mardi 29 mars 2016

La proie du papillon de Stéphane Soutoul

Pygmalion, 24 février 2016 - Grand Format 416 pages
Disponible en eBook

Sulfureux. Indécents. Mortels... 
Avez-vous déjà entendu parler des Fils d Éros ? On prétend à mi-voix que ces professionnels de la séduction joueraient avec les sentiments et bouleverseraient la vie de leurs victimes.
Judith de Ringis est une femme d affaires aussi douée qu impitoyable. Pour se débarrasser d une concurrente gênante, elle requiert les services de l un de ces mercenaires. Marco, dit le Papillon, s engage à briser sa proie.
Cependant, manipuler les choses de l amour n est jamais simple, surtout quand les plus redoutables prédateurs se révèlent, eux aussi, capables d émotions...

**Merci aux Éditions Pygmalion pour ce roman**

Je n'ai pas pour habitude de lire des thrillers, ce n'est normalement pas ma tasse de thé, mais je n'ai pu résister à celui-là. 
Déjà, c'est Stéphane Soutoul qui l'écrit (ce qui, pour moi, est déjà un gage de qualité) et puis comment ne pas craquer face à cette sublime couverture ? 
Ensuite, même le titre est intriguant et en lisant le résumé, nous sommes pétris de curiosité. Le filet est tendu et c'est avec délectation que nous y plongeons. 

Première surprise en lisant ce roman : L'héroïne, Judith de Ringis. 
C'est l'anti-héroïne dans toute sa gloire. Elle est horrible !! Totalement exécrable et sans aucune morale. Je ne peux même pas dire qu'elle est imbuvable, car ce mot paraît bien fade face aux ressentiments qu'elle nous procure. Ne vous attendez pas à l'aimer, c'est impossible. Puis, surtout, ce n'est pas le but. 
Nous suivons donc cet abject personnage dans son plan machiavélique pour détruire sa rivale. 

Judith est une femme d'affaires redoutable, un requin qui évolue avec aisance dans ce monde de faux-semblants, d'hypocrisie et de trahisons. Elle est comme un poisson dans l'eau dans cet univers. Elle use et abuse à outrance de son pouvoir. Le sexe, la drogue, l'alcool... elle a tous les vices et s'en félicite. 
Mais Judith est aussi rongée par la jalousie. Face à elle, il y a Annie Laurens, sa soi-disant meilleure amie. Elles se connaissent  et sont "amies" depuis la fac, sauf que leur amitié ne va que dans un sens. Pour Judith, cette mère Thérésa que tout le monde aime lui fait de l'ombre, ce qui est inadmissible. Elle veut qu'elle disparaisse et si possible en souffrant un max au passage (car oui, en plus Judith est cruelle !). 

Les fils d'Eros est une organisation secrète qui ne fonctionne que par le bouche-à-oreille, les clients étant sélectionnés sur le volet. Leurs membres, que des hommes d'une beauté outrageuse, sont des maîtres dans l'art de la séduction. Leur mode opératoire est simple : ils détruisent leur proie en les séduisant et les mènent droit aux portes de la folie... car une fois prise dans les filets de ces dieux de la manipulation, leur victime ne peut y réchapper. 

Judith ayant eu vent de cette sombre organisation, fait appel à eux. Elle engage Marco, dit le Papillon, pour anéantir sa concurrente, Annie.
Commence alors un jeu de séduction mortelle où les sentiments sont proscrits, mais si ces derniers s'invitaient à la partie, que se passerait-il ? 

Dès le début de ma lecture, j'ai senti qu'il y avait comme qui dirait anguille sous roche. Je me suis forgé une hypothèse, persuadée d'avoir raison ! Il ne pouvait en être autrement. 
Sauf que, il en est autrement lol. Si j'ai deviné pas mal de choses, j'avoue que je me suis trompée sur l'essentiel.. la fin est assez surprenante et je n'ai rien vu venir. (Je me suis plantée en beauté quoi !
C'est donc une belle surprise que ce roman. 
J'ai aimé être menée par le bout du nez. 
J'ai adoré détester Judith, ce personnage hautement antipathique ! Quoique... elle fait quand même pitié dans un sens.  
De plus la plume de Stéphane est toujours aussi addictive et entraînante. Le texte est fluide et l'on dévore ce récit.

En bref ? Même si je sors de mes lectures habituelles avec La proie au papillon, j'ai été complètement emportée par ce thriller sentimental. L'intrigue, les personnages... tout est original et superbement narré. 
Ce livre est un service-presse de :