lundi 3 juillet 2017

Ennemis T3, La peur de Charlie Higson

Pocket Jeunesse, 23 janvier 2014 - Grand Format 512 pages
Disponible en eBook


Sans le savoir, Boulechien va engendrer des évènements qui transformeront à jamais l'existence de tous les enfants de la ville... L'épidémie frappe toutes les personnes agées de plus de 14 ans. Parents, frères, soeurs, meilleurs amis... Personne n'a pu y échapper. Et à présent tout Londres voit ses jeunes habitants traqués par des adultes morts-vivants. Ils sont affamés. Assoiffés de sang. Et sans aucune pitié. Pour retrouver la trace de leurs amis, Boulechien et les autres survivants se lancent dans une escapade périlleuse de la Tour de Londres à Buckingham Palace et au-delà, contraints de fuir des morts-vivants, toujours à l'affût. Mais dans ce monde devenu chaotique, comment distinguer ses amis de ses ennemis ?

Ce troisième volet démarre cinq jours avant les derniers événements survenus dans le tome 2, Trépassés. 
Lors de l'incendie de Londres, un an plutôt, les enfants ont été séparés. Boulechien, Courtney, Ed, Olivia et d'autres se sont réfugiés à la Tour de Londres. 
Un an s'est écoulé, mais BouleChien n'a pas oublié la jolie Brooke. Il veut la retrouver. Alors il monte une équipe, composée de huit enfants - pas vraiment les meilleurs guerriers, puisque même Olivia, 10 ans, fait partie de l'aventure. 
Ensemble, ils veulent remonter la Tamise, là où ils ont vu le groupe de Brooke pour la dernière fois. 
Il n'y a que quelques kilomètres à parcourir. Mais ces quelques kilomètres, avec les crevards qui rôdent, sont loin d'être une partie de plaisir.
Les enfants ont pris en assurance. À force de tuer les crevards, ils pensent maîtriser la situation, or ils n'ont pas remarqué que celle-ci avait évolué. Doucement, mais sûrement, les adultes (crevards) s'organisent et deviennent plus dangereux que jamais. 

J'ai eu énormément de mal avec ce tome, alors que j'avais pourtant adoré les précédents. 
Déjà avant même de commencer le roman, j'étais perdue, puisque l'histoire, une nouvelle fois, ne s'enchaîne pas à la précédente. Pour se repérer dans le temps, c'est vraiment galère. 
Après, il y a le fait que les héros ne sont jamais les mêmes. Dans ce volet, c'est plus BouleChien qui est au centre de l'action. Bien qu'encore une fois, beaucoup d'autres personnages gravitent autour. J'ai eu un mal fou à tous les situer et me souvenir de qui est qui, qui a fait quoi et pour quoi.
Mais le principal problème vient, en réalité, de moi. Je n'étais tout simplement pas d'humeur à lire ce genre d'histoire. 
J'ai hésité en plus à poser le livre, lire autre chose en attendant, pour mieux reprendre (et apprécier) cette lecture par la suite. Mais j'ai fait le choix de persévérer, pensant que l'envie me viendrait plus tard. Ce qui, hélas, n'est pas arrivé. 

Je mets la note de 2.5/5 pour ce tome, mais je pense, sincèrement que ma note est biaisée tout comme mon avis. Il faudrait peut-être que je le relise plus tard, avec un autre état d'esprit. 
En attendant, je pense mettre cette série un peu sur pause. Je lirai la suite bien évidemment, mais je vais me laisser le temps de "digérer" cet opus. 

En bref ? Trop de morts. Trop gore. Trop dur. Trop violent. Je peux me rouler en boule et pleurer un peu ? Je n'étais pas du tout dans le bon état d'esprit pour lire cette série bien trop hard pour mon petit cœur en ce moment.