mercredi 12 août 2015

Resurrectio (Tome 1) de Amélie Sarn

Édition du Seuil, 24 septembre 2014 - Grand Format 317 pages
(disponible en format eBook)

Marie se réveille un matin dans un laboratoire, le corps recouvert de cicatrices. A son chevet se tient Victor, le médecin qui l'a miraculeusement sauvée. Officiellement disparue après un grave accident, Marie doit tout réapprendre et ne rêve que d'une chose : devenir une adolescente comme les autres. Mais comment faire quand on n'a ni passé, ni identité ? Et quand des visions terrifiantes viennent hanter vos cauchemars, comme si vous aviez rassemblé en vous les souvenirs tragiques de plusieurs personnes ? Qu'est-il réellement arrivé à Marie ? Qui est-elle ? Victor détient forcément les réponses à ces questions. Victor et, peut-être, une mystérieuse multinationale qui, si elle apprenait l'existence de Marie, serait prête à tout pour se l'approprier...

**Merci à Aude et Seuil Jeunesse pour ce roman**

En sélectionnant ce livre, ce n'est vraiment pas la couverture qui m'a séduite car, à dire vrai, elle fait plutôt peur. Non ici, ce qui m'a intriguée et convaincue de lire cette histoire, c'est le résumé de l'éditeur. Rien qu'en le lisant, j'étais prise dans les filets de ce roman... il fallait absolument que je sache, moi aussi, qui était Marie et ce qui lui était arrivé.

L'histoire commence assez bizarrement et est déroutante, car nous plongeons dans le récit sans plus d'explications... avec une jeune fille qui se réveille dans un laboratoire privé, couturée de partout et ne se souvenant strictement rien de son passé. 
Auprès d'elle, il y a Victor, le chirurgien qui l'a opérée. Sans rentrer dans les détails, il lui explique que, alors que tout le monde la pensait condamnée, lui, à force d'acharnement, l'a sauvée. Qu'elle à eu un accident et, depuis, est orpheline. Qu'elle s'appelle Marie, qu'elle a 16 ans et que désormais il va prendre soin d'elle... comme le ferait un père...

Le récit commence donc assez abruptement, on se pose mille questions sur la véritable identité de Marie et sur ce qu'il lui est réellement arrivé - car contrairement à Marie, nous savons que Victor ment et non seulement il lui ment mais en plus il la cache de ses anciens supérieurs ! Pourquoi ? Qu'est-il arrivé à Marie ? Qui est-elle ? Pourquoi toutes ces cicatrices ? Qui est Victor ? Que lui a-t-il fait ? Qui sont ses anciens supérieurs ? ..etc.... etc...

Si j'ai été déstabilisée au départ, cela n'a pas duré longtemps. Dès que Marie, qui veut à tout prix être "normale" (et donc agir comme une adolescente de son âge), s'inscrit au lycée et, qu'en parallèle, de terribles cauchemars l'assaillent, le récit prend alors en puissance. Cela devient vraiment addictif et hyper intrigant. Et, il faut le dire, j'adore quand l'action d'une histoire se déroule dans un cadre scolaire. 
De plus il y a un suspense qui monte crescendo au fil des pages et qui nous laisse haletant tout du long du récit. 

J'ai été complètement captivée et fascinée par ce roman qui surfe avec brio entre le thriller, la science-fiction et le fantastique. Un mélange des trois genres vraiment réussit et une histoire qui s'appuie en trame de fond, d'une célèbre œuvre littéraire... et c'est pour moi, un grand succès. 

J'ai adoré ma lecture. J'ai trouvé ce récit complet. Tout y est. Que ce soit en émotions (elles sont d'ailleurs très intenses et dures) mais aussi en actions et rebondissements. Nous avons aussi une belle romance qui vient s'ajouter à ce tableau déjà très riche... 

En bref ? Une histoire qui m'a transportée et captivée de bout en bout ! Une fin très dure émotionnellement, qui donne envie de connaître la suite au plus vite... Une totale réussite !

Le tome 2, Trop humaine paraîtra le 22 octobre 2015.