mardi 14 juillet 2015

La conspiration de Maggie Hall

Collection R, 04 juin 2015 - Grand Format 433 pages
(disponible en format eBook)


Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur. Le premier tome d'une trilogie best-seller aux États-Unis, à la croisée de La Sélection et du Da Vinci Code !

**Merci à la Collection R pour ce roman**

Avery June West, jeune fille de 17 ans, ne s'est jamais sentie comme les autres. Ses déménagements, très fréquents, en raison du travail de sa mère - qui l'élève seule -, ont fait qu'elle n'a jamais pu se lier d'amitié. D'ailleurs, elle se le refuse. Quand tu sais que tu vas partir tôt au tard, que les personnes que tu vas rencontrer ne seront qu'éphémères dans ta vie, à quoi bon s'attacher à elles ? 
Si pour cette raison elle s'est toujours considérée comme à part, en décalage avec les autres élèves, elle était quand même loin d'imaginer à quel point elle est différente... Qu'elle était destinée à de grands desseins...

Et c'est l'arrivée de Jack Bishop dans son lycée de Lakehaven, suivie de sa rencontre avec Stellan qui vont tout changer. 
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Avery va être propulsée dans un nouveau monde, on les appelle le Cercle, composé de douze familles qui dirigent le monde, ils en sont le cœur, les poumons... tout sur la terre est régi et contrôlé par eux. Mais voilà, diriger ensemble des nations ne veut pas dire être alliés. Les tensions sont fortes. Les Dauphins et les Saxons, deux factions ennemies, tentent de percer le mystère d'une vieille prophétie ; cette énigme est la clé du pouvoir absolu, et nombreux sont ceux qui veulent s'en emparer, à n'importe quel prix...

Mais que vient faire Avery là-dedans ? C'est bien ce que tout le monde tente de savoir. Cette fille, inconnue jusqu'à lors, semble être une pièce maîtresse de ce puzzle. Ce qui est sûr, c'est qu'à partir de maintenant, sa vie ne sera plus jamais la même...
Enquêtes, révélations, complots, jeux de pouvoir, conspiration... C'est une course-poursuite effrénée qui attend notre jeune Avery !
***

Alors, je commencerai mon ressenti par deux bémols, car ce sont les premières choses que j'ai remarqué dans ce roman :

- Le premier est la vitesse à laquelle Avery est projetée dans ce nouvel univers.
Un clignement d'œil et hop, la vie d'Avery change du tout au tout. C'est assez déroutant. Et les enchaînements des événements, au départ, m'ont semblé un peu décousus. Sans lien ou transition. Mais en progressant dans le récit, ce sentiment s'estompe complètement et je me suis juste plongée dans  cette intrigue hautement addictive.

- Le deuxième, et c'est le plus gros bémol, concerne le personnage d'Avery. Elle m'a fait halluciner (mais pas dans le bon sens du terme !). Alors que sa vie bascule, qu'elle a été, ni plus ni moins, kidnappée par Stellan et envoyée à Paris (lieu principal de l'intrigue), elle, elle trouve ça cool. Elle va pouvoir rencontrer sa famille (Youpi !), et peut-être qu'elle pourra aussi faire du tourisme ?... chouette, non ? Alors, même si pour ça on l'a menacée avec un couteau, c'est pas très grave, si ?
Pire encore, juste après une scène particulièrement dure et traumatisante... qui vaudrait à n'importe qui, au moins, dix ans de psychanalyse, voici sa réaction (déconcertante !) :
"En une journée, je suis devenue une petite fille crédule et optimiste. Je n'aurais jamais cru ça de moi. Malgré tout ce qui survenu, je réussis encore à me convaincre que je suis en train de vivre une expérience plutôt sympathique. Passer la journée à sourire à des célébrités, admirer Paris, faire des essayages."
Là, à la lecture de cette phrase, j'ai douté de sa santé mentale. "Plutôt sympathique ?" Euh... Avery, tu as pris la pilule du bonheur ou quoi ? Et maintenant tes neurones ne sont plus connectés, c'est ça ? Nan, parce que là, franchement, c'est une réaction illogique, incongrue, totalement surréaliste. 
Du coup, avec ce genre de propos, Avery perd sa crédibilité, et c'est dommage. C'est très difficile après ça de la prendre au sérieux. 

Malgré tout, en dehors de ces petits couacs, La conspiration m'a vraiment emportée. J'ai été prise par son intrigue de bout en bout. Les indices nous sont livrés au fil des pages et même si j'avais deviné pas mal de choses, j'ai tout de même été captivée. 

Il n'y a aucun temps mort dans le récit, c'est très entraînant et attrayant. J'ai commencé et fini le roman dans la même journée. 
Même Avery et son étrange comportement ont réussi à me toucher à plusieurs reprises. 
Quant aux personnages secondaires, même si j'aime énormément Jack et sa personnalité ténébreuse, j'ai un gros faible pour Stellan, plus sombre et mystérieux. J'ai vraiment hâte de savoir ce que l'avenir leur réserve... <<(je sens le triangle amoureux se profiler, pas vous ?)>>. Dans tous les cas, le tome 2 promet d'être intense !

En bref ? Je lirai la suite avec grand plaisir !


Ce livre est un service-presse de :