mardi 17 octobre 2017

Wonder Woman Warbringer de Leigh Bardugo

Bayard éditions, 6 septembre 2017, 400 pages, disponible en papier et en numérique




Un bateau explose au large de l'île de Themiscyra où vivent les Amazones. Bravant l'interdiction d'accueillir des humains sur l'île, la princesse Diana, 17 ans, décide de porter secours à Alia, une jeune fille de son âge. Mais à quel prix ? Descendante d'Hélène de Troie, Alia est une Warbringer : elle fait souffler partout un vent de discorde. Elle devait mourir dans le naufrage. En la sauvant, Diana a non seulement enfreint la loi de son île mais aussi ébranlé l'ordre du monde. Tout l'oppose à Alia, jeune ambitieuse qui évolue dans la haute société new-yorkaise et la prend pour une top model prisonnière d'une secte primitive. Pourtant, ensemble, elles vont devoir contrer la malédiction qui pèse sur Alia. Armée de son lasso de vérité et de ses bracelets pare-balles, Diana suit Alia à New York. Elle va découvrir l'amitié, l'amour et la trahison tout en apprenant ce que signifie être une super-héroïne... 


Diana est une jeune amazone, fille de la reine Hyppolyta. Mais elle n'est pas une amazone comme les autres.
Pour acquérir le statut d'amazone, il faut avoir été courageuse, forte, battante et être morte vaillamment au combat pour pouvoir ressusciter en tant qu'immortelle bénie par les Dieux.
Mais rien de tout ça pour Diana.
Alors qu'elle participe à une course, Diana est témoin d'une explosion et n'écoutant que son courage - et pas la petite voix de la raison qui lui murmurait de ne rien faire - elle sauve de la noyade Alia.
Mais à partir de cet instant, les catastrophes s'abattent sur l'île et Diana découvre qu'Alia est une Warbringer : comprenez par là qu'elle est une descendante d'Hélène de Troie et que jusqu'à l'âge de 17 ans, elle sème - inconsciemment - autour d'elle la zizanie, la discorde, la violence.
Mais une fois atteint ses 17 ans, c'est une véritable semeuse de guerres terribles, de chaos et d'anéantissement qui verra le jour.
La Pythie révèle à Diana qu'il existe UN moyen pour mettre fin à cette malédiction.
Diana décide donc de partir avec Alia pour sauver la jeune fille car nombreux sont ceux qui veulent éliminer la Warbringer car une bonne Warbringer est, pour eux,  une Warbringer morte.

Si en lisant ce livre vous espériez retrouver l'histoire du film ou tout du moins en avoir un aperçu, vous serez déçues !

Au vu du résumé du roman et de celui du film : le seul point commun est que nous suivons ici, une jeune amazone : Diana, avant qu'elle ne devienne la super héroïne que tout le monde connait sous le nom de : Wonder Woman.

Pour ma part, n'ayant pas vu le film, je me suis régalée de ce roman.


Diana est touchante dans ses tentatives pour que ses soeurs amazones la considèrent comme l'une d'entre elles.
Elle a un courage à toute épreuve et n'hésite pas à venir au secours d' Alia même si les dangers qu'elle va rencontrer vont être nombreux.
Elle qui n'a jamais connu autres choses que son île va découvrir, émerveillée, les grandes villes, la technologie et ... les hommes !
Elle va aussi voir naitre ses pouvoirs qui, au contact du danger, vont s'avérer fort utiles.
Et connaitre son premier émoi amoureux avec Jason, frère d'Alia.
Une Alia qui, complètement ignorante de son statut, a toujours pensé que si ses deux meilleurs amis passent leur temps à se disputer en sa présence : c'est parce qu'ils ne se supportent pas et que la poisse lui colle aux basques lorsque des disputes, des bagarres surviennent dans son entourage.
Autant dire qu'elle va tomber de haut lorsqu'elle va découvrir qui elle est vraiment.



Au vu du résumé, je pensais qu'Alia était une véritable pimbêche mais il n'en est rien.
Elle va, tout comme Diana, se révéler à elle-même.

En bref, un récit - très rythmé - qui nous fait découvrir des héroïnes fortes et vulnérables tout à la fois, touchantes. Les premiers pas de celle qui deviendra, par la suite, Wonder Woman !



http://www.bayard-editions.com/jeunesse/litterature/des-14-ans/wonder-woman-warbringer



http://amzn.to/2gg3BIQ