jeudi 24 juillet 2014

Les frères MacCarrick T3, Si tu me déçois de Kresley Cole


 
poche 382 pages, Éditions J’ai lu- 09 juillet 2014 



Pour échapper à la misère, Madeleine Van Rowen quitte Paris et débarque à Londres dans l’espoir de dénicher un époux. Lors d’une soirée costumée, elle a le coup de foudre pour un inconnu masqué dont le charme enflamme ses sens. Et Madeleine perd la seule chose qui pouvait assurer son avenir : sa vertu. Quand le fier Highlander lui propose le mariage, elle hésite pourtant, mais a-t-elle le choix ? Elle accepte donc de le suivre en Ecosse, sans savoir qu’il s’agit d’un piège, car Ethan MacCarrick poursuit une sombre vengeance.


Ce tome est le plus addictif, prenant et émouvant, de cette trilogie. Si les deux premiers tomes étaient déjà extra, celui-ci frise la perfection !!! (en tout cas, c’est pour moi un sans faute).

Les frères MacCarrick c’est l’histoire de trois frères (Court, Hugh, et Ethan) en proie à une malédiction : jamais ils ne connaîtront l’amour sans devoir affronter la mort et n’auront point de descendance :

Au dixième des Carrick
« Ta dame te donnera trois fils marqués par le sort,
Qui feront votre joie tant ce livre ne liront pas.
Qu’ils lisent ces lignes et tu mourras
Jeune et sachant tes fils condamnés
A marcher seuls ou sur les pas de la mort.
Condamnés à vivre sans se marier et sans aimer,
Ils briseront là ta lignée sans avoir pu engendrer.
Tourments et trépas attendent celles qui suivront, … »


La fin de cette prédiction est coupée par une tâche de sang et personne ne connaît réellement la suite, mais le début est déjà assez explicite… Ils ont lu le livre, leur père est mort le lendemain et ils n’ont jamais connu l’amour…
Leur sort semble alors être scellé : aucun des frères ne se mariera et ne pourra procréer…
Sauf si bien sûr, la malédiction n’est pas ce qu’ils pensent…

Chaque tome est consacré à un frère, le tome un avec Court, le deuxième avec Hugh et ce tome-ci avec Ethan. Ce sont des tomes qui se chevauchent dans le temps, l’histoire des frères débutant plus ou moins à la même période (à quelque semaines ou mois d’intervalle). Comme ça aucun des frères ne connait (du moins au début) le dénouement de cette fameuse malédiction.

Ce tome trois reprend donc au début du tome deux, quand Hugh est envoyé en mission pour sauver Jane Weyland (l'amoureuse de Hugh), et que cette dernière, avec ses cousines et amies, décident de pimenter leur soirée en s’invitant dans une fête libertine. Ethan est avec lui car il a pour mission de tuer Davis Grey (celui qui menace la vie de Jane) et c’est là qu’il croise pour la première fois le chemin de Maddie…

Ethan est l’aîné des frères MacCarrick et aussi le plus dur et intraitable. La joie et la bonne humeur ? Il ne connait pas !! C’est un homme blasé, aigri par la vengeance et la rancœur, qu’il nourrit depuis des années, sur la famille Van Rowen qui est à l’origine de son énorme balafre au visage. Il ne vit quasiment que pour ça : réduire à néant les Van Rowen (chose qu’il a « superbement » réussit !! Il peut en être fier…. OU PAS !!). Quand à l’amour ? C’est une chose qui ne fait pas partie de son vocabulaire ! C’est tout bonnement IMPOSSIBLE ! D’une part, il y a cette malédiction qui l’en empêche, d’autre part, il y a cette balafre qui le défigure et puis sa libido totalement en berne depuis plus de 3 ans n’aide pas non plus. Mais ça, c’était avant la vision d’un ange…. Une magnifique blonde aux traits fins, qui paraît à la fois fragile et espiègle… La belle et « douce » Maddie…

Maddie... Maddie Van Rowen (oui le monde est petit !!) est la fille du couple dont Ethan s’est juré de se venger, (jusqu’à sa descendance s’il le faut !!) mais aussi la fille qui met Ethan "au garde à vous" (genre l’énorme chapiteau dans la culotte, si vous voyez ce que je veux dire), et ça, ça ne lui était plus arrivé depuis bien longtemps !!

Maddie est venue à Londres dans l’intention (l’espoir) de se marier avec un homme riche et ne s’en cache pas. Si elle est d’apparence vénale et « croqueuse de diamants », c’est que la vie ne l’a pas épargnée, même si elle cache très bien sa misère aux yeux de ses « proches », elle vit dans une très grande précarité dans les quartiers malfamés du Marais à Paris. Lors de la soirée (la fête libertine où l’a entrainée Jane), elle rencontre pour la première fois Ethan, elle ne sait pas qui il est, et vice versa, ils portent tous deux un masque sur le visage mais rien qu’avec le regard…le charme opère. Et Maddie perd avec ce beau Highlander, la seule chose de valeur qu’elle possède : sa vertu…



Sincèrement, c’est un livre que j’ai adoré du début à la fin, je pourrais en parler des heures !!
J’ai adoré les trois tomes des frères MacCarrick mais ce dernier est de loin mon préféré !
L’histoire est passionnante, j’en ai savouré chaque ligne. Les personnages de ce tome sont sublimes !!

Nous avons affaire ici à des personnages torturés mais aussi touchants et attachants : Maddie est un diamant brut, Ethan lui, est un étalon sauvage qu’il faut apprivoiser (ou plutôt un ours,  un gros ours lol). Leur relation est simplement magnifique, ici la malédiction ne rentre pas beaucoup en compte… ils ont tellement de problèmes plus importants à résoudre à côté, entre les mensonges, les non-dits, les coups bas, et le mauvais caractère d’Ethan, qu'il y a de quoi faire !!

Une série à ne pas manquer, et un tome à dévorer :)


Chronique tome 1, Si tu Oses : ici
Chronique tome 2, Si tu le Désires : ici 



Challenge Un Brin de Romances 11/60
http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2014/06/un-brin-de-romance-3.html