mercredi 18 mai 2016

Cité 19 Tome 2, Zone blanche de Stéphane Michaka

Pocket Jeunesse, 03 mars 2016 - Grand Format 432 pages
Disponible en eBook

Faustine, une adolescente d'aujourd'hui, se retrouve brusquement plongée dans le XIXe siècle. Décor grandeur nature ? Voyage dans le temps ? La réalité est bien plus inquiétante... 
Tandis qu'elle s'enfonce dans les profondeurs de Cité 19, une ville qui ressemble à s'y méprendre au Paris du Second Empire, Faustine découvre qu'elle n'est pas la seule à vouloir détruire le simulacre. 
Mais elle doit faire vite : dans son laboratoire secret, le docteur Zapruder, qui a d'autres projets pour elle, guette le moindre faux pas de l'adolescente...

**Merci à Marie et aux Éditions Pocket Jeunesse pour ce roman**


Après cette incroyable révélation du tome 1 qui change toute la donne à ce récit et qui nous a tous laissés dans un état d'hébétude totale, j'étais plus qu'impatience de savoir ce que l'auteur nous réservait dans ce nouvel (et dernier) opus. 
Pour ne pas spoiler, je ne reviendrais pas sur les événements passés et je resterais volontairement vague concernant ceux du présent. Du coup mon avis sera peut-être court, mais cela me semble plus sage, car le moindre spoiler gâcherait considérablement cette lecture qui joue essentiellement sur l'effet de surprise et l'originalité. 

Dans ce tome les choses s'accélèrent. Faustine est toujours plongée au cœur de Paris du XIXème siècle et grâce à son aptitude exceptionnelle, elle s'y intègre avec aisance. 
Parallèlement à cela, nous suivons aussi l'équipe de Zapruder, ce qui nous permet de découvrir au fur et à mesure de la lecture ses plans machiavéliques. 

J'ai lu ce second opus un peu dans un brouillard, ne comprenant pas où l'auteur voulait nous emmener. Les raisons de tout cela m'échappaient et il m'a fallu attendre la toute fin pour saisir enfin le but de Zapruder. 
J'avoue qu'au final et avec un peu de recul, je trouve cette histoire un peu tordue, mais elle est tellement bien menée et écrite, que dans son ensemble cela reste une belle lecture. Plaisante et agréable comme tout. 

En bref ? Un diptyque des plus originales qui nous plonge à l'aube de la semaine sanglante de la Commune de Paris.  Il allie avec brio l'Histoire et la science-fiction et les passionnés de ce genre seront comblés. 
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

Ce livre est un service-presse de :