mardi 28 octobre 2014

Pistolet et talons hauts de Sylvie G.

éditions Sharon Kena, broché, 292 pages disponible ici





Charlie est une jeune travailleuse sociale audacieuse et obstinée qui s'inquiète de la disparition de Mia, une orpheline pour qui elle est à la recherche d'une famille d'accueil. La jeune femme se rend donc au poste de police afin d'obtenir de l'aide. Christopher, un jeune policier séduisant, mais arrogant et prétentieux, ne semble pas enclin à lui fournir le soutient qu'elle s'attendait à trouver. Malgré leurs premiers contacts difficiles en raison de leurs tempéraments bouillants, ils se retrouveront à collaborer. Leurs découvertes seront surprenantes, mais pour Charlie, le plus bouleversant sera son irrésistible envie de succomber à ses désirs pour ce policier rebelle…




Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Sharon Kena pour ce Service presse!

J'ai refermé ce livre avec un sourire béat sur les lèvres !!!! J'ai vraiment passé un excellent moment de lecture.

Nous faisons connaissance de Charlie, une assistante sociale qui, suite à la disparition d'une de ses protégées, Mia, va demander de l'aide à Christopher, un policier avec un physique de bad boy à tomber par terre mais au caractère bien affirmé tout aussi affirmé d'ailleurs que celui de Charlie, ce qui provoque, vous vous en doutez, des étincelles entre les deux personnages.

Mais cela nous permet de vivre des situations qui sont tantôt, pleines d'humour, tantôt pleines de colère (surtout de la part de Charlie car Christopher sait mieux se maîtriser) et tantôt pleines de sensualité et de...oh my god...moments chauds..^^

Mais Christopher n'est pas le seul beau gosse de l'histoire, il y a aussi Dylan, le supérieur de Charlie que l'on pourrait surnommer Mister Perfect!

Et n'oublions pas dans les personnages principaux, Philippe, le meilleur ami de Charlie a qui elle dit tout, tout, tout !! Et son amie-collègue, Julia, une fille adorable et qui n'a pas sa langue dans sa poche.

Mais la disparition de Mia va entrainer tout ce beau monde dans une enquête policière qui risque de se révéler plus dangereuse que prévue.

J'ai adoré les joutes verbales entre Charlie et Christopher ainsi que l'évolution de leur relation et la tension qui s'installe entre eux. J'ai aussi beaucoup aimé Phil, le meilleur ami toujours présent, le genre d'ami(e) que nous voudrions toutes avoir.

En résumé, tout m'a plu dans ce roman. Cela a été pour moi une lecture distrayante et sans prise de tête. L'histoire coule d'elle-même et on y retrouve de tout: humour, action, amour, séduction et enquête policière.
.. Sans attendre sa réponse, il se lève et se dirige vers la salle de bain. À peine deux minutes se sont écoulées quand elle entend le bruit que font les jets de la douche. Quand Charlie tourne la tête, elle remarque qu’il n’a même pas pris le temps de refermer la porte. Si bien que l’ouverture lui permet d’apercevoir ses vêtements qu’il a laissés au sol. Pendant un instant, Charlie se surprend à se demander s’il se sentira gêné en sortant. En se penchant davantage, elle peut constater qu’il n’y a pas de serviette près de la douche, ce qui implique qu’il doit se rendre près de la porte pour en récupérer une. L’idée qu’il se retrouve coincé nu dans la douche lui donne soudain une envie folle de se bidonner. Même si les questionnements qu’elle se pose quant à sa présence dans cet hôtel soient pourtant sérieux. Pour ajouter à la situation qu’elle trouve déjà cocasse, elle s’installe sur la chaise qui fait face à la porte de la salle de bain. Ainsi, elle aura une vue parfaite sur sa sortie. Après de longues minutes, elle entend les jets s’arrêter et Charlie se sent aussi excitée qu’une enfant qui vient de faire un mauvais coup. Elle se retient de rire haut et fort. Elle attend l’instant où il va remarquer son oubli et crier à l’aide. Elle voit la porte de douche s’ouvrir et aussitôt elle aperçoit le corps nu de Christopher se dresser devant elle. La jeune femme referme instinctivement les yeux, mais ne peut s’empêcher de les ouvrir aussitôt. Charlie est confuse. N’a-t-il pas remarqué que la porte est entrouverte ? La jeune femme observe Chris marcher lentement vers l’endroit où sont rangées les sorties de bain. Voyant sa longue silhouette musclée et parfaitement découpée, elle n’arrive tout simplement pas à le quitter du regard. Elle sent son visage s’enflammer. Elle se sent voyeuse, mais malgré tout, elle conserve ses yeux sur lui. Elle déteste le fait qu’elle le trouve beau. Plus d’un mètre quatre-vingts de puissance et de virilité à l’état pur. Après quelques secondes supplémentaires, la porte s’ouvre complètement et le policier sort de la salle de bain. Chris a, pour seul vêtement, une serviette nouée autour de sa taille, laquelle paraît minuscule sur lui. Charlie, qui a les yeux braqués sur Chris, avale le surplus de salive que sa bouche a produit. Lui dépose son regard sombre sur elle. — Alors, Mademoiselle Johansson, le spectacle vous a plu ?...