mercredi 4 novembre 2015

La mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko

Pygmalion, 07 octobre 2015 - Grand Format 196 pages
(disponible en eBook)


Imaginez un monde où personne ne s'éteint. Imaginez un service de soins palliatifs où personne ne succombe. Imaginez un univers où la mort en a ras la faux et fait un burn out. Emm n'en peut plus. Un matin, elle s'arrête et s'assoit. Ses bras sont de plomb, elle pèse une tonne, elle ne peut plus se lever. En se laissant aller à son spleen, elle rencontre Suzie, une jeune femme dont la gentillesse va l'émouvoir. Commence alors un périple extraordinaire au cours duquel Emm va découvrir la richesse de la nature humaine.

**Merci à Fanny et aux Éditions Pygmalion pour ce roman**

Et si la Mort prenait des vacances, que deviendrait le monde ? 
Ne plus mourir... dit comme ça, ça fait rêver.
Mais si l'on se penche deux minutes sur les conséquences, on se rend vite compte que le rêve, n'est autre qu'un cauchemar. Imaginez-vous malade ou mortellement blessé mais incapable de mourir ! Car oui, si la mort n'est plus, la souffrance, elle, reste. Et puis en dehors de ça, cela poserait très vite un problème de surpeuplement ! Sans parler de l'affolement que ça pourrait créer etc... etc..

Et là, c'est exactement ce qui se passe. 
Anatole, chef de service en soins palliatifs, est un des premiers à se rendre compte de l'événement. Ses patients ne meurent plus ! Un désastre pour le service qui risque rapidement l'engorgement !
Pour Suzie, qui vient juste d'apprendre sa maladie et gravité de celle-ci, c'est un sursis... inespéré ? Elle ne sait pas, d'ailleurs elle ne sait que penser de tout ce qui se passe en ce moment...

Mais quelle en est l'origine ? 
Emm fait un burn out ! 
Emm c'est la Mort, c'est son job depuis la nuit des temps. 
Accompagnée de sa Faux, elle sillonne la terre pour prendre la vie. 
Sauf que là, Emm ne fait plus rien et végète sur un canapé, incapable de bouger. Emm en a marre !! Pourquoi ? Sa réponse est simple : "ils me font tous chier". Voilà, la mort aussi peut craquer... et Emm craque...

Eh oui, la mort est une femme comme les autres...
Vraiment ?!
En tout cas, c'est ce qu'elle a l'intention de faire. La voilà partie à la découverte de l'Homme...
***

C'est un roman court, qui se dévore en deux petites heures. 
J'ai vraiment aimé ce que j'ai lu. Car en plus d'être original et bien narré, c'est bourré d'humour et de sarcasme

Nous suivons les destins entrecroisés de trois personnes : Emm, Anatole et Suzie. Et chacun de ces trois personnages a su me séduire. Même la Faux m'a beaucoup plu (car oui, elle parle :p ). 
Anatole c'est le beau gosse, ténébreux, viril et médecin de surcroît... mais, c'est aussi le Toinole à sa môman. Cette dernière est envahissante au possible, affreusement protectrice et castratrice !
Suzie, c'est une jeune femme que la maladie a prise par surprise, alors que de belles années étaient encore devant elle. C'est un personnage auquel on s'attache immédiatement. C'est une combattante qui ne se laisse pas aller. Elle est touchante, adorable.
Emm est tout aussi extraordinaire. C'est un personnage haut en couleur, improbable, loufoque, complètement barré, bourré de sarcasme et forcément un brin cynique aussi (qui ne le serait pas à sa place lol). Ses réparties m'ont fait sourire plus d'une fois, pour ne pas dire franchement rire. 

Quant à l'histoire, je l'ai trouvée innovante et très agréable à lire. Très bien menée aussi. 

En bref ? La mort est une femme comme les autres est une lecture divertissante à souhait.

Ce livre est un service-presse de :