samedi 6 février 2016

Audrey retrouvée de Sophie Kinsella

Pocket Jeunesse, 03 mars 2016 - Grand Format 300 pages
(disponible en eBook)


Audrey ne peut pas quitter sa maison. Elle ne peut même pas enlever ses grosses lunettes noires à l’intérieur de chez elle. Mais quand Linus, le copain de son frère, pénètre dans sa vie, il réussit avec son amitié et ses remarques qui la font rire, à attirer Audrey dehors, enfin … à Starbucks, ce qui est déjà un bon début ! Et avec Linus à ses côtés, Audrey a l’impression de pouvoir enfin réaliser tout ce qui lui semblait auparavant bien trop effrayant. Soudain, elle réalise qu’elle peut retrouver le monde réel.

**Merci à Marie et aux Éditions PKJ pour ce roman**

Je m'estime super chanceuse d'avoir pu lire ce roman en avant-première. Ce livre est un vrai rayon de soleil, qui fait du bien au moral, surtout par ces temps maussades. 

Audrey Turner est une jeune adolescente de 14 ans pas comme les autres. 
Elle ne va pas à l'école. N'a pas d'ami(e)s. Ne sort pas et n'a pas de vie sociale. De plus, elle se cache perpétuellement - même de sa famille - sous une paire de lunettes de soleil. Car Audrey est atteinte de troubles du comportement : phobie sociale, anxiété généralisée et épisodes dépressifs. 

Oh, cela n'a pas toujours été le cas ! Avant elle était normale. Puis il s'est passé un drame à l'école. Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Aucune idée. Audrey ne veut pas en parler, car ce n'est pas ça le plus important. Non, le plus important ce sont ses conséquences et comment maintenant Audrey doit faire face au quotidien et réapprendre petit à petit à s'ouvrir au monde. 

Vu comme cela, cela peut paraître dramatique. Or, ça ne l'est pas du tout ! 
Il faut savoir qu'Audrey a une famille... comment dire ? haute en couleur ! Avec eux, on ne s'ennuie pas et c'est très drôle !

Pour sa thérapie Audrey doit faire un documentaire et filmer ses proches. Et autant dire que chez elle, il y a de l'animation !
Tout d'abord avec Anne, la maman. Une maman protectrice, attentionnée mais très autoritaire et excessive. Elle calque son éducation selon le  Daily Mail, ce qui fait qu'à chaque nouvel article, une nouvelle règle est établie à la maison.
Puis vient le papa, Chris, plutôt cool, il a bien compris qu'il faut toujours, toujours aller dans le sens de sa femme... même si parfois ses directives sont... euh... un poil exagérées lol.
Après il y a Frank, le grand frère. Il est fan de LOC, un jeu en ligne et, malheureusement pour lui, la nouvelle lubie de sa mère est de proscrire ces jeux qui rendent accros. Ce qui déclenche une mini-guerre chez les Turner.
Et enfin, il y a le petit dernier, Félix, 4 ans et... adorablement chou. 

Il est arrivé un drame à Audrey, mais l'histoire ne se centre pas du tout sur ça, d'ailleurs on ne sait même pas ce qui s'est réellement passé. Ici, il est question de reconstruction, d'humour et d'amour. Amour de la famille et amour tout court avec le personnage de Linus. 
Linus est  un ami de son frère Frank qui vient souvent chez eux jouer à LOC. Audrey va accepter, non sans mal au départ, la présence de Linus chez elle. Et de fil en aiguille, par le biais de messages, ils vont se rapprocher. 
Entre la présence bénéfique de Linus qui, bien que patient, n'hésite pas à bousculer les habitudes d'Audrey et sa famille - loin d'être parfaite - mais aimante et soudée, Audrey va petit à petit se retrouver. Et franchement le résultat est génial ! C'est bourré d'humour, léger et la plume de Sophie Kinsella est un régal. 
Je la connaissais déjà à travers Poppy Wyatt est un sacré numéro (roman que j'avais adoré !) et c'est un plaisir de la retrouver dans ce nouveau roman ! 

En bref ? Un roman sans prise de tête, qui nous fait rire aux éclats et nous met du baume au cœur.
Et parce que deux avis valent mieux qu'un...


***Merci Pocket Jeunesse pour cette lecture*** 



Audrey, 14 ans, souffre d'une phobie sociale d'anxiété généralisée, ajoutez à cela des épisodes dépressifs et vous comprendrez mieux sa souffrance.
Elle a dû arrêter l'école et depuis passe son temps enfermée chez elle, ne quittant jamais ses lunettes de soleil.
Elle a un grand frère de16 ans, Franck, qui passe tout son temps libre - et ses nuits - à jouer à LOC... un jeu vidéo en ligne.
Elle a aussi un petit frère, Félix, 4 ans.
Sa mère Anne est, selon moi, complètement barrée. Elle passe son temps à lire des articles dans le Daily Mail et à chaque fois ça débouche sur une nouvelle lubie. Sa dernière, d'ailleurs, c'est : comment reconnaître que votre ado est accro aux jeux vidéos.
Je vous laisse deviner la suite, quand elle met en application ce qu'elle a lu pour découvrir si son fils Franck fait partie des accros.
Le père d'Audrey, Chris, est plutôt du genre cool mais, même si c'est un mâle alpha, il s'écrase devant sa femme (très bonne tactique pour éviter les conflits).
Audrey est suivie par une psy, le Dr Sarah qui lui donne un défi à relever à chaque rendez-vous. cette fois-ci, le Dr Sarah, lui demande de filmer sa famille. Réaliser une petite vidéo, histoire de regarder à nouveau les gens dans les yeux, même si ce n'est qu'au travers d'une caméra.
Grâce à ce moyen, on va suivre la vie de cette famille bien sûr, mais surtout suivre Audrey et voir comment elle tente de retrouver une vie normale. Elle va être aidée et soutenue par Linus, le copain de son frère et coéquipier de jeu. Linus va petit à petit apprivoiser Audrey et lui faire prendre conscience qu'elle est aimée.
Audrey retrouvée est un livre très jeunesse mais ô combien agréable à lire. J'aime cette façon qu'a la jeune héroïne de s'adresser à nous, lecteurs. Ça nous met dans son intimité et on se sent impliqué dans sa vie. Sans rentrer dans les détails sordides de ce qui est arrivé à Audrey, l'auteur réussit à nous toucher, avec des mots simples et sans faire dans le mélo.
C'est drôle et touchant et c'est juste parfait, pas besoin d'en rajouter.

Pour conclure : une lecture très sympa, toute en émotion mais qui sait être drôle.
Une mention spéciale pour Anne, la maman, complètement barrée mais à laquelle on s'identifie très bien.


Ce livre est un service-presse de :