vendredi 26 juin 2015

Wild Love [Off the Map T1] de Lia Riley

City Editions, 17 juin 2015 - Grand format 320 pages
(disponible en format eBook)


Pour oublier un drame familial, Natalia décide de changer de vie en partant pour six mois à l'autre bout du monde. A 21 ans, elle va vivre en Australie comme une simple étudiante. Sans problèmes. En tout cas, c'est ce qu'elle espérait jusqu'à sa rencontre avec Bran, un beau surfeur aux yeux hypnotiques. Mais Bran vient de connaître la pire année de sa vie; Sa relation avec la fille de ses rêves s'est transformée en cauchemar et il refuse désormais d'aimer qui que ce soit, malgré son attirance pour la jeune Calilfornienne; Bran peut-il tirer un trait sur un passé qui l'obsède toujours et accepter cette passion sauvage ? Et si c'était, finalement, l'histoire d'amour d'une vie ?


Natalia Stolfi, dit Talia, vit sous le soleil de Santa-Cruz, en Californie. 
Depuis plus d'un an maintenant, suite à un drame, sa vie part à vau l'eau. Un fossé s'est créé entre ses parents et elle. Son père l'évite ou ne semble pas la voir, sa mère est dans un délire "spirituel" et la communication avec elle est impossible. Talia se sent seule, coupable et sale. 
De plus, comme si cela ne suffisait pas, cette jeune femme de 21 ans est atteinte de TOC qui, s'ils ont toujours été présents, ont maintenant complètement envahi - pourri -  son existence. Ils accaparent tellement son univers que sa scolarité en pâti. Ses études en histoire sont même compromises. 

Alors, au lieu de s'enfoncer encore plus, elle prend le taureau par les cornes. Avec pour mantra je vais bien, tout va bien (ou presque lol), elle décide de partie en Australie finir son année d'études. 
Sur place elle fait la connaissance de Bran Lockhat, un surfeur énigmatique, aussi beau que pénible et arrogant, qui en grand observateur, semble voir au-delà de sa face rayonnante et enjouée qu'elle s'impose. 
Si Talia a peur d'être percée à jour et mise à nu, elle ne peut s'ôter Bran de la tête. Elle se sent irrémédiablement attirée par lui. Et il est tout aussi évident que la réciproque est vraie. 

Seulement voilà, Bran, lui, ne croit pas en l'amour. Pour la simple et bonne raison que de cœur, il n'en a plus. Il enchaîne donc les conquêtes sans compter. 
Talia, elle, est fragile et ne veut plus jamais être le second choix de quelqu'un.
Il ne peut y avoir de relation entre eux, et pourtant ils ne peuvent nier cette alchimie et attirance qui les lient...


Nous faisons la connaissance de nos héros par le biais d'une narration à double voix (même si celle de Talia est beaucoup plus présente). 
Le début du récit commence doucement. Tranquillou dirons-nous. Je ne peux pas dire que j'ai été emballée par la première partie qui, même si elle est sympathique, avec des échanges et joutes verbales comme j'aime, manque de dynamisme et de sentiments. 
Par contre, l'autre moitié du récit, aie, aie, aie. Émotions, en veux-tu ? En voilà ! Au fil des pages, les émotions s'épanouissent pour finir, à la fin du récit, d'une intensité remarquable ! 

Si je trouvais juste sympathique la première moitié du roman, la seconde est géniale ! Terriblement intense et enivrante. J'ai vibré, tremblé et presque, presque, eu ma larme. Pfiou. Bran et Talia sont touchants, bouleversants même. 

En bref : une romance qui commence doucement pour finir dans un maelstrom d'émotions. Des personnages qui ont su me toucher sincèrement. Une romance sensuelle, douce et belle. Vivement la suite !