lundi 27 juillet 2015

Rouge poison de Laëtitia Reynders

éditions Baudelaire, juin 2012, format papier, 302 pages, disponible ici




Un chasseur de sorcières sévit au cœur des contrées bretonnes.
Léana Salvo n’aurait jamais imaginé en tomber éperdument amoureuse.
Très vite, il va lui apprendre qu’il n’est pas humain.
Léana plonge dans un panachage de mythes, de mystères où sorciers et vampires se vouent une haine meurtrière.

Le doute, la peur et les trahisons feront, désormais, partie de sa vie.
Mais rien y fait, elle l’aime quand même.
Elle assouvira ses désirs jusqu’à partager leur sang.
Elle acceptera qu’il tue encore et encore…
Mais, viendra le jour où il faudra, impérativement, faire les bons choix, au risque de sombrer, au risque de mourir…

En sera-t-elle capable ?



Cela fait très exactement 8 mois que j'ai acheté ce roman et je n'avais malheureusement pas encore eu l'opportunité de le lire. Mais aujourd'hui c'est chose faite et je n'ai qu'un regret .. ne pas l'avoir lu plus tôt ^^

Encore une énième histoire de vampire, sorciers, magie me direz-vous et je vous répondrai que oui !
Mais il y a dans ce roman une originalité qui fait qu'il se démarque des autres. 

Tout d'abord, il se déroule en 3 parties dans lesquelles tous les personnages ne se retrouvent pas nécessairement, ensuite cette idée d'un vampire-sorcier est tout à fait originale. En effet, qui aurait l'idée d'associer ces deux êtres et d'en créer un seul réunissant la puissance des deux ? Et bien, Laëtitia l'a eue et elle a bien fait !

Je ne dévoilerai rien du contenu, le résumé mettant déjà suffisamment l'eau à la bouche mais je peux vous dire que vous plongez, à la lecture, dans un univers de sang, de violence et d'amour. Un amour infini ... mais parviendra-t-il à survivre par-delà la mort?

J'ai tout aimé dans ce livre : l'action, l'écriture de Laëtitia, le dénouement final (quelle trouvaille) mais, et oui...il y a un mais ...j'ai aimé les personnages mais l'attitude de Léana m'a quelque peu refroidie. Je n'ai pas trouvé normale son attitude dans la première scène de crime: son détachement, son indifférence ni son acceptation totale et immédiate de ce qu'est et fait Cohen.
Mais, bon ... elle se rattrape par la suite donc, ça va ! Lol!

Un bon moment de lecture, j'ai dévoré ce livre en une après-midi tant, une fois plongée dans l'histoire, on ne peut s'en détacher avant la fin.