dimanche 17 septembre 2017

No fear for love T1, Play with me de Angel Arekin

BMR, 9 août 2017 - Grand Format 450 pages
Disponible en eBook



Depuis l’enfance Rine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont tous les deux amoureux de Rine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au trio. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée à Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes.
Alors qu’elle veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, il la met au défi de parvenir à l’oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l'autre ?

Angel Arekin, que je découvre grâce à ce roman, vient de réussir un coup de force. Une première pour moi. 
Ce roman est un coup de cœur. Un beau et véritable coup de cœur. Et pourtant, j'ai DÉTESTÉ les héros ! Tous autant qu'ils sont. C'est là tout le paradoxe de cette lecture, qui nous fait passer par un milliard de sentiments. Beaucoup de sentiments négatifs, mais d'autres plus ambigus. Et avec toujours cette envie irrépressible de lire et de connaître la suite, au plus vite. 

La base du roman est classique, sans l'être réellement. 
Cela part d'un triangle amoureux, avec Rine, Yano et Maël. Ils sont tous trois meilleurs amis et ont grandi ensemble. Mais l'entrée dans l'adolescence va perturber leur relation. Quand Rine et Maël sortent ensemble, le trio éclate. 
Des années plus tard, Rine et Yano sont tous deux dans la même faculté. Âgés de 20 ans, ils ont grandi et évolué. Mais surtout, ils sont devenus les pires ennemis. 
Maël, quand à lui ne fait plus partie de l'équation - ou plutôt ne devrait plus faire partie de l'équation. Cela fait quatre ans maintenant qu'il s'est jeté du haut d'une falaise (suicide ou accident, nul ne le sait). Depuis, son fantôme hante nos deux héros. 

Par une narration à deux voix, Angel Arekin, nous livre une histoire hors du commun. Loin du conte de fées, cette romance nous bouscule, nous chamboule. Ce n'est pas une belle et magnifique romance, qualificatifs que l'on emploie souvent pour décrire une histoire d'amour. Non, ici c'est une relation qui part sur des bases malsaines, tordues. 

Yano est un personnage exécrable. Et il peut s'inventer toutes les excuses du monde pour son comportement, il est impardonnable. Ce n'est pas le genre de héros qui fait rêver et vous met des étoiles plein les yeux. On ne gribouillera pas son nom sur un petit carnet en l'entourant de petits cœurs. On ne se dira pas "C'est un homme comme ça que je veux dans ma vie !". Non, quand on voit Yano...
ON FUIT... ET VITE !
Mais, il n'y a pas que Yano ! Je pourrais en dire de même de Maël (paix à son âme) qui, s'il n'était pas mort, ce serait pris quelques méchantes baffes. Ou encore Cyril, Thomas... Bref, tous les mecs (ou presque) de ce roman.

Après, vient l'héroïne. Les qualificatifs la concernant ne sont guère plus glorieux. Certes, elle m'a émue et sincèrement touchée. Mais combien de fois je me suis dit "mais quelle conne !". Combien de fois je me suis insurgée, révoltée face à son inaction, face à ses réactions bien trop gentilles et pacifiques. "Mais fais lui bouffer ses couilles !". 

Non décidément, les héros ne sont pas des personnages "magnifiques, sublimes, parfaits". Ils sont bourrés de défauts. Ils nous font rager, pester... ET ON ADORE ÇA ! 

La plume de l'auteure, quant à elle, est un régal. C'est fluide, moderne et extrêmement bien écrit. Des fois, même trop... puisque j'ai dû ouvrir mon dictionnaire pour comprendre certains mots 😂

L'intrigue est bien menée et nous entraîne dans un jeu malsain, qui de prime à bord n'est que destruction et perversion, mais qui, au fil des pages, devient plus complexe...

En bref ? Une romance surprenante qui nous passionne du début à la fin.