lundi 8 mai 2017

La loge noire de Jean-Pierre Croquet

éditions L'Archipel, 22 février 2017, 320 pages, disponible au format papier et numérique






Angleterre, mai 1914. Alors que des menaces de guerre planent sur l’Europe, l’inspecteur Adey enquête sur une série de meurtres étranges, qui ne sont pas sans rappeler ceux de « l’automne de la terreur », où un certain Jack l’Éventreur sévissait dans les quartiers pauvres de Whitechapel. Au même moment, un courtier du nom de Mark Bowen se rend à Londres pour acquérir la Kabbala denudata, un incunable essentiel de la tradition occulte. Il est mandaté par Aleister Crowley, membre de la société secrète Golden Dawn, qui traîne une réputation de mage noir… et milite dans les mouvements séparatistes celtisants. Mais lorsque Bowen arrive à la librairie de Geoffrey Bloom, dans le quartier mal famé de Soho, il découvre celui-ci égorgé. Et l’ouvrage convoité a disparu ! Coupable idéal, Bowen devient un homme traqué. Pour prouver son innocence, il devra retrouver l’assassin et découvrir quel secret cache la Kabbala denudata que convoite la mystérieuse Loge noire…
Dans un suspense où plane l’ombre de Conan Doyle, commence alors une course contre la montre qui fera se côtoyer révolutionnaires irlandais, espions allemands, anarchistes et francs-maçons. 


 
Il y a des romans qui sont difficiles à résumer : La loge noire en fait partie !

D'ailleurs, à la moitié de ma lecture, j'étais un peu comme cela !

En comptant Churchill et Arthur Conan Doyle, il n'y a pas moins de 20 personnages différents, sans compter les rôles secondaires, c'est pour vous dire !!!!
Prenons au hasard l'un d'entre eux : Oliver Balham, un voleur, tueur en série, assassin: il est en relation avec Julius Stark qui est en affaire avec Lord Havenstock, lui-même en relation avec Balham qu'ils chargent d'éliminer Adey, lui-même sous les ordres de Havenstock sans compter Carson qui fait affaire avec Krass, également de mèche avec Stark.
Vous comprendrez que j'ai du prendre des notes pour savoir qui est avec qui, qui veut tuer qui, qui est méchant tout en étant gentil et vice-versa !

Cela mis à part, ce récit nous raconte, sur fond d'éventuel début de première guerre mondiale, la lutte de pouvoir entre ceux qui veulent que la guerre éclate et ceux qui veulent préserver la paix sans oublier ceux qui agissent pour leur propre compte.
Tout débute avec le vol de la Kabbala denudata, un incunable essentiel de la tradition occulte.
Car ce livre contiendrait des incantations fort recherchées par les pratiquants de la magie noire et pour se l'approprier, les mages sont prêts à tout !
Mais l'ouvrage contient, en fait beaucoup plus que cela, ce qui fait rentrer dans la danse des espions de tout bord : britannique, allemand, agents doubles ...
Même le premier ministre Churchill s'intéresse à ce mystérieux grimoire.

Ici, tout le monde trahit tout le monde et personne n'est ce qu'il semble être au premier abord. Tant et si bien que l'on se trouve, au cours de la lecture, à se demander qui sont les traitres et qui sont les innocents.
C'est un fait que nous allons de surprises en surprises tant les apparences sont trompeuses et le seul qui reste vrai et honnête est l'inspecteur Robert Adey qui ne lâche rien même au risque de sa propre vie.
Et une des scènes finales ... Je l'ai détestée ... Si,Si, je vous assure !! Je ne pensais vraiment pas qu'elle s'achèverait de la sorte ! 
 Je ne vais pas vous dire pourquoi, bien évidemment, mais j'ai été choquée et horrifiée !!!


En bref, malgré tout cela, je me suis prise au jeu de l'auteur qui nous emmène au coeur d'une enquête où tout est faux semblant. Jusqu'au bout, le suspense reste entier; les rebondissements, les trahisons et les révélations sont légions et ne nous laissent aucun répit !


 


http://www.editionsarchipel.com/livre/rouge-soho/


http://amzn.to/2qRWEkE