mardi 8 mars 2016

Naufragés [Tome 1] de Siobhan Curham

Bayard Éditions, 10 février 2016 - Grand Format 412 pages


Grace et quelques élèves d'une troupe de danse, doivent animer une croisière pendant deux mois. Cruz, un marin ténébreux originaire du Costa Rica, est chargé de les emmener jusqu'au paquebot en voilier. Mais, pris dans une tornade, ils échouent sur une île sauvage. En attendant les secours, ils établissent un campement sur la plage. Dès lors, les rancoeurs se font jour peu à peu. Jenna, la meilleure amie de Grace, se rapproche de Cariss, une fille insupportable et capricieuse, tandis que Grace, attirée par le beau Cruz, se sépare de Todd, don petit ami. En même temps, celle-ci est effrayée par des phénomènes étranges : visions, voix chuchotées qu'elle seule perçoit, odeurs qui semblent l'attirer vers la forêt.
L'île n'est peut-être pas si déserte qu'elle en a l'air...

**Merci aux Éditions Bayard pour ce roman**

En lisant le synopsis de ce roman, j'ai de suite été attirée. J'adore ce genre ambiance et d'histoire : un groupe d'adolescents qui s'échouent sur une île mystérieuse, en plein milieu du pacifique... il m'en faut pas moins pour foncer ! 

Grace est une jeune adolescente d'à peine 17 ans. Avec quelques membres de son académie de danse, elle part 4 semaines pour faire des représentations sur un somptueux paquebot. 
Grace est à la fois heureuse, car elle part avec sa meilleure amie, Jenna, et son petit ami, Todd, mais elle ne peut s'empêcher d'être inquiète également - elle espère qu'à son retour, sa mère ne se sera pas laissé aller à la dépression. 
Arrivés à Hawai, ils doivent prendre un petit bateau qui les conduira au paquebot déjà en mer. C'est Yago (et non "Cruz" comme écrit dans le résumé !), qui est en charge de les amener. 
Seulement rien ne va se passer comme prévu ! Un orage, aussi soudain que violent, s'abat sur eux, laissant leur navire à la dérive, sans moteur ni radio. 
À partir de là, le cauchemar commence...
Échouée sur une île, la petite troupe se pense sauvée, malheureusement l'animosité monte vite et au lieu de se serrer les coudes, le groupe vole en éclats. 
Les clashs se font de plus en plus nombreux et la survie sur cette île hostile est incertaine. 
De plus, il y a cet étrange aura sur l'île, une aura... maléfique. Des murmures sifflés par le vent. Des choses inexplicables qui se passent et divisent encore plus le groupe. Des choses qui les poussent un peu plus à s'invectiver...
Et si l'île était habitée

Je suis fan de ce genre d'histoire. Un mélange de Koh Lanta et de Lost.
Il n'y a pas beaucoup d'action, car ici nous sommes plus dans la psychologie des personnages. 
Vous voyez les clashs qu'il y a dans Koh Lanta... Crêpage de chignon et Cie ? C'est tout à fait ça dans ce roman.
L'essentiel de l'histoire tourne autour des réactions de ce petit groupe. 

Nous avons d'abord Grace, notre héroïne, la seule qui semble garder un tant soit peu la tête sur les épaules. Elle ouvre peu à peu les yeux sur son amitié avec Jenna et le comportement odieux de cette dernière, ainsi que sur sa "relation" avec Todd, qui l'agace de plus en plus. Surtout que le ténébreux  et mystérieux Yago ne la laisse pas indifférente.  
Todd, le petit ami de Grace. Le sportif beau gosse à qui tout réussi. Égoïste, il ne se préoccupe que de lui-même et de son image.
Jenna, la meilleure amie de Grace, qui une fois sur l'île montre son vrai visage. Et ce n'est pas joli, joli !
Ron, le meilleur ami de Todd. C'est le benêt de la bande. Fou d'amour pour Jenna, il en oublie de réfléchir et d'utiliser son cerveau. 
Jimmy La Puce, un garçon gringalet fan de Discovery Chanel, son sourire et sa jovialité naturelle sont mis à rude épreuve avec cette ambiance angoissante et glaciale. 
Belle, une jeune hispanique fragile et timide, qui devient très vite le souffre douleur de Jenna et Cariss. 
Cariss, la peste du groupe. Elle était peste avant le naufrage.. elle est encore plus peste après. Égocentrique, superficielle, bête et méchante. Un cocktail explosif. 
Dan, le "cool" de la bande. M'en foutiste au possible, rien ne semble l'atteindre... à moins que les conflits ne finissent par effriter sa carapace. 
Et enfin, Yago, le plus âgé et mature de la bande. Ne faisant pas partie du groupe d'origine et ne parlant pas la même langue (il parle espagnol), il s'isole le plus possible, mais cela n'empêche les autres de déverser leur colère et leur haine sur lui.

Des clans se forment et nous sommes pris dans leurs disputes incessantes. Résultat ? Même si le ton m'a semblé parfois un peu léger, j'ai été happée par leurs tourments. Je me suis, moi aussi, énervée ! J'ai crié, vociféré, pesté contre nos héros. J'ai été choquée et désabusée par les actions et réactions de certains. 
La seule chose que je regrette un peu, c'est que le côté fantastique de l'île, ses mystères et l'intrigue tout autour (qui est censée être l'intrigue principale) s'effacent et se meurent un peu face aux rixes perpétuelles des personnages. 

En bref ? Un premier tome qui m'a bien plu ! Et au vu de l'épilogue, je m'attends à une suite explosive.

Ce livre est un service-presse de :