jeudi 28 mai 2015

Tristan & Danika T1, Les mauvaises choses de R.K Lilley

R.K Lilley - 24 février 2015 - Format eBook uniquement 486 pages
disponible ici


Danika n’a pas eu une vie facile. Le fait qu’elle soit follement attirée par les mauvais garçons n’a pas contribué à lui faciliter la vie. 
Un seul regard posé sur Tristan a suffi à faire partir en fumée tous ses neurones. Cet homme-là, c’était des ennuis garantis. C’était sûr et certain. 
Elle le savait pourtant. Les mauvais garçons sont mauvais. Particulièrement pour elle. Étant donné ses expériences passées, elle aurait été folle de penser le contraire. Alors pourquoi était-ce si agréable d’être folle ? 
D’aussi longtemps qu’elle se souvienne, Danika avait été focalisée sur son futur avec un projet et de la détermination. Tristan est passé par là et il lui a appris tout ce qu’il y avait à savoir sur le fait de lâcher prise et de vivre au présent. Elle est alors tombée très bas. Évidemment, cela ne fit qu’amplifier son impact avec le sol. 

Ce livre est destiné aux plus de 18 ans.

Sur conseils d'amies, j'ai fait une petite entorse à mon programme de lecture, pour lire Les mauvaises choses. Ce livre a mis en émoi, cœur & culotte de tout un groupe de lectrices, alors forcément moi aussi je voulais connaître ce phénomène. 

Danika est une jeune fille de vingt-un ans. Pour se payer et pouvoir poursuivre ses études, elle loge chez son employeur, Jerry, et sa femme Bev. Danika est la nounou/promeneuse de chiens/gouvernante/jardinière etc... de la maison. En deux ans, une belle amitié s'est installée entre elle et cette famille d'avocats.
À son âge Danika devrait sortir et s'amuser, elle qui adore la danse en plus, mais au lieu de ça, elle vit comme une casanière avec une vie aussi trépidante que celle d'une octogénaire. 
Enfin... jusqu'à l'arrivée de Tristan !

Tristan Vega, 26 ans, est musicien. C'est le chanteur d'un groupe de rock qui tente de percer dans ce monde déjà saturé à Vegas. En attendant il est promoteur de boîtes. 
Jerry  (le patron de Danika) est féru de musique et sa passion - au grand dam de sa femme - est de dénicher des talents. Son dernier poulain, c'est Tristan. Mais si Jerry veut s'en occuper, sans avoir des problèmes avec son épouse, il doit se la jouer serré. Surtout quand il propose à Tristan, en quête d'un logement, de l'héberger dans leur salon !!
Et c'est là qu'intervient notre Danika... Pour sauver Jerry, elle va faire passer Tristan pour un ami à elle.... Chose pas si difficile que ça, puisque l'alchimie est immédiate. Ils s'entendent de suite à merveille et deviennent très complices. 
Le hic qui entrave déjà leur récente amitié, c'est cette attirance si puissante qu'ils ressentent ! 
Pour Danika, il est hors de question d'avoir une relation sans amour et sentiments... 
Alors que Tristan prône les coups d'un soir, plus qu'un mode de vie, c'est sa philosophie...

Au départ, j'ai mis un temps à rentrer dans cette histoire, essentiellement dû à l'écriture (ou la traduction). Cela avait déjà été soulevé par une lectrice et je ne peux que confirmer et constater certaines maladresses dans la construction des phrases et quelques coquilles qui ont échappé à la vigilance lors de la relecture. 
"- Le tuyau d'arrosage, suggéra-t-il.
Il s'avéra que ce n'était pas une très bonne idée, même si c'était notre seule option. Quelqu'un avec qui tu as très envie de coucher, mais tu as décidé de ne pas le faire, n'est pas la personne que tu as envie d'arroser sous pendant averse chaude, très chaude." huuum... je n'ai pas tout compris et vous ?

Bon là j'ai pris l'exemple le plus flagrant - ce n'est pas comme ça tout le récit évidemment ! - mais c'est juste pour montrer les petites faiblesses de ce roman, et qui malgré tout, a réussi à me séduire. Oui, il y a quelques imperfections, mais pris dans l'histoire, on les oublie vite - ou elles se font plus rares je ne sais pas - mais ce qui est sûr, c'est que j'ai vite été happée par cette romance, à la fois simple, terriblement sexy, et super- jolie ! 

Tristan & Danika est une magnifique histoire d'amour. 
Les personnages sont saisissants, beaucoup plus complexes qu'ils ne laissent le présager au départ. Ils ont tous deux un côté sombre derrière leur façade joviale et détendue. De plus, un gros point fort de ce récit, ce sont ses dialogues caustiques, souvent drôles ou torrides (selon la situation) qui donnent à cette histoire une saveur pimentée que j'ai beaucoup apprécié. 
Après viennent les scènes de sexe (nombreuses !) qui nous mettent en émoi, avec un Tristan chaud-bouillant !
Et puis, tout simplement cette histoire qui parvient à nous captiver jusqu'au bout et qui nous scotche avec un final en apothéose !