ai affronté... au placard les bottes et ciré... ici c'est carrément l'équipement de plongée qu'il faut sortir !
Jonathan dégage un tel charisme, une telle autorité, qu'il m'a fallu un certain temps pour que mon cerveau (liquéfié) comprenne que l'injonction de se mettre à quatre pattes n'était pas pour moi, et que donc, non, je n'étais pas obligée de lire la croupe en l'air (oups !). Eh oui, voilà dans quel état nous met (m'a mise) ce beau Jonathan !! J'ai hâte de découvrir toutes les facettes de son personnage, de voir son côté le plus sombre, de comprendre pourquoi il est aussi hermétique aux sentiments. 
Et puis cette fin ne donne qu'une seule envie : lire le tome 2 au plus vite :)

Pour comprendre l'état d'esprit de Jonathan :

— Ce ne sera qu’une aventure, pas plus. C’est déjà une concession. Je ne t’appartiens pas, et je n’attends pas de toi que tu m’appartiennes. Ce sera juste du sexe. Beaucoup de sexe. Tant qu’on y trouvera tous les deux notre compte.
Il m’adressa un regard insistant.
— Je ne suis pas un prince de conte de fées, Grace. Avec moi, il n’y a pas de « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Si tu attends ce genre de chose, tu seras blessée. Et je n’en tiendrai pas compte.



Ce livre est un service-presse des Editions Marabout




 Challenge Un brin de romances#3