mercredi 11 novembre 2015

De trèfles et de plumes [Sláine Adamson T1] de J. Arden

J'ai Lu, 21 octobre 2015 - Semi Poche 544 pages
(Disponible en eBook)
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle




1890, Londres.
Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Sláine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d'entorses à l'étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu'un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d'Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l'occasion pour elle de troquer ses aiguilles contre des couteaux.
Pour la reine !

**Merci à Laury et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

J'ai découvert J. Arden avec sa série Les Sentinelles de l'Ombre qui fût un véritable coup de cœur. J'avais été soufflée par la plume de l'auteur et par son univers incroyable. 
Il me tardait donc de renouveler l'expérience. De trèfles et de plumes me semblait être le choix le plus judicieux. Entre le résumé intrigant et la couverture magnifique, j'étais certaine d'aimer. 

Sauf que, malheureusement, ça ne l'a pas fait du tout. 
J'ai horreur de faire des avis négatifs car dans un livre il y a toujours du positif... Là aussi, il y en a, mais ça n'a pas suffit. 

Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé ce que j'ai lu, mais, force est de constater, que je n'y ai pas pris de plaisir (ou très peu).
La raison première (et la plus importante) est tout simplement parce que je n'ai pas réussi à rentrer dans cette histoire. 
L'auteur nous plonge de suite dans son nouvel univers qui, à son image, est très riche et fouillé. Pourtant à défaut de plonger, je suis restée à côté... Observant, sans m'immerger pleinement. 
Du coup, plus les pages avançaient et plus je me sentais perdue, lisant sans vraiment comprendre... Le flog, les démons, les fantômes, la nature d'O'Farrell, les pouvoirs de Sláine... etc... tout cela, ça m'est passé au-dessus comme on dit. 
J'ai eu l'impression qu'à vouloir faire bien, l'auteur en a fait trop. L'univers est trop riche, à la fois trop détaillé et pas assez. C'est assez bizarre mais c'est ce que j'ai ressenti. Comme si l'auteure s'attardait sur des détails qui n'avaient pas forcément leur importance au détriment d'autres, qui eux, auraient pu nous apporter des éclaircissements. (Par exemple, je ne suis pas sûre d'avoir compris la fonction de Rose). 
L'écriture, elle aussi, m'a paru un brin "forcée". Le vocabulaire est recherché - remarquable d'ailleurs - mais manque parfois de naturel, ce qui explique aussi pourquoi je n'ai pas adhéré au roman. 

Pourtant, les héros créés par J. Arden ne manquent pas de peps et de fraîcheur. Les joutes verbales entre O'Farrell et Sláine prêtent aux sourires. J'ai beaucoup aimé leurs échanges. 
Sláine, cette british jusqu'au bout des ongles, est  pétillante, mutine, malicieuse et possède un caractère bien trempé... elle est exactement le genre de personnage que j'affectionne. 
Pareil pour Kieran (O'Farrell), j'ai adoré ce personnage énigmatique - c'est même essentiellement lui qui m'a poussé à tourner les pages - il a ce côté ombrageux, mystérieux qui m'a de suite accrochée. 

Mais bon, même si j'ai apprécié les personnages, et que je reconnais que l'univers du roman est original, après avoir lu  un peu plus de 300 pages, j'ai fini par capituler par manque de motivation. Si passé la moitié d'un récit, l'envie de connaître la suite ne vient toujours pas, ce n'est pas la peine de poursuivre. 


Ce livre est un service-presse de : 

J'Ai Lu Pour Elle