dimanche 31 mai 2015

Wild Seasons T2, Dirty Rowdy Thing de Christina Lauren


Hugo Roman - 04 juin 2015 Grand format 
(disponible en format eBook)

" Coucher avec son ex, c'est ennuyeux, à moins de tomber amoureux pour de bon. " Contrairement à ses meilleures amies, Mia et Lola, Harlow Vega est connue pour flirter en permanence. En un week-end à Las Vegas, elle a le temps d'épouser un robuste pêcheur canadien au charme ravageur, Finn Roberts, et d'éprouver ses dons particuliers à l'horizontale –; ses mains musclées, ses lèvres, son corps tout entier... Bref, Finn est l'homme idéal. À un détail près : tout était facile, torride et excitant jusqu'à ce qu'il retourne travailler dans son lointain Canada. Harlow n'est pas prête pour une relation suivie mais leurs retrouvailles pleines de tension sexuelle leur permettant à tous les deux d'échapper à la réalité. Ni l'un ni l'autre ne sait comment gérer cela. Une nuit ensemble, puis une autre, et le mystérieux voyage d'affaires de Finn se prolonge pendant des semaines. Ils sont d'accord sur un point : aucune limites au lit, mais très rapidement, leur plan-cul commence à ressembler à une vraie relation. Et pour deux accros du contrôle, le dernier plongeon est le plus difficile.

**Merci à Marie et aux Éditions Hugo Roman pour cette lecture**

Me revoici pour un second round de Wild Seasons, avec cette fois-ci Harlow Vega et Finn Roberts pour héros principaux.

Tout comme leurs meilleurs amis, Harlow et Finn se sont mariés, lors de cette nuit de folie, à Vegas. Si Mia et Ansel n'ont pas mis un terme à leur mariage, ce n'est pas le cas d'Harlow et Finn qui, après leur nuit torride à se donner multiples orgasmes, ont divorcé dès le lendemain. 
Finn est retourné à sa vie de pêcheur, au Canada.
Harlow est retournée à sa vie de shopping, en Californie. 
Ils n'ont rien en commun à part l'attrait sexuel qu'ils se portent. Harlow l'a bien compris quand elle est partie lui faire une visite surprise, deux mois plus tôt à Vancouver, nue sous son trench-coat, qu'ils ont baisé pendant dix heures d'affilée et que, au moment de partir, Finn n'a même pas pris la peine de la raccompagner à l'aéroport... préférant lui appeler un taxi en pleine nuit. 
Depuis, au moins, elle sait à quoi s'en tenir. Si Finn est le meilleur coup qu'elle n'ait jamais connu, on ne peut pas dire qu'ils soient amis. 
De toute façon, ce n'est pas comme s'ils s'entendaient. Ils viennent de deux mondes si différents, qu'il y a peu de chances qu'ils s'apprécient, si ? 

Mais qu'ils s'apprécient ou non... quand Finn dieu du sexe débarque en Californie pour gérer de graves problèmes de travail, et qu'il recroise Harlow, ses soucis financiers sont mis en arrière plan, pour un besoin plus... primaire situé dans son pantalon. 
Harlow, quant à elle, fragilisée par un drame familial, voit l'arrivée de Finn "je donne des orgasmes de folie" comme une oasis salvatrice, une échappatoire à sa tristesse, une promesse de nuit torride...

Ce deuxième tome  (toujours narré à double voix) est encore mieux que le précédent. L'histoire est moins hésitante, nos personnages ne "tâtonnent" plus. Je n'ai pas eu ce sentiment de regarder "baiser" deux adolescents aux hormones en ébullition qui ne savent pas réellement comment s'y prendre, comme c'était le cas avec Ansel et Mia qui, certes, étaient touchants, mais pas du tout émoustillants.
Ici, non seulement les personnages sont terriblement hots (moi aussi je veux un pêcheur canadien :p) :
-Hier soir, je voulais lécher ta chatte, dit-il dans mon oreille. J'en ai toujours envie. J'ai envie de te rendre folle, de te faire crier, que tu me mouilles le visage. 
Qu'en pense-tu ?
Je pense que c'est un plan parfait." (Si je peux émettre un avis : moi aussi :p )
Mais en plus, ils sont aussi plus drôles. Ils ont  beaucoup plus de répartie. Finn et Harlow nous délectent par des dialogues cocasses et épicés, des joutes verbales savoureuses et drôles, et par des taquineries bon enfant. 

C'est le genre de romance où l'on ressort avec un sourire jusqu'aux oreilles et une culotte comblée de bonheur. Un bien-être autant physique, que moral :p

Un  somptueux mélange de romance sexy, légère et drôle.

Et parce que deux avis valent mieux qu'un... 



***Merci à Marie et à Hugo Roman***



Dans Wild Seasons T1, nous savions déjà que Finn et Harlow, après avoir annulé leur mariage express de Las Vegas, s'étaient revus à Vancouver. Harlow est apparue chez lui, juste vêtue d'un trench coat pour un marathon de sexe de 10h. Nous savions aussi qu'Harlow est rentrée à San Diego dépitée, après le comportement de Finn. En effet, ce "connard", à la fin de leur partie de jambes en l'air, a juste appelé un taxi, ne prenant même pas la peine de raccompagner Harlow à l'aéroport.
Et voilà que, quelques mois plus tard, Harlow se retrouve face à face avec ce "connard" dans un Starbucks de San Diego.
Elle vient de passer une des pires nuits de sa vie, son coup d'un soir, l'ayant laissée frustrée et du coup de très mauvaise humeur.
Finn, lui, est là pour affaires et reste une quinzaine de jours. Assez de temps pour satisfaire, à nouveau, leurs pulsions sexuelles.
Leur attraction physique est juste magique et l'alchimie est parfaite, mais niveau entente il y a du boulot.
Entre Finn qui a de graves ennuis financiers avec l'entreprise de pêche familiale et Harlow qui vit très mal la maladie de sa mère, le sexe va être une échappatoire bienvenue pour tous les deux.

Mais lorsque ça devient trop intense... ils préfèrent tout arrêter... mais pour combien de temps ?


J'ai beaucoup plus apprécié ce second volet que le premier. Finn est un homme  sûr de lui et de son sex appeal. À 32 ans, il a acquis l'expérience nécessaire. De plus, un pêcheur sexy qui sait manier les cordes et les nœuds marins, cela ouvre plein de possibilités si vous voyez ce que je veux dire *clin d’œil*.


Quant à Harlow, malgré ses 22 ans elle n'est pas en reste. C'est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut et QUI elle veut.
Ils sont pourvus d'un humour décapant, les reparties fusent, c'est cash et j'adore ça.
Un couple dans la lignée de Bennet et Chloé, des Beautiful et sans nul doute un livre à lire absolument !
J'ai hâte de suivre les péripéties d'Oliver et Lola, ces personnages me semblent bien calmes par rapport aux autres. Mais ne dit-on pas qu'il faut se méfier de l’eau qui dort ?

J'anticipe déjà mon bonheur de voir ce que Christina Lauren va nous offrir.



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente


Ce livre est un service-presse des Editions Hugo Roman