mardi 8 décembre 2015

D.I.M.I.L.Y - Tome 1, Did I Mention I Love You ? d'Estelle Maskame

  Pocket Jeunesse, Broché 412 pages, 7 janvier 2016
Sera disponible en eBook



Eden, 16 ans, va passer l'été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier à refait sa vie... Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour elle.
Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent... Mais la jeune fille décèle chez lui une grande fragilité, conséquence d'un lourd passé.
Fascinée, Eden ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.


***Merci à Marie et Pocket Jeunesse pour cette lecture en avant-première***

Eden, la narratrice de cette histoire, a 16 ans et habite Portland avec sa mère, infirmière. Cela fait maintenant trois ans que son père a quitté le domicile familial et n'a plus donné aucun signe de vie. Et voilà que tout d'un coup, il veut qu'elle vienne passer un été avec lui, dans sa nouvelle famille. Eden débarque à Santa Monica, pas loin d'Hollywood et fait la connaissance de sa belle-mère Ella et de ses trois enfants. Chase, 11 ans, Jamie, 14 ans et enfin Tyler, 17 ans... ses demi-frères. C'est ce dernier qui va bouleverser sa vie...
Super Blaireau.
Con.
Crétin.
Abruti.
Voilà quelques exemples de jolis surnoms qui décrivent Tyler selon Eden.

Et je m'arrête là pour le résumé car trop en dire viendrait à vous gâcher votre lecture. En lisant le résumé de l'éditeur vous pouvez déjà avoir une idée de ce qui peut se passer.

Sur la quatrième de couverture on peut lire : Une romance passionnelle dans la lignée d'After d'Anna Todd.
Oui mais... non... pas tout à fait ! Car si After s'adresse à un public jeune adulte (en fait, plus adulte que jeune), dans Did I Mention I Love You ? c'est beaucoup plus jeunesse et bien plus sage. L'auteur y aborde des sujets graves comme la drogue, l'alcool et le sexe bien sûr, mais rien n'est vraiment approfondi. Pas de scènes trashs, ni explicites. On en parle mais sans plus.

Même si j'ai bien aimé cette lecture, je n'ai pas été entièrement satisfaite. Il m'a manqué l'émotion ! Voilà, je n'ai pas été émue, chamboulée ou touchée par le désœuvrement de cette jeunesse dorée de la côte californienne qui passe son temps à faire la fête et picoler.
Je ne me suis pas sentie impliquée. Du coup, je me suis contentée d'être spectatrice et de voir évoluer les personnages comme devant une série télé. Ne croyez pas que  je me suis ennuyée, car ce n'est pas le cas. Je n'ai juste pas réussi à m'intégrer, mais quelque part c'est normal, ce livre s'adressant à une tranche d'âge bien loin de la mienne. Mais on se laisse agréablement piéger par l'écriture simple et fluide de l'auteur qui n'a que 17 ans, je vous le rappelle.

En bref, une histoire addictive, malgré le manque d’approfondissement des personnages. Une fin intrigante qui n'est pas un cliffhanger mais qui néanmoins, vous donne carrément envie d'avoir le tome 2 sous la main. Je suis persuadée qu'Estelle Maskame nous réserve de bien belles surprises pour les prochains tomes. 

Ce titre paraîtra le 7 janvier 2016, patience...

Parce que deux avis valent mieux qu'un...

**Merci à Marie et aux Éditions PKJ pour ce roman**


Mon ressenti - fait rare - diffère de celui de Fatima. Là où elle est restée spectatrice du récit, je me suis totalement plongée dans l'histoire. Ce qui fait que pour moi les émotions étaient au rendez-vous. 

Au départ, il faut l'avouer, j'ai eu beaucoup de mal avec Tyler. Mais qui n'en a pas eu ??! 
Au premier abord, ce garçon paraît juste in-sup-por-ta-ble. Un petit con égoïste qui ne pense qu'à boire et se droguer, et blesse, consciemment, son entourage - à commencer par sa mère qui lui passe, pour je ne sais quelles raisons,  tous ses caprices. 
Alors, oui, on juge, on condamne, puis... 
Très vite, on devine que Tyler cache bien des secrets, que sa provocation n'est pas sans raison et qu'un mal-être le ronge. Et au fur et à mesure de la lecture, on découvre ce personnage unique.
Plus sa véritable personnalité se révèle et plus j'ai été séduite ! Et, au final, je suis complètement mordue 😍.


Concernant Eden, ça a été un coup de foudre dès les premières pages. D'ailleurs, malgré son  jeune âge, je me suis beaucoup identifiée à elle. J'ai adoré sa façon d'être et son sarcasme - savoureux - qui m'a fait sourire plus d'une fois. 
Quand Eden débarque à Santa-Monica, c'est un peu comme une paysanne qui débarque en ville pour la première fois. Même si Portland (là où elle vit) est aussi une grande ville, elle semble complètement à l'ouest face à ces jeunes riches et leurs soirées dépravées faites d'alcool, de drogue et de sexe. 
On s'aperçoit rapidement que même en étant la plus jeune, Eden est la plus sensée et la plus réfléchie de tous. Tout à l'inverse de Tyler qui cumule connerie sur connerie. 

Entre eux, l'ambiance est hyper tendue au départ. Tyler, en grand connard qu'il est, lui montre à quel point il peut être super connard. Malgré tout, Eden est intriguée, elle voit à travers son jeu la sensibilité qu'il essaye désespérément de cacher. 
J'ai adoré voir l'évolution de ces deux personnages. Je suis fan de ce genre de relation taboue entre demi-frère et demi-sœur (quand il n'y a pas de consanguinité, bien sûr !!) et je trouve qu'Estelle Maskame l'aborde avec extrêmement de finesse et de justesse. 

En bref ?  Un quasi coup de cœur pour ce premier volet. Une romance qui m'a emportée de bout en bout, je me réjouis d'avance de lire la suite. 



Ce livre est un service presse
 https://www.facebook.com/PocketJeunesse.pkj/?fref=ts