vendredi 19 décembre 2014

Rose morte T1, Floraison de Céline Landressie

Éditions L'Homme Sans Nom, 01 avril 2012- Grand Format 488 pages


France, fin du XVIè siècle. C'est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l'Angleterre élisabéthaine. Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier. Et c'est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l'aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys. Le séduisant et mystérieux comte l'entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l'existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...

**Merci à Clémentine et aux Éditions de L'Homme Sans Nom pour l'envoi de ce roman**

Cette romance est une des plus surprenantes que j'ai jamais lu ! J'ai été d'abord complètement déroutée par l'écriture. Non que celle-ci ne soit pas bien, bien au contraire même, elle est maîtrisée et surtout très recherchée. L'auteur a fait le choix d'utiliser un vocabulaire qui se fond avec l'époque du récit qui se déroule en 1598. Il est donc assez "désuet" et l'emploi du passé simple (ainsi que les tournures de phrases) dans les dialogues sont assez déstabilisants (par manque d'habitude sûrement).  Mais passé cette phase d'adaptation (qui a duré un certain temps tout de même), il ne reste plus qu'à savourer l'histoire. 

Le début commence comme une romance historique : nous faisons la connaissance d'Eileen Rosamund, fille unique de lord Greer et Lady Mary. Alors qu'elle n'était encore qu'un nourrisson, ses parents ont dû fuir leur terre natale, l'Angleterre, pour se réfugier en France (à Rouen), où ils ont pu se reconstruire une vie, et un nom. 
Rose (son surnom), n'est pas une jeune femme comme les autres, à 27 ans maintenant, elle n'est toujours pas mariée et refuse de prendre un prétendant. Non qu'elle veuille rentrer dans les ordres, mais elle ne veut pas de mari...Elle veut être libre
Mais entre vouloir et pouvoir, il y a une grande différence !! Son père, qui ne l'a auparavant (contrairement à son odieuse mère) jamais forcée à prendre époux, décide qu'il est temps pour elle de s'affranchir de son devoir. Le Vicomte Chaumontel semble être la personne idéale pour faire un beau mariage. Son titre, ses terres et sa richesse annoncent une union prometteuse. Rose doit donc se rendre au bal organisé par le marquis de Jouars, à Paris, pour rencontrer celui qui lui est destiné. 
Loin d'avoir dit son dernier mot, Rose fomente un stratagème avec son amie, Charlotte Carville, pour que cette dernière, détourne l'attention de ce cher Vicomte.

Ce début est donc tout ce qu'il y a de plus normal, avec une intrigue classique (et pas très palpitante, il faut l'avouer !). Où l'on pourrait se poser la question : va-t-elle épouser le fameux Vicomte ? Oui, mais NON (heureusement non !!)... Nous sommes loin du compte car l'intrigue n'est pas là (ouf !)...
Car, au cours de ce bal, Rose va faire la rencontre d'Artus d'Holival, un homme d'une beauté à la fois hypnotisante et dérangeante. Dès lors, sa vie et ses croyances vont se transformer à jamais... 
Artus et son frère Adelphe vont lui ouvrir les yeux sur un monde dont elle ne soupçonnait l'existence. Un monde régie par d'autres lois, plus cruelles et barbares....Un monde de damnation qu'elle n'aurait jamais dû connaître...

J'avoue que toute la première partie du récit, qui a tendance à tenir en longueurs et  en descriptions, est loin d'être celle que j'ai préféré. Bien que je comprenne cette approche car elle nous permet de mieux saisir le personnage de Rose et le monde dans lequel elle évolue, elle m'a quand même parue trop longue à mon goût. 
Quand à la seconde partie, c'est comme si la trame (sage) du récit faisait un tour à 360° !! Nous voilà plongés dans des complots, des trahisons, des enquêtes, le tout mené tambour battant !!! 
Et puis bien-sûr, il nous mène dans cet univers fantastique où le danger rôde. Univers à la fois envoûtant, inquiétant, sombre mais aussi passionnant !
J'ai été surprise par la tournure des événements, la façon dont Rose plonge dans ce nouveau monde, ainsi que la manière dont l'auteur nous le transcrit. 
J'ai beaucoup aimé l'histoire et les secrets qui tournent autour du père de Rose, le dénouement de cette enquête est inattendue, je ne l'ai pas du tout vu venir !! 
Quant aux divers personnages rencontrés, même si je ne suis pas insensible aux charmes d'Artus, c'est Adelphe son frère, qui a ravi mon cœur. 
Rose, quant à elle, est une jeune femme de caractère, qui sait ce qu'elle veut (ou ne veut pas), elle nous promet bien des surprises dans le tome 2, je pense. 

En conclusion : Après un début difficile avec une histoire où l'action est rare  et où les descriptions traînent en longueur, l'histoire devient surprenante, totalement captivante et addictive !! J'ai été bluffée par la qualité du récit qui est recherché et travaillé. 
Une belle découverte !



Ce livre est un service-presse des Éditions L'Homme Sans Nom