samedi 20 août 2016

Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid

Hachette Romans, 15 juin 2016 - Grand Format 336 pages 
Disponible en eBook

Dave et Julia sont meilleurs amis depuis toujours. Et depuis toujours, Dave est secrètement amoureux de Julia. La veille de leur entrée au lycée, ils se font une promesse : ne pas succomber aux clichés de l’adolescence et du premier-amour-pour-toujours. Ils ont élaboré une liste de choses à éviter pour ne pas faire comme tout le monde et entrer dans le moule : ne pas aller aux fêtes, ne pas se teindre les cheveux, ne pas sortir avec un prof, ne pas sortir avec son meilleur ami… Dix points que Dave et Julia parviennent à respecter tout au long du lycée. Lorsque l’heure du départ à l’université approche, ils décident de renverser la tendance et de réaliser tout ce qu’ils se sont interdits jusque-là. Tout se passe comme ils le souhaitent jusqu’à ce que... SPOILER Dave se mette à sortir avec une autre fille. Julia réalise alors qu’elle est jalouse. Dave est fou de joie d’avoir enfin ce qu’il a tant espéré. Lui et Julia s’embrassent et passent la nuit ensemble. Sur le coup, tout semble parfait, mais très vite Dave comprend que c’est en fait Gretchen qu’il aime…

**Merci à Hachette romans pour cette lecture**

J'ai choisi ce roman un peu par hasard, sans avoir de réelles attentes le concernant. Le résumé annonçait une histoire sympathique et drôle, et c'est tout ce qu'il me fallait. Mais j'étais loin d'imaginer que j'apprécierai autant cette lecture.

Dave et Julia sont meilleurs amis. Une amitié peu commune. C'est eux deux contre le reste du monde. Ils sont enfermés dans leur bulle et personne n'a le droit d'y entrer. Ils n'ont pas d'autres amis et n'en veulent pas. Pour quoi faire ? 
Ils ne veulent pas non plus être comme tout le monde, l'élève lambda qui suit bêtement un schéma type du "petit lycéen" : alcool, fêtes, bal, shopping, rencards amoureux etc...
Alors pour être certain de sortir du lot et de ne pas être un mouton, ils se jurent de ne surtout pas tomber dans ces clichés. Pour cela, ils créent une liste de "Ne jamais" avec 10 choses à ne jamais faire. 
Extrait de la liste des " Ne jamais"
Trois ans plus tard, Dave et Julia ont scrupuleusement respecté leur liste. Mais ces deux mois qu'ils leur restent de lycée s'annoncent horriblement chiants. Alors pour pimenter cette fin d'année, ils ont  l'idée saugrenue d'exécuter tous les "ne jamais" de leur fameuse liste. 
Les voilà donc partis pour se teindre les cheveux, aller à une fête, draguer le prof de maths etc...
Ce que Julia ignore, c'est que Dave est fou amoureux d'elle depuis des années, et certains points sur la liste le touchent bien plus qu'elle ne le pense...

Le roman est séparé en trois parties avec à chaque fois une narration externe. 
Dans la première partie nous suivons Dave, dans seconde Julia, et dans la dernière les sentiments de Dave et Julia sont mélangés. 
Ce choix de narration n'a pas été fait au hasard.
C'est difficile d'expliquer sans rentrer dans les détails et spoiler, mais l'auteure joue énormément sur le fait que dans la première partie, nous connaissons les sentiments de Dave (il est raide dingue de Julia) mais pas ceux de Julia !  Et inversement dans la seconde partie. Alors que c'est une romance où l'on a besoin (viscéralement) d'avoir les deux points de vue en même temps... On se retrouve donc comme nos héros, dans le flou, avec des suppositions mais aucune certitude. 
Dave et Julia se connaissent sur le bout des doigts et pourtant, ils ignorent le principal : les sentiments réels de l'autre. 

Après avoir eu des fous rires mémorables avec les frasques de Julia (ce personnage est totalement cinglé) pour séduire son prof de maths, avoir souri un nombre incalculable de fois, cette lecture a fini par me faire passer une nuit blanche. Pas une nuit blanche de lecture, mais bien d'insomnie. Leur histoire m'a tellement touchée qu'elle tournait en boucle dans ma tête.
J'ai eu de la peine pour Dave. J'ai eu de la peine pour Julia. J'ai eu de la peine pour Gretchen. Et j'ai eu de la peine pour cet immense gâchis et pour tout ce mal involontaire qu'ils se font. 

Et même si, au final, on peut dire que tout se termine bien, je ne suis pas sûre d'apprécier ce dénouement pour autant. D'ailleurs, peu importe la fin, il y aurait toujours eu ce pincement au cœur et ce goût de gâchis...

En bref ? Un peu, jamais, à la folie est une histoire qui m'a autant fait rire que pleurer. Drôle et bouleversante à la fois.  Je vous la conseille !