mercredi 4 mars 2015

L'Enfant Papillon de Gabrielle Massat

Hachette Romans, 04 février 2015 - Grand Format 400 pages
(disponible aussi en eBook)
En savoir plus sur :
 Lecture Academy


C’est au XXIIe siècle que la Cité a été frappée par un virus mortel. Depuis lors, les habitants vivent emmurés pour endiguer le fléau. Des messages de l’Extérieur, relayés par le gouvernement militaire, promettent une libération qui ne vient pas. Maïa, sous-lieutenant de 17 ans, rêve de quitter sa ville natale et cherche une faille dans les murs de la Cité. Mais un jour, son mentor Dimitri est condamné pour trahison par sa faute. La nécessité de s’échapper devient alors beaucoup plus urgente. Elle n’a qu’une seule piste : retrouver la trace du mystérieux « Enfant Papillon », seul habitant de la Cité à avoir jamais franchi le mur. Elle va pouvoir compter sur l’aide de Zéphyr, un tueur à gages atrocement défiguré, et Nathanael, un individu contaminé par le virus.

Le premier mot qui m'est venu à l'esprit en refermant ce livre ?  GÉNIAL
Puis, juste après un sentiment de peur, de frustration : "et s'il n'y a pas de tome 2 ?!!!". Le titre du livre ne le précise pas et la fin laisse la porte ouverte à un tome 2 certes,  mais pourrait tout aussi s'arrêter là... et là, je pousse un grand cri, un appel à l'auteur et l'éditeur "il faut un tome 2, un tome 3... Il faut une suite !!!"

Ce roman est composé en trois parties (même si les parties n'ont pas de nom dans le livre, la couverture nous l'indique clairement : chercher, se révolter et libérer). En début de chaque chapitre un compte à rebours nous indique les jours restant à notre pauvre Dimitri, avant la date fatidique de son Châtiment.
Cela nous met directement dans l'ambiance où tension est le maître mot de ce récit !!

Nous sommes en l'an 97 après la Grande Épidémie qui a ravagé l'humanité. 
Pour éradiquer ce virus, les malades ont tout simplement été emmurés vivants dans un lieu appelé  la Cité. Presque 100 ans plus tard, la Cité est toujours là et ses habitants, bien que porteurs sains maintenant  - seuls une minorité appelés les Lazuli, reconnaissables à leur tatouage (n° de matricule sur le visage) et leur cheveux bleus, sont, malheureusement, eux, porteur d'un dérivé du virus, non contagieux mais mortel - donc, malgré qu'ils soient sains, les habitants ont l'interdiction et l'impossibilité de sortir à l'Extérieur. 
Cette Cité est gouvernée par un régime répressif, dictatorial et militaire où une poignée d'hommes décident du destin de tous. 

Maïa Freeman notre jeune héroïne de dix-sept ans, fait partie de l'armée de la Cité. Non par conviction et patriotisme mais par soif de liberté et de savoir. Et rien de mieux que d'être au cœur du système pour avoir accès aux informations. Elle cherche comment sortir à l'Extérieur. 
Le lieutenant colonel Dimitri Bielinski est, depuis le décès du père de Maïa (qui était aussi son meilleur ami), devenu le mentor de cette dernière. Bien plus qu'un membre de sa famille, il est comme un prolongement d'elle-même. Leur lien est fort et indéfectible ! Et leur soif de liberté, identique. 
Malheureusement, en aidant Maïa dans sa quête, Dimitri se fait arrêter avec des documents compromettants et doit subir pour cela le Châtiment : soit 24 h de tortures non stop, qui le détruira autant physiquement que psychologiquement. Une punition extrême dont la Cité aime recourir pour punir ses dissidents. 
30 jours !! 
Voilà le temps qu'il reste à Maïa avant que Dimitri subisse son châtiment et ne soit perdu à jamais. Pour cela, elle doit absolument trouver comment franchir les Murs !! Son seul indice ? Retrouver celui qu'on surnomme l'Enfant Papillon
Sa quête la mènera à faire équipe avec un criminel nommé Zéphyr (un tueur à gage ayant déjà subit le supplice du Châtiment) et avec un Lazuli, un de ces rebuts de la société, considérés comme des déchets, surnommé Nathanaël...


Ce livre est hautement addictif !! Une fois commencé, il est impossible de le lâcher. Et les 100 dernières pages sont justes diaboliques !! La tension monte crescendo à mesure du temps et du compte à rebours qui s'écoulent ! C'est une course contre la montre, une course contre la vie !! 
Nous sommes happés par une multitude d'actions. Tétanisés par de violents rebondissements. Scotchés et bluffés par des révélations aussi choquantes que surprenantes. Charmés par des personnages  bouleversants et haut en couleurs. Ensorcelés par une écriture qui nous procure des émotions fortes et intenses. 

Sincèrement la seule chose qui pourrait refroidir mes ardeurs, serait qu'il n'y ait pas de tome 2. Car avec cette fin, il y a tellement de possibilités que j'imagine déjà une suite sublime !!  Et puis, j'ai besoin de savoir ce que deviennent nos héros que j'affectionne tout particulièrement.


Ce livre est un service-presse des Éditions Hachette.