mardi 21 juillet 2015

Invisibilité de Andrea Cremer & David Levithan

Michel Lafon, 11 juin 2015 - Grand Format 432 pages
(disponible en eBook)


Stephen est un fantôme qui n'a jamais eu à mourir. Né invisible, en grande partie immatériel, il n'a jamais été vu par personne, pas même par sa propre mère. Et depuis le décès de cette dernière, l'adolescent vit seul. Aussi, lorsque Elizabeth emménage dans son immeuble, et qu'à sa grande surprise elle peut le voir, sa vie change du tout au tout. Car Stephen n'est pas un mutant ou une créature magique : il est maudit. Mais pour lever la malédiction, le jeune garçon devra à tout prix découvrir d'où elle provient et qui l'a proférée. Et chaque seconde compte, car depuis qu'il a rencontré Elizabeth, le maléfice se renforce, et Stephen pourrait bien se volatiliser à jamais.

**Merci aux Éditions Michel Lafon pour ce roman**

Ce livre m'a fait de l'œil bien avant sa sortie. Dès que j'ai vu la couverture (sublime) de ce roman et lu ce résumé alléchant, je suis tombée amoureuse de ce livre. Et même si ce n'est pas un coup de cœur à la lecture, c'est une très belle histoire que nous avons là. 

Stephan n'a jamais été un garçon ordinaire. Il est né invisible. Personne ne peut le voir, même sa propre mère ne l'a jamais vu. Même lui ne s'est jamais vu. 
Comment cela est-il possible ? Il est affublé d'une malédiction.  Mais quant à connaître l'origine de cette malédiction, seule sa mère connaît la vérité et malheureusement cette dernière est morte, enterrant par la même occasion, tous ses secrets. 
Cela fait plus d'un an que sa mère est décédée.  Stephan  a maintenant 16 ans et vit seul dans l'appartement. Son père, très peu présent, a refait sa vie depuis longtemps et se contente juste de lui envoyer de l'argent. 
Les journées de Stephan sont rythmées par une routine quotidienne : aller au parc (il vit près de Central Park), lire, surfer sur le net et regarder la télé. Que peut-il faire d'autres alors que personne ne le voit ? Rien. Être invisible signifie n'avoir aucune vie sociale. C'est un fait pour lui, il est habitué à la solitude bien qu'elle lui pèse constamment. 

L'arrivée de nouveaux voisins dans son immeuble et la rencontre avec sa nouvelle voisine, Elisabeth, va bouleverser sa vie. 

Elisabeth vient du Minnesota. Après un drame vécu par son frère Laurie, ils ont décidé, avec leur mère, de changer de vie et d'emménager à New-York. Depuis l'incident de son frère, Elisabeth s'est renfermée et a rejeté (quand ce ne sont pas eux qui l'ont fait) tous ses amis. 
À peine arrivée dans son immeuble, elle fait la connaissance de son voisin : Stephan. 
Car oui, elle, elle le voit ! 

Passé le choc de cette surprise pour Stephan, c'est un immense bonheur qui le submerge. De plus, entre eux, l'alchimie est immédiate. Ils s'apprécient et s'entendent bien, les sentiments ne tardent pas à apparaître... Seulement voilà, Stephan n'a pas dit la vérité à Elisabeth. Comment lui dire qu'elle est la seule à le voir, qu'il est invisible aux yeux des autres ? Et comment va-t-elle réagir à cette révélation ? 
Et d'ailleurs pourquoi Elisabeth, elle, peut le voir ? 

Cette histoire, narrée à double voix, un chapitre avec celle de Stephen et le suivant celle d'Elisabeth, est en deux temps. 
Avant d'entrer réellement dans l'action et l'intrigue du roman, les auteurs ont pris le parti d'abord de nous séduire par leurs personnages (du moins c'est comme ça que je l'ai ressenti). Nous faisons connaissance avec nos héros Stephen et Elisabeth, ainsi que Laurie qui, en tant que personnage secondaire, a un rôle tout de même très important. Nous rentrons dans leur quotidien, leur intimité. Puis, une fois bien accro à nos héros, là,  l'action entre en jeu et les rebondissements s'enchaînent. 
J'ai beaucoup aimé cette approche du récit, d'avoir pris le temps de nous faire connaître et aimer les personnages, de les avoir fait évoluer avant même que la véritable action commence. 

Dans ce récit, nous découvrons deux êtres exceptionnels, tant par leurs qualités que par leur destin. Ils sont très touchants et forment un couple des plus attendrissant. 
Quant à Laurie, c'est mon petit rayon de soleil, il apporte la touche d'humour et de fraîcheur au récit. Il est adorable. 

L'intrigue, elle, même si elle met du temps à se mettre en place, est bien menée et m'a tenue captive de bout en bout. C'est original, surprenant et on se laisse entraîner très facilement dans cet univers fantastique.
Le dénouement final est d'une intensité remarquable, il est difficile de ne pas trembler pour nos héros. 

En bref ? C'est donc une lecture très agréable. Peut-être pas de waouh qui en découle, mais tout de même très plaisante, avec des protagonistes attachants. 
Maintenant, au vu de la fin, je m'attends à une suite, j'espère une suite ;)

Ce livre est un service-presse de :