vendredi 29 septembre 2017

Black Irbis T2 Le joyau des amazones de Matt Snow-Y

Auto éditions, grand format, 387 pages, disponible au format papier et numérique






Véos Atlantis. Fondée quelques millénaires avant notre ère par des survivants de la légendaire Atlantide, cette île de rêve — ou de cauchemar — devint au XXème siècle la base militaire la plus secrète et la plus puissante au monde. Laissée sauvage et antique sur la majeure partie du territoire, elle fut utilisée un siècle plus tard pour déterminer la meilleure survivante de l’espèce humaine. Le seul espoir de ces cobayes et des quelques descendants Atlantes, Esméens et Hyperboréens encore présents sur l’île résidait dans une légende : le mythe de la Reine qui Projetait du Noir, arrivant sur l’île et engloutissant ses envahisseurs dans des torrents de ténèbres. C’est dans cette nature luxuriante qu’Emily Minerald, une jeune niçoise, se retrouve exilée pour avoir été témoin d’un terrible assassinat ; elle devra alors percer le mystère d’un joyau dont nul ne peut voir l’éclat, et qui pourrait révéler des secrets endormis depuis la nuit des temps, au milieu des temples et des légendes millénaires. 
Emily vit avec son frère Frédéric au sein d'une famille d'adoption.
Le moins que l'on puisse dire est que le courant ne passe pas très bien entre Emily et sa mère adoptive.
Lorsque son frère revient à la maison après quelques mois d'absence, Emily le trouve changé ; plus sombre, plus ténébreux mais tout à la joie de le revoir, elle n'y accorde pas trop d'importance !
Mais elle aurait dû !!!!

Grâce à son amie Gwladys, Emily est introduite au coeur d'une mystérieuse organisation secrète où les membres, appelés Albescens Veritas, prônent la culture d'une sagesse existentialiste et le respect des autres tout en se préservant des mauvaises expériences et des tentations néfastes.
Une philosophie qui attire particulièrement la petite panthère car tel est le surnom d'Emily tant elle sort les griffes lorsqu'il s'agit de défendre les autres.

Tenue au secret, Emily passe au sein de l'organisation des semaines idylliques jusqu'au jour où un drame survient !
Suite à ce drame, Emily va se retrouver sur l'île de Véos Atlantis, fondée, dit-on, par les descendants des Atlantes.
Mais la paix ne règne pas vraiment à Véo Atlantis car des hommes ont envahi l'île il y a deux siècles de cela et créé une base militaire dans laquelle se trouve tout un arsenal - y compris des armes nucléaires !
Dans quel but ? Nul ne le sait.
Les habitants se sont donc retrouvés piégés sur leur île, sans aucune possibilité de communiquer avec l'extérieur.
Emily va se retrouver impliquée, bien malgré elle, au coeur d'un mythe : celui de la Reine d'Atlantis qui devrait faire disparaitre les envahisseurs dans un torrent de ténèbres !
Tout un programme !

Dans ce roman, l'auteur revisite le mythe de l'Atlantide.
Autant dire que la mythologie est très présente au fil des pages.

Emily est une jeune fille qui va s'avérer pleine de ressources et va savoir mettre à profit ses connaissances pour survivre sur cette île. Elle va se révéler courageuse, débrouillarde, combattante et très sociable, se faisant des amis très facilement. Elle n'hésite pas à prendre la défense des plus faibles même si cela lui attire de nouveaux ennemis.
Il y a de l'action et des rebondissements nombreux mais deux choses m'ont dérangée.
La première : ce sont les explications, les discussions sur les légendes, les mythes et d'autres sujets qui m'ont perdue totalement à certains moments mais, bon, je m'en suis quand même sortie ! 😉
La seconde : c'est cette manie qu'à l'auteur d'appeler, assez souvent, Emily soit Mademoiselle Minerald soit la petite panthère !
D'accord : c'est son nom (et surnom), mais il me semble que lorsque le personnage est présenté, on n'utilise, la plupart du temps, que son prénom.
C'est bien simple, les premières fois, je me demandais qui était cette demoiselle dont l'auteur parlait jusqu'à ce que je réalise qu'il s'agissait d'Emily même chose pour son amie Mélanie Durec :

- Oui, on va y aller, confirma Mélanie...
..Tout à coup, Mademoiselle Durec (= Mélanie) remarqua l'heure ...

C'est Mélanie qui trouva sa trace, ...
- C'est là, dit mademoiselle Durec (= Mélanie).

- La ... prophétie de Nausicaa ? demanda Emily, intriguée
- Vous n'êtes pas au courant ?...
Mademoiselle Minerald (= Emily) secoua la tête énergiquement.

Mis à part ces petits détails, je me suis plongée avec plaisir dans cette aventure.

En bref, si vous aimez tout ce qui a trait à la mythologie, n'hésitez pas, ce livre est fait pour vous !

PS : Cela peut sembler étrange de découvrir une chronique pour le tome 2 et pas pour le 1 mais les deux histoires peuvent se lire indépendamment l'une de l'autre.


http://amzn.to/2wjssls