mercredi 15 juillet 2015

Le dernier métro pour Artala de Ena Fitzbel

éditions Sharon Kena, parution 21/07/2015, version papier, 258 pages, 
disponible ici




Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre…
Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées.
Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison. Laissez-vous entraîner dans un tourbillon d’action et de sentiments sur fond de fantasy.
Le dernier métro pour Artala vous attend !


Merci aux éditions Sharon Kena pour ce service presse !


Après Un manoir pour refuge, Des packs d'eau pour l'Afrique et Liaisons périlleuse au Costa Rica, nous retrouvons Ena dans un nouveau registre : le fantasy ! Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle aussi à l'aise ici que dans ses autres écrits.

Je n'en dirai pas plus sur le contenu de l'histoire sous peine de trop en dire. ^^

L'histoire en elle-même est bien ficelée et nous emmène dans un monde où fantasy et sensualité font bon ménage mais les personnages ne m'ont pas séduite. Entendez par là que je n'ai eu de coup de coeur ni pour l'un ou ni pour l'autre.
Nausicaa est le premier lieutenant d'Erato. Elle prend tout le monde de haut, y compris Silas, mais après 5 minutes, seule avec lui, elle se retrouve dans ses bras à se rouler une de ces gamelles et plus...
Ensuite, elle rencontre Orfef, et pour une qui ne voulait pas s'engager et  méprisait les hommes et les sentiments..Hop ! La voilà, cette fois dans le lit de Orfef.
Mais voilà, son coeur balance entre les deux hommes et le choix est cornélien, parviendra-t-elle à choisir ou les perdra-t-elle tous les deux ?
Quant aux deux hommes, tantôt ils méprisent la jeune femme, tantôt ils fondent complètement pour elle. Ils soufflent le froid et le chaud. Une fois, ils veulent tout faire pour la garder, et l'instant d'après, ils s'en désintéressent.

Mis à part cela, l'action est bien présente notamment (mais pas que là !) lors de leur périple en Gaïala  pour garder le Protonodos ouvert afin de permettre à la reine Erato, l'approvisionnement en élixir de jouvence. Et Nausicaa s'avère être une redoutable combattante.
Et lorsque vous découvrirez ce qu'est véritablement Gaïala, vous comprendrez parfaitement le pourquoi de ce titre ' Le dernier métro pour Artala', il fallait y penser et Ena l'a fait ! ^^

Une bonne lecture mais, pour ma part, ce n'est pas mon préféré dans les romans de Ena.
Mais bien sûr, cela reste mon avis personnel !


http://www.boutique.sharonkena.com/