jeudi 4 février 2016

Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers de Benjamin Alire Sáenz

Pocket Jeunesse, 18 juin 2015 - Grand Format 368 pages
Disponible en eBook


Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

**Merci à Marie et aux Éditions PKJ pour ce roman**

Depuis le temps que j'entends parler de ce roman, il me tardait vraiment de le découvrir ! Je n'ai eu que de bons échos sur ce livre, alors forcément, j'en attendais beaucoup. 

Je ne sais pas trop ce que je m'étais imaginé dessus, mais certainement pas à ce que j'ai lu. 
Non pas que ce roman ne m'ait pas plu, il est très sympa, sauf qu'il n'est pas aussi génial que je l'espérais. 

Ce qui m'a gêné dans ce roman, c'est le ton du récit. 
Notre héros est triste, mélancolique et ça se ressent à travers chaque page, pire, ça se transmet ! J'étais inexplicablement déprimée en le lisant. Cette mélancolie ambiante m'a touchée, mais pas dans le bon sens du terme. 
Aristote (le héros et narrateur du récit) est un jeune adolescent de 15 ans (au début du roman), qui se pose plein de questions sur la vie, mais surtout, qui n'arrive pas à être heureux. Il vit, oui, mais mal. Et cela, sans jamais vraiment savoir pourquoi. Cette amertume qu'il garde, il pense qu'elle est due au silence pesant de son père et à l'emprisonnement de son frère aîné, dont le nom est tabou à la maison. 
En grand solitaire, il n'a aucun ami, jusqu'à l'arrivée de Dante, un jeune garçon de 15 ans également. Dante est son opposé, un rayon de soleil qui aime rire et semble... heureux. Malgré leurs différences, une belle amitié va naître entre eux et chacun va permettre à l'autre de découvrir qui il est vraiment...

C'est vraiment une belle histoire, je ne vais pas le contredire. De plus, même s'il y a très peu d'action ou de rebondissements, il y a une bonne dynamique dans ce récit. Les chapitres courts permettent de donner du rythme, et au final, je n'ai même pas vu les pages défiler. 

Malgré tout, c'est un avis en demi-teinte... car même le final n'a pas réussi à m'enlever ce goût d'amertume.


Ce livre est un service-presse :