jeudi 29 octobre 2015

Contes inuit du Grand Nord revisités de Jack No

éditions Mélibée, avril 2015, 42 pages, format papier disponible ici




Ces contes inuit, connus dans tout le Grand Nord, sont sûrement les plus beaux, les plus émouvants du fonds traditionnel groenlandais. Ils ont été revisités par Jack No, étoffés, peaufinés. 
En général ils sont d'une grande sobriété, les personnages étant souvent anonymes ; ainsi, ceux du conte sur la découverte de la musique, le petit ourson, ou encore le corbeau prétentieux, n'ont pas de nom. 
Aussi l'auteur a-t-il fait revivre les personnages par des dialogues plus volumineux. S'appuyant sur ses années passées au Groënland, il plonge le lecteur dans l'atmosphère si mystérieuse et unique du Grand Nord, restitue le décor. La rudesse de cet environnement n'est pas oubliée, ni la lutte pour la vie. La mort n'est jamais bien loin. Mais ici, cette rudesse est moins abrupte que dans les contes traditionnels. 
La pensée inuit transparaît, que ce soit à travers la découverte de la musique ou Nanonnguaq. Même les facettes peu glorieuses de l être humain sont montrées, avec la métamorphose de Kroa en homme terre à terre et prétentieux. À leur façon, ces contes revisités sont porteurs d un code de vie, de règles à suivre pour vivre en harmonie, en bonne entente avec cet environnement hostile : un message universel... 



Merci aux éditions Mélibée pour ce service presse.

Dans cette nouvelle, nous retrouvons une série de contes inuit.
Nous sommes loin des Chaperon rouge, Boucle d'or et autres contes de chez nous. 
Mais il ressort de ces contes une telle poésie, une morale et une telle beauté (car, il faut bien le reconnaitre, les décors décrits dans ces contes sont tout simplement superbes !) que nous sommes embarqués dans un voyage au pays du Grand Nord où les êtres humains, leurs défauts et qualités ne sont ni plus ni moins identiques à ce que nous sommes.
Nous retrouvons dans ce recueil 4 récits :
Comment les hommes découvrirent la musique, dans lequel un aigle va nous apprendre que la danse et le chant ont leur place et leur importance dans la vie.
L'histoire de Nanonnguaq (ou à chacun sa place) qui nous conte l'histoire d'un ours, élevé par les hommes mais qui n'est pas vraiment à sa place parmi eux.
Voir Aluk et mourir, le récit d'un homme qui se sacrifie pour son fils et à quel prix.
et enfin, L'histoire de Kroa, le corbeau prétentieux qui nous montre à quel point la vanité et l'orgueil peuvent nous mener très loin.
Une lecture qui m'a permis pendant un court instant, de m'évader vers les immensités du Grand Nord.



http://www.editions-melibee.com/