mercredi 21 février 2018

Les écorchés T2, Tourmente de Tillie Cole

Milady, 24 janvier 2018 - Grand Format 480 pages
Disponible en eBook


Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l'atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu'au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d'un parrain russe. D'abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu'une machine à tuer et se donne pour mission de le faire s'ouvrir à la vie et à ses plaisirs... Mais la famille de la jeune femme la laissera-t-elle convoler avec leur ennemi de toujours ?

Ce nouvel opus, bien que mettant en scène des nouveaux personnages, est indissociable du premier volet et ne peut se lire sans avoir lu au préalable le tome 1. (Luka, alias Ruine, y joue un rôle crucial.) 

Ainsi nous faisons plus ample connaissance avec Talia, la meilleure amie de Kisa (Tome 1), mais aussi la sœur de Luka. 
Elle aussi a donc grandi dans ce monde bercer de violence. Cependant, à l'inverse de Kisa, Talia est une rebelle dans l'âme. Qui a bien souvent du mal à se plier aux règles de sa famille. 
Tandis qu'elle prend des vacances dans les Hamptons afin de s'isoler de cet univers de violence et de contrainte qu'elle supporte de moins en moins, son frère installe dans sa cave, un colosse de muscles inconscient. Cet homme, c'est 221 - un esclave, drogué pour tuer. 
Brisé et conditionné par des années de massacres, 221 n'a plus rien d'humain. Malgré ses chaînes qui l'entravent, il reste dangereux. Bestial. Létal. Mais aussi intriguant, fascinant. 
Bien vite, cette fascination va se transformer en obsession. Talia va alors tenter d'apprivoiser la bête, tout en sachant pertinemment que toute relation avec lui sera vaine, car cet être torturé qui hante ses pensées est aussi le pire ennemi de sa famille...

Comme je le disais plus haut, les tomes de cette série ne peuvent se lire indépendamment les uns des autres. Si la romance met en avant de nouveaux personnages, l'intrigue, elle, se prolonge. Et au vu de la fin de cet opus, il en sera de même concernant le tome 3... qu'il me tarde vraiment de lire ! 

Si j'avais rencontré quelques réticences à la lecture du tome 1, ce ne fut pas le cas ici. Envolé la mièvrerie ! Le côté gnangnan et très à l'eau de rose (avec cette histoire d'âme sœur) a été gommé, pour faire place à une romance tourmenté et saisissante. Beaucoup de passages prennent aux tripes. Ils sont durs à lire et plus d'une fois les larmes me sont monter aux yeux.  C'est très prenant. 
Toutefois, ce n'est pas encore le coup de cœur espéré. Les émotions sont là, mais je n'ai pu m'empêcher de trouver quelques rebondissements faciles, avec toujours en fond ce manque de réalisme qui me fait tiquer. Il est vrai qu'écrire un Roméo et Juliette dans un univers mafieux n'a rien d'aisé. 

En bref ? Un tome que j'ai nettement préféré, qui prend une nouvelle fois aux tripes et dont la fin laisse présagé une suite haute en couleur.



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente