lundi 1 juin 2015

La saga Waterfire T1, Deep Blue de Jennifer Donnelly

Hachette Romans, 24 septembre 2014 - Grand Format 367 pages
(disponible en format eBook)

Ensemble, trouvez les talismans Qui appartenaient aux six puissants, Dissimulés sous des eaux délétères Suite au duel entre ténèbres et lumière. Venez à nous, par les mers et les rivières, Devenez un seul esprit, un seul cœur, à l’unisson Avant que les eaux et les créatures qui y prospèrent Soient dévastées par Abbadon ! Lorsque Serafina, princesse de Miromara, s’éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de retrouver son promis, le séduisant prince Mahdi. Elle l’aime depuis l’enfance et il l’aime en retour. Enfin, il l’aimait, elle a quelques doutes à présent… Pourtant, ce matin-là, l’esprit de Serafina est surtout accaparé par d’étranges rêves annonçant le retour d’une ancienne malédiction. Ses prémonitions se confirment quand sa mère est touchée d’une flèche empoisonnée, et le chaos semé dans tout le royaume. Guidée par ses cauchemars, Serafina, accompagnée de cinq autres sirènes, se lance dans une quête périlleuse pour venger ses parents et empêcher les communautés sous-marines de s’entredéchirer. Mais elle est encore loin d’imaginer qu’elle vient de plonger dans une vaste conspiration, qui menace son monde… et le nôtre.

Voilà un roman qui traîne dans ma pal depuis un moment et la sortie du tome 2, était l'occasion pour moi, de me lancer enfin dans l'aventure Warterfire

Première chose qui m'a frappée, en ouvrant ce roman, c'est la qualité de ce livre. La couverture est certes sublime (ce qui m'a poussé à l'acheter d'ailleurs) mais l'intérieur l'est tout autant. Les pages sont épaisses, lisses et douces. C'est un vrai plaisir en main ! 


Concernant l'histoire, je ne vais pas la résumer, car la quatrième de couverture, ci-dessus, raconte  déjà quasiment tout le récit.

Dès le départ j'ai été séduite par le lexique inventé par l'auteur qui nous permet de nous immerger au mieux dans cet univers où se mêlent légendes, magies et sirènes. 
Tout ce nouveau vocabulaire n'entrave en rien à la compréhension, au contraire, il donne un côté exotique très sympa à lire. (En plus y a une annexe à la fin avec le glossaire et la généalogie des royaumes - même si pour ma part, je n'ai pas eu à l'utiliser, tant j'ai trouvé ce roman clair et simple).

J'ai adoré ce monde marin, riche,  très bien décrit, à la fois féerique et enchanteur. C'est un régal de plonger dans ce genre de roman. 
Par contre, j'ai aussi vécu ce récit en dents de scie. Je ne l'ai pas trouvé  très homogène. Certains passages sont captivants, vraiment intéressants et puis, à d'autres moments, j'ai complètement décroché. Souvent en raison de l'héroïne d'ailleurs. Si au départ, j'ai ressenti une certaine affection pour Serafina, le nombre d'actions fait passer la psychologie des personnages en second plan, ce qui a eu pour effet, un certain détachement. Je suis restée indifférente au sort de notre princesse, ce qui est bien dommage. 

Au final, je ressors dans l'ensemble satisfaite de ma lecture. J'ai passé un moment agréable, même s'il est vrai, que je m'attendais à l'apprécier davantage. 
Maintenant je suis curieuse de connaître la suite, la fin s'arrêtant de façon abrupte (et est assez frustrante aussi au passage !).