lundi 22 juin 2015

Deathless Days de Lucas Legendre

La Bourdonnaye éditions, mai 2015, format papier, 342 pages et numérique disponibles ici



D., alias Azraël, est l’archange de la mort. Son job, c’est de séparer l’âme du corps des humains pour leur permettre de rejoindre l’au-delà, au moyen de sa faux. Jusqu’au jour où un mystérieux voleur la lui pique, alors qu’il est encore certainement trop occupé à cuver pour faire attention à ses affaires.
Gros problème : sans la Faux, les hommes ne peuvent plus mourir. Et, faute de mieux, des hordes de Deathless, des Sans-Mort, âmes errantes enchaînées à leur corps, sont acheminées jusqu’en enfer. D. est super mal et passe un mauvais quart d’heure au conseil des archanges. Car sans être totalement rabat-joie, Dieu n’est pas non plus le roi de la déconne, à qui on peut expliquer tout de go un truc pareil. De toute façon pas la peine de lui expliquer, il sait déjà tout, non ?
Il sait, par exemple, que dans sept jours les Deathless seront trop nombreux pour être tous contenus sous terre et que, si les négociations entre anges et démons tournent court, le paradis déclarera la guerre à l’enfer. Sept jours durant lesquels D., condamné à mort en cas d’échec, tentera par tous les moyens de retrouver celui qui a volé sa faux et de comprendre la raison d’un tel acte. Sept jours avant qu’il ne soit trop tard, avant que l’équilibre du monde ne vole en éclats et que l’humanité entière ne passe aux mains de Satan. On dit qu’il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints, mais là, pas sûr…



Merci aux éditions La Bourdonnaye pour ce SP.

Je viens de refermer ce roman et j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça (dans le bon sens du terme !)

D., également connu sous le nom d'Azraël ou d'ange de la mort, s'est fait fauché sa faux ^^
Vol plutôt embêtant car le voilà du coup, incapable de faire son travail : permettre la séparation de l'âme du corps humain pour leur permettre de mourir et de se rendre soit 

au Paradis

soit en Enfer

Mais ce boulot étant devenu impossible, ils deviennent des Sans Morts, des âmes errantes, enchaînées à leur corps et leur destination est ...l' Enfer !!!

D. a 7 jours pour retrouver sa faux et tout remettre en ordre. Mais si au bout de ce délai, il échoue, il sera condamné à mort !
Le voilà donc parti à la recherche de la faux perdue, aidé pour cela d'Othias, une novice ange de la mort, envoyée par le second de D., Falgen, d'Uriel, l'ange de la connaissance et du démon Astaroth, envoyé par ce brave S. ( mais oui...S, voyons ! Sam, Samaël, Satan quoi ! ^^)
Mais derrière tout ça se cache une affaire beaucoup plus complexe, sournoise, machiavélique qu'un simple vol de faux.

C'est un récit où l'humour et la dérision sont présents mais sous couvert d'un  thriller ésotérique, l'auteur nous fait réfléchir habilement aux questions que l'on se pose tous à un moment ou l'autre sur Dieu/Satan, les anges/les démons, l'Enfer/le Paradis.

L'action alterne donc avec des des réflexions, des dialogues qui sont parfois un peu trop long et de ce fait, rébarbatifs (par exemple la discussion entre D. et H. sur la théorie du Grand Paradoxe)
Mais cela n'enlève rien au fait que j'ai passé un excellent moment de lecture au sein des anges et des démons. Je dois d'ailleurs dire que je suis devenue incollable sur la vie, la hiérarchie et les moeurs au sein de l'Enfer et du Paradis. 

Au final, nous nous posons la question : est-ce que tout cela existe-t-il vraiment ou n'est-ce qu'une illusion créée par l'être humain ?
Chacun y trouvera sa propre réponse, l'auteur ne nous oblige à rien, il nous donne simplement des pistes et c'est à nous d'en tirer les conclusions que nous voulons. 
Un livre qui en plus d'une chasse à la faux des plus épiques, nous fait réfléchir au fondement même de nos croyances.
http://www.labourdonnaye.com/