lundi 22 juin 2015

Le château de Walpurgis de Philippe Duchateau

La Bourdonnaye éditions, mai 2015 , format papier, 328 pages et numérique disponibles ici




Josuan reçoit un jour une lettre alarmante d’un de ses vieux copains de classe qui le supplie de venir le rejoindre à Northcalton, où il a de sérieux problèmes. N’écoutant que son courage et porté par la fougue de sa jeunesse, Josuan vole au secours de son ami. Mais la route est longue, et il fait étape dans l’auberge de l’inquiétante Lucy. Il y rencontre la jeune et jolie serveuse, Louisia, et s’en amourache aussitôt. Après avoir quitté l’établissement, Josuan est victime d’un « étrange » accident de voiture. Sa vieille Ford réduite à un tas de tôles, il doit poursuivre le chemin à pied, dans les frimas d’un paysage carnivore. Ses pas le mènent alors au château de Walpurgis. Où l’enfer lui ouvre ses portes.
En effet, les habitants de ce palais délabré se révèlent tous plus loufoques et satanistes les uns que les autres. Mais aussi comiques soient-ils, ces hurluberlus semblent en vouloir pour de bon à la peau de Josuan. Et de Louisia, qui se retrouve – par quelle malédiction ? – bientôt prisonnière, à ses côtés.
Comme beaucoup d’autres avant eux, les jeunes gens ne servent qu’à amuser cette galerie de frapadingues, en attendant de finir, selon les projets réjouissants du maître des lieux, au fond d’une oubliette, une cagoule sur la tête et une balle entre les deux yeux. L’amour donne des ailes, dit-on. Les tourtereaux en auraient bien besoin pour séchapper de cet asile et sauver leur vie.
Avec Le Château de Walpurgis et ses adorateurs de Satan, Philippe Duchateau distille un suspense diablement drôle et méchamment hilarant.



Merci aux éditions La Bourdonnaye pour ce SP.


Tout le récit se déroule dans un univers glauque, malsain où la sorcellerie et le mal règne en maître.

Les habitants du château sont, à mon avis personnel, de grands malades ^^
Leur but : éliminer les malheureux qui se sont malencontreusement égarés (bien que parfois ils soient "aidés" à se perdre comme c'est le cas pour Josuan) dans la forêt où les attend, une fois le château atteint, un bien funeste destin !
Mais avant d'être éliminés, les égarés sont manipulés, tourmentés par les habitants de ce sinistre château jusqu'à les conduire à une forme de folie, destin auquel n'échappe pas Josuan.
Entre hallucinations et visions d'horreur, le jeune homme aura fort à faire pour conserver intacts et sa vie et son état mental.

A mon grand regret, et malgré qu'il soit bien écrit, je n'ai pas vraiment accroché à ce roman.
Oh bien sûr, le suspense est là, on ne peut s'empêcher de prendre fait et cause pour Josuan et on veut absolument savoir ce qu'il va lui arriver mais je trouve que tout est un peu trop embrouillé.
Je préfère un récit plus clair, moins... comment dire ?... mélangé bien que ce ne soit pas encore le terme exact.
L'humour méchamment hilarant, je le cherche encore. Peut-être n'avons-nous pas le même sens de l'humour ? ^^

Le problème pour moi, c'est qu'aucune réponse n'est apportée aux questions que l'on se pose ; Qu'en est-il de La nuit des invités ? Et quid d'Henry, l'ami de Josuan ? Que sont les Gousseleau ? Que devient Louisa ?

Au vu de la fin, une suite est prévue et peut-être celle-ci nous éclairera-t-elle un peu plus.

http://www.labourdonnaye.com/