vendredi 5 juin 2015

Les soeurs Charbrey T1, Sans orgueil ni préjugé de Cassandra O'Donnell

J'ai Lu - 27 mars 2013 - Poche 252 pages
(Disponible en format eBook)

Le mariage ? Morgana Charbey ne veut pas en entendre parler ! Sa passion dévorante pour les sciences emplit suffisamment sa vie sans qu'elle ait besoin de s'encombrer d'un époux. Cette soif d'indépendance, elle la dissimule derrière une prétendue maladie qui la contraint à rester recluse chez elle, à l'abri des regards courroucés de la haute société. En accompagnant sa jeune sœur Rosalie faire ses débuts à Londres, Morgana était loin d'imaginer que sa beauté et son caractère emporté attireraient l'attention de l'insupportable et ô combien séduisant comte Greenwald...

Deux choses m'ont séduite en premier lieu dans ce roman et m'ont convaincue de le lire : 
Tout d'abord le nom de l'auteur (forcément !), puisque  je suis fan de Cassandra O'Donnell  (comme beaucoup, je suis gaga de sa série Rebecca Kean). Et puis, le fait que ce livre soit une romance historique - étant très friande de ce genre - je n'ai pu résister. 
De plus, (arf ça fait trois choses alors :p ) comme le tome deux sort à la fin du mois, c'est vraiment le moment idéal pour me laisser tenter. 

Me voilà donc  en compagnie de Morgana Charbrey, une jeune femme très avant-gardiste sur son temps. Elle bouscule les mœurs de la société, avec ses inventions farfelues, son intelligence, son esprit vif et avisé, son caractère obtus et sa langue acérée. Car Morgana est loin de la jeune femme conventionnelle de son époque. 
Elle, elle veut l'indépendance ! Vivre sous le joug d'un mari ? Très peu pour elle. 
Orpheline à seize ans, elle a pris ses trois jeunes sœurs sous aile, devenant la maman, plus que la grande sœur. Les responsabilités, elle a l'habitude et ne veut  donc pas d'un mari pour régenter sa vie.
Son oncle, le conte de Charbrey, aime son esprit de liberté et ne conçoit pas de le brimer. Il veut le bonheur de ses nièces. Ainsi donc, pour éviter les cancans et médisances, ils ont décidé d'inventer une maladie chronique à Morgana. Avec ce subterfuge, elle est parée (depuis quelques années maintenant), contre des demandes en mariage intempestives et contre les saisons des bals. 

Rosalie, sa cadette de cinq ans, est maintenant en âge de faire son entrée dans la haute société (elle a 18 ans), de faire sa première saison et ainsi, peut-être, trouver un mari. En tout cas, c'est ce que Morgana s'est mise en tête ! Car ce qui n'est pas bon pour elle, ne vaut pas pour sa douce et romantique petite sœur. 

Voilà, comment Morgana décide de servir de chaperon à Rosalie pour sa saison de bal. Ce qui n'était pas prévu au programme, c'est cet odieux, mais non moins attirant  Malcom, le conte de Greenwald, qui prend malin plaisir à tourner Morgana en bourrique. 


Ce roman s'engloutit en moins de deux heures. Il est entraînant et comme à son habitude, la plume de Cassandra O'Donnell est très agréable à lire. 
Ses personnages sont cocasses, surtout pour l'époque. Alors même s'ils ne sont peut-être pas très crédibles, ils font mouche tout de même ! Impossible de résister à leurs joutes verbales et leur bagout sans limite. Morgana est comme un bonbon acidulé, pétillante et pleine de vie. J'ai beaucoup aimé son sens de la repartie même si parfois cela m'a semblé aussi un peu exagéré. 
Malcolm, quand à lui, est aussi comme un bonbon, on n'a qu'une envie, c'est de le croquer ;)

En bref, je m'attendais à passer un super moment et j'ai passé un super moment. 
Une jolie romance toute mimi qui donne le sourire tout au long de la lecture.