lundi 27 avril 2015

Le roi sombre de Oren Miller

Les éditions de l'Homme Sans Nom, broché, 400 pages, sortie 22/03/2015 disponible ici



« Maintenant, il faut souhaiter qu’il meure vite. »
Mais les souhaits, par pur esprit de contradiction, se réalisent rarement et Ed ne meurt pas. Condamné à l’isolement à vie dans la pire des prisons spatiales pour un crime qu’il n’a pas commis, le jeune homme agonise lentement et avec beaucoup d’application. 
Alors que débute sa vingt et unième année d’incarcération, une chose tout à fait improbable et  imprévue se produit : Ed s’évade du seul endroit dont on ne s’évade pas. 
Pour une seule raison. Pour une seule destinée. La vengeance.
Cependant, il est un fait incontestable qu’aucune entreprise de haine, ou d’amour, ne se déroule jamais comme on le désire. Une espèce de grain de sable vient toujours enrailler les machinations les plus complexes, surtout quand elle est semée par des créatures plus insolites les unes que les autres.



Avant tout, je tiens à remercier les éditions de l'Homme Sans Nom pour ce SP.

Qui n'a jamais entendu parler de l'histoire du Comte de Monte-Cristo, cet homme, emprisonné injustement et qui après 14 ans de captivité, s'échappe de sa prison et revient se venger?
Eh bien, ce livre reprend le thème abordé par Alexandre Dumas.
Nous sommes ici dans un monde futuriste, Ed, un jeune homme issu de la basse classe mais doué d'une vive intelligence, parvient à force de travail à se hisser à une place stratégique qui va lui permettre d'obtenir un poste plus que convoité au sein de Ixion. Fiancé à la jolie Messaline et entouré de ses amis Solal, Nérion, Orféo et de son professeur Tibérius, Ed ne peut qu'entrevoir un avenir radieux.
Mais tout cela s'effondre comme un château de cartes lorsque Ed est accusé, à tort, de terrorisme.
Il est condamné à l'isolement à vie dans une prison spatiale, IF.
Alors que la solitude et  la folie le guettent, il est sauvé par Io, un être immatériel et au bout de vingt ans d'emprisonnement, l'impensable va se produire: Ed s'évade.
Sous l'identité de Hisham,  Il revient pour se venger de ceux qui l'ont fait condamner.

Ce livre est une vraie petite merveille, tout comme ses ennemis que Hisham-Ed prend peu à peu dans ses filets comme une araignée avec ses proies, nous nous retrouvons  prisonniers de cette toile nous rendant imposssible la fuite tant que nous n'avons pas découvert la fin de ce récit.
Hisham -Ed est un être qui a beaucoup souffert de son incarcération et son but est donc de se venger de ceux qui l'ont piégé et condamné à un isolement encore pire que la mort. Aidé par Io et de nouveaux amis, il parviendra, avec grand art et un machiavélisme digne des plus grands à faire tomber les coupables.
 
Un roman qui se lit d'une traite, j'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur qui nous fait découvrir un monde futuriste mais qui n'a de cesse de ressembler à celui d'aujourd'hui où la corruption, le profit, la puissance des plus aisés mettent bien à mal un système et une justice qui se voudraient incorruptibles.



http://www.editions-hsn.fr/