vendredi 6 mars 2015

La ballade des lucioles de J.A. Redmerski

Milady Romance, 20 mars 2015 -  Grand format 416 pages
(disponible en eBook à partir du 25 mars 2015)


Il paraît qu’on n’oublie jamais son premier amour…

Elias aime Brooke depuis toujours. À l’époque où ils n’étaient encore que des enfants, il attrapait des lucioles pour elle en attendant de pouvoir lui décrocher la lune. Ivre de liberté, animée par une soif d’absolu qui la fait vivre plus intensément, Brooke est irrésistible. Mais au fil des années, son côté sombre prend le dessus. Refusant de révéler sa fragilité à Elias, elle disparaît sans donner signe de vie. Quand ils se retrouvent, quatre ans plus tard, leur amour est resté intact. C’est alors qu’un drame menace de tout faire voler en éclats. Brooke prend la fuite et Elias décide de partir avec elle : il a juré que plus rien ne les séparerait. À la vie, à la mort.

"Je sais que ça peut paraître ridicule, mais l’amour n’est pas toujours fait de roses, d’arcs-en-ciel et de papillons dans le ventre. Il peut également se montrer cruel, douloureux et la pire des ordures."

Cette phrase d'Elias notre héros donne le ton. Dans ce roman il est question d'amour oui, d'un amour puissant, indestructible et pourtant si destructeur.... 

Jusqu'où seriez-vous prêt à aller par amour ?

Elias Kline et Brooklyn Bates sont inséparables depuis leur première rencontre il y a 17 ans. Depuis ce premier jour où lui, lui a dit qu'elle était moche et où elle, l'a traité d'avoir la même tête que le cul de son chien. Ils avaient respectivement neuf et huit ans. Et sont devenus les meilleurs amis du monde. 
Cette amitié s'est très vite transformée, au fil des années, en amour. Même si aucun d'eux n'était prêt à l'admettre et à assumer leurs sentiments. Voilà pourquoi, ils n'ont jamais été réellement ensemble. Ils ont bien essayé mais Brooke a fuit, terrorisée à l'idée de perdre son Elias, celui qu'elle aime plus que tout ! Après quatre ans d'absence  - Elias et Brooke ayant maintenant 26 et 25 ans - Brooke revient auprès d'Elias. 

Brooke et Elias sont maintenant ensemble. Ils ne forment plus qu'un et ont décidé de ne plus jamais se séparer. La vie est belle et semble enfin leur sourire... alors pourquoi, quelques mois plus tard, se retrouvent-ils acculés dans une épicerie, cernés par une horde de flics ?
***

Cette histoire, narrée à double voix celle de Elias et Brooke (en narration interne), est hautement addictive. L'intrigue nous tient en haleine tout du long du récit, ce qui, pour une romance, est assez rare pour être signalé !! Mais ici, rien n'est cousu de fil blanc. Nous allons de surprise en surprise. Suivant l'inexorable descente en enfer d'Elias et Brooke.

J'avoue avoir grincé des dents plus d'une fois (à m'en péter la mâchoire), tant certaines de leurs décisions sont stupides !! En tant que maman, ce livre m'a donné envie d'attacher mes enfants aux barreaux de leur lit jusqu'à leur trente ans, histoire de m'assurer qu'ils aient plus de plomb dans la tête que nos héros ! Bouh !!

Elias et Brooke s'aiment plus que tout. Un amour qui rend l'autre dépendant. Ils se font du bien autant qu'ils se font du mal. Car, quand l'un deux est psychologiquement en difficulté, il entraîne forcément l'autre dans sa chute !
Tout au long du récit, j'ai ressenti un certain malaise. Tous les personnages de ce roman (d'ailleurs nous avons le droit à un petit clin d’œil de l'auteur sur "Loin de tout") sont inconscients et bizarres (à défaut de trouver un autre mot). J'ai trouvé leur comportement à tous - même les personnages secondaires tels que Tate, Caleb, Jen, Johanna, Grace -  excessifs, égoïstes, et vraiment vraiment "particuliers" ! Les jeunes de maintenant sont-ils aussi idiots et irréfléchis ? (nan parce que là, ça fait froid dans le dos !)

Je suis loin d'avoir adhéré à tout le roman. Je ne peux pas dire que j'ai apprécié nos deux héros, ni les autres personnages d'ailleurs, tant ils sont irresponsables ! Mais j'ai été complètement transportée par l'intrigue - et ce, du début à la fin !

NB : J'ai trouvé que les scènes de sexe, pour un  livre classé New Adult, particulièrement hot ! 

 Et parce que deux avis valent mieux qu'un...




Parfois s'aimer ne suffit pas forcément pour être heureux

Le résumé de Solenn étant parfait, je ne vais pas en rajouter.
Brooke et Elias ont respectivement 25 et 26 ans, ce ne sont plus ce que j'appelle des "jeunes adultes" mais ils enchaînent connerie sur connerie.
Il est clair que l'auteur ne fait pas de ses héros des êtres parfaits et à la moralité irréprochable, bien au contraire. Mais...
Mais même si j'ai trouvé l'histoire poignante et terrible je n'ai pas réussi à avoir de l'empathie pour aucun des personnages de ce récit (aussi bien principaux que secondaires) et ça c'est une première pour moi. 
Aucun n'a trouvé grâce à mes yeux. Moi aussi, comme Solenn, mon cœur de mère se révoltait contre ses "jeunes" désœuvrés.
Malgré leur désespoir, je les ai trouvés immatures, irresponsables sans qu'à un quelconque moment ils se posent et se demandent si ce qu'ils font est bien !
Oui, Elias, le fait parfois, mais sa dépendance vis à vis de Brooke le rend faible et il lui cède trop facilement. C'est une jeunesse que je ne comprends pas et qui va à l'encontre de toutes mes valeurs.Beaucoup de passages m'ont vraiment choquée et pourtant je ne suis pas prude.

Mais ça reste néanmoins une lecture très addictive, très surprenante et très bien écrite qui sort des sentiers battus du NA. 

En bref, une lecture prenante mais douloureuse.




Extraits :

J'ai été bizarre toute ma vie, déclara-t-elle. Tu le sais. Mieux que quiconque.
- Un peu folle, avec d'innombrables sautes d'humeur. Des hauts et des bas qui me faisaient tourner la tête. Je me suis accroché à toi dès le jour de notre rencontre. Je ne savais pas, à l'époque, que j'avais quelque qui clochait. Je n'étais qu'une gamine. J'étais moi-même. Je ne pensais pas être différente des autres. Qui peut se douter d'un truc pareil étant enfant ?
******
- Je te connais depuis dix-sept ans, Brooke. Dix-sept ans. J'aime tout en toi. Tes grossièretés, ton cul, ton côté effronté, ton intrépidité. Tes hauts, tes bas, quels qu'ils soient. Je n'ai toujours vu en toi qu'une fille pleine de vie et à la forte personnalité. Bien sûr, je ne savais jamais trop sur quel pied danser, mais ça me plaisait également. Tu m'as forcé à rester alerte. Tu représentais un défi permanent. Tu ne comprends donc pas ? Si je me suis donné du mal pour être avec toi, c'est justement pour ta façon d'être. Et si je risquais vraiment de prendre peur ou de me faire une mauvaise opinion de toi, tu penses sincèrement que j'aurais fait de toi le centre de mon univers pendant dix-sept ans ?