vendredi 29 mai 2015

Une place à prendre de J.K Rowling

Le Livre de Poche , Réédition mai 2015, Poche 792 pages
disponible en format eBook

Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre...
Comédie de mœurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

**Merci à Marjorie et Le livre de Poche pour ce roman**

La première chose qui m'a attirée dans ce livre, c'est le nom de l'auteur. La maman d'Harry Potter, ce n'est pas rien  ! Et comme je n'ai jamais eu l'occasion de lire cette auteure (oui honte à moi, je n'ai pas lu les Harry Potter), c'était l'opportunité, avec ce titre, de réparer ma bévue et découvrir, enfin, la plume de J.K Rowling

Alors, même si je savais en lisant le résumé que ce livre sortait de mes standards de lectures habituelles, je voulais absolument tenter l'expérience. 
Malheureusement, j'ai très vite déchanté. Non qu'Une place à prendre ne soit pas bien, mais je me suis vite aperçue qu'il ne me convenait pas du tout

L'histoire se situe à Pagford, une petite bourgade de l'Angleterre profonde. Dans ce petit village, l'annonce du décès de Barry Fairbrother, un  membre du conseil paroissial de Pagford, va créer un tollé au sein de la communauté. 
De l'épicière, au médecin de la ville, en passant par la conseillère d'éducation, chaque habitant y va de son avis.
Entre ceux qui se frottent les mains, ceux qui pleurent sa mort... personne ne reste indifférent face à l'événement...

Ici il n'y a pas un héros, mais une multitude de personnages, un village entier pour être précise. Retenir les noms et fonctions : qui est qui ? qui fait quoi ? qui pense quoi et de qui ? s'avère être un vrai casse-tête. Le claquage de cerveau assuré pour moi. 
Après 300 pages de lecture (tout de même !), j'en étais toujours au même point, perdue dans la profusion de personnages. Ennuyée par les innombrables longueurs et bla-bla en tous genres, et me demandant bien où l'auteur voulait en venir. 
J'ai eu beau essayer de rentrer dans le récit, de laisser sa chance à ce roman en poursuivant ma lecture au maximum, j'ai fini par capituler, car je n'aime pas, tout simplement. 

Trop de descriptions, trop de personnages, une intrigue qui met du temps à s'installer et qui n'a pas su me captiver, un manque cruel d'action... Bref, une lecture qui n'aura pas su me séduire. 
Le seul point positif est que je peux enfin dire que je connais la plume de J. K Rowling qui est, en effet, très belle.


Ce livre est un service-presse de 
Notre boutique Le Livre de Poche

3 commentaires:

  1. Je n'avais pas aimé non plus ! Je l'ai lu jusqu'au bout mais qu'qu'est-ce que j'ai trouvé ça long et ennuyeux ! :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. *Solenn* Tu es plus courageuse que moi alors :p

      Supprimer