dimanche 3 mai 2015

Dust de Sonja Delzongle

Editions Denoël, broché, 528 pages, sortie le 02/04/2015, disponible ici et numérique ici


Quelque part en Afrique, la mort rôde...

2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série.
2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans.
Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l'emmener très loin dans les profondeurs du mal. 


Avant tout, je tiens à remercier les éditions Denoël pour ce SP


Entre un meurtrier qui tue ces victimes de façon tout à fait machiavélique et ces assassinats d'albinos même en pleine journée, nous nous retrouvons plongés dans un univers de violence où les croyances et l'appât du gain sont étroitement liés.

DUST est un thriller qui pourrait se limiter à ces deux affaires mais ce n'est pas le cas, le récit est beaucoup plus profond, plus complexe et nous fait découvrir une Afrique, magnifique par les paysages mais Oh combien cruelle par ses superstitions !

Une fois n'est pas coutume, je ne m'étendrai pas sur un résumé de l'histoire comme je le fais d'habitude, celui écrit sur le quatrième de couverture étant suffisant.

Je préfère, sur ce roman, ne vous parler que de mon ressenti ou, tout du moins, essayer de trouver les mots pour vous donner mon sentiment sur cette lecture.

Le récit est bouleversant et l'intrigue tout simplement sublime.

Nous découvrons l'Afrique, un monde où les croyances, les sorciers, leurs talismans, les superstitions sont tellement ancrés dans la culture que tout cela ne peut que nous paraitre cruel ( et ça l'est !!! )
Il ne fait pas bon être albinos en Afrique, ces pauvres êtres sont des morts en sursis car des croyances idiotes font de ces personnes, des individus très recherchés pour leur membres ( tête, bras, jambes ) qui, réduits en fine poudre  servent de gri-gri et de potions miracles à des êtres crédules, sans compter jusqu'aux cheveux avec lesquels, on tisse des filets de pêche permettant des prises 'miraculeuses'.
Mais évidemment, ce marché est très lucratif, cela va sans dire, ce qui ne fait qu'encourager ce trafic.
Mais encore une fois, il n'est pas question que de cela mais en dire plus nuirait gravement à l'intrigue.
Je préfère donc m'arrêter là et ne peux que vous conseiller cette magnifique lecture.
La plume de l'auteur est addictive, nous sommes pris au piège de ce pays, beau et sanguinaire, elle parvient, alors que nous pensons que l'affaire est résolue, à nous pousser plus loin dans l'horreur et à nous tenir en haleine jusqu'au dénouement final.

Ce livre est une vraie bombe qui nous fait découvrir de magnifiques choses mais aussi l'horreur sans limite jusqu'à laquelle peut aller l'être humain (si on peut encore les qualifier ainsi) pour assouvir leur cupidité, leur folie. 
Vous ne sortirez pas indemne de votre lecture mais cela en vaut vraiment la peine !
Un véritable coup de coeur pour moi et une lecture bouleversante. 


http://www.denoel.fr/